Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>
Pourquoi par Clémence Savelli / CHANSON MUSIQUE / ACTUALITES

Clémence Savelli, cris et coups de cœur

 

Dans son quatrième album, « Le Cri », Clémence Savelli pousse 18 cris pour celles et ceux qui aiment les chansons à texte, la chanson réaliste. Elle y chante le monde, la vie, toutes ces choses qui engendrent bonheur, tristesse, révolte. « Chacun peut y trouver ce qu'il veut, mais dans tous les cas ce sont des chansons très personnelles. » Clémence Savelli puise son inspiration dans différents thèmes venus de l'observation, des choses qui la touchent ou l'interpellent, « des sujets à la fois universels et très personnels que je veux partager. »

Auteur, compositeur, interprète, Clémence Savelli écrit tous ses textes et compose une bonne partie des musiques. Pascal Pistone, son pianiste, compose également les musiques, « il a fait tous les arrangements de ce quatrième opus. » « Le Cri » a été enregistré au domaine de Pétignac sous la direction artistique de Pascal Pistone que l'on retrouve au piano, Alexandre Peronny est au violoncelle, les 80 choristes du chœur de l'université de Bordeaux 3 sont également présents dans l'album. (1)

Retour sur scène

Clémence Savelli connaît aussi la scène, elle compte près de 150 dates à son actif tant dans différentes salles parisiennes que dans l'Hexagone ou à l'étranger. Elle est à l'affiche de plusieurs festivals, de diffusions télévisées et radiophoniques. « J'adore me produire dans de petites salles, des endroits intimistes. Après une pause bébé, je remonte sur scène vendredi soir au Café des Moines à Bordeaux. »

C'est dans sa maison à Gujan-Mestras que Clémence Savelli présente son nouvel album dont les critiques sont déjà très élogieuses. L'une d'entre elles n'hésite pas à en faire « la fille spirituelle de Léo Ferré et de Barbara » ou encore « une future grande parmi les grandes ».

Amoureuse du Bassin

Cette Charentaise qui dit traîner, depuis six ans, ses galoches dans les sentiers des chansons à texte n'est pas arrivée sur le Bassin par le simple fait du hasard. « Petite, je suis beaucoup venue sur le Bassin faire du camping avec mes parents, ce qui m'a bien évidemment incitée à venir m'installer ici… près de l'océan et au calme, après Paris. »

Lorsque son compagnon arrive à l'université de Bordeaux 3 où il dirige le département musicologie, leur recherche de logement les conduits dans plusieurs villes du Bassin. C'est à Gujan-Mestras qu'ils vont avoir le coup de cœur. « Nous y avons trouvé un endroit charmant qui nous a séduits et répondait parfaitement à nos aspirations : nous souhaitions nous arrêter à la fois à côté du Bassin et être très proches de l'océan. »

Voir les commentaires

Published by ANDRE - - CHANSON-MUSIQUE, ACTUALITES, LOISIRS

Voir les commentaires

Published by André Obadia -

Voir les commentaires

Published by ANDRE OBADIA -

André Obadia shared Le Journal de Québec's video.

Voir les commentaires

Published by André Obadia -

 Lyon : démolition de la barre 230 à La Duchère / SOCIETE / LYON

Lyon : la barre d'immeuble "230" de la Duchère est tombée en ruine

 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - - SOCIETE, ACTUALITES, CULTURE

HK & LES SALTIMBANKS / CHANSON MUSIQUE

Il était une fois...
HKHK & LES SALTIMBANKS
« Mon grand-père était un poilu de la première guerre mondiale. Ma mère et mon père, des immigrés algériens ayant fait le grand voyage : des montagnes de Kabylie jusqu'aux pavés roubaisiens. Et moi... je suis un saltimbanque ». Ainsi se définit Hadadi Kaddour dit HK, né en 1976, dans un quartier populaire de Roubaix. Fils de marchands de fruits et légumes, il a, très jeune, fréquenté les marchés pour aider « le paternel » : tablier bleu, casquette et numéro de claquettes pour amuser la clientèle. Sa première scène, en quelque sorte !

À l'âge de 15 ans, HK est frappé de plein fouet par la révolution hip hop. Il monte son premier groupe « Juste Cause », avec lequel il fera véritablement ses premières armes, puis "Piece of salam", avec qui il écumera toutes les scènes de la région lilloise. En 2005, il forme avec son acolyte Said un groupe au format « révolutionnaire » : M.A.P, le Ministère des Affaires Populaires, du Hip-hop avec un accordéon, un violon et une farouche volonté de porter l’identité d'une région ouvrière et métissée, modeste mais chaleureuse. Ils seront « Révélation du printemps de Bourges » en 2006. Leur premier album "Debout là-D'dans" sortira dans la foulée. Un deuxième album voit le jour en 2008 « Les bronzés font du ch'ti ».


En 2009, HK, qui a des envies de colorer sa musique de chanson, de musiques du monde, et de reggae, se lance en solo… Enfin, pas vraiment ! Il forme le groupe « HK et les Saltimbanks » avec des musiciens virtuoses et taillés pour la scène : Jeoffrey Arnone (accordéon) qui officiait déjà au sein du M.A.P; Meddhy Ziouche (mandole), Manuel Paris puis Jimmy Lo (guitare), Seb-Big Cat (batterie), Eric Janson (basse) et Saïd Zarouri (comédien). Deux albums naîtront : Tout d'abord, en 2011, « Citoyen du Monde » sur lequel figure l'emblématique « On lâche rien », chanson reprise dans les manifestations ainsi qu'au cinéma dans "la vie d'Adèle". Puis, en 2012, « Les Temps Modernes », incluant un autre titre phare du groupe : "indignez-vous" en hommage à Stephane Hessel. Entre 2009 et 20014, le groupe enchaine les tournées partout en France et en Europe, allant même se produire par deux fois aux Etats-unis (2010 et 2014 : Chicago, New-York, Madison, Detroit ) et au Quebec (2012 et 2014 : Montreal - festival Nuits d'Afrique, Quebec, Grandby ).

Parallèlement, HK sort en 2012 son premier roman, aux accents auto-biographiques, « J'écris donc j'existe ». Il en publiera un second, « Neapolis ». S’ensuit l'album « les Déserteurs » en 2014, hommage à la chanson française et à la musique châabi.

Aujourd’hui sort le 3ème opus de HK et les Saltimbanks, « Rallumeurs d'étoiles », dont le titre est inspiré d'un vers d’Apolinaire : « Il est grand temps de rallumer les étoiles », une référence à une époque sombre, propices aux obscurantismes de toute forme entre fanatismes et xénophobies.

Cet album se conçoit à la fois comme un hommage et une utopie. Une ode à tous les « rallumeurs d'étoiles » anonymes qui, chaque jour, à leur petite échelle, par un geste, un engagement, une parole, une création, entretiennent une lueur. Des chansons pour aujourd'hui et pour demain, comme « Rallumeurs d' étoiles » dont le refrain est chanté par les enfants du groupe, « Dounia », en duo avec le chanteur malien Aboubacar Kouyaté ou encore « Para cuando la vida ? » dans lequel HK se joint au chanteur chilien Leon Pena Casanova pour interroger nos sociétés « déshumanisantes ». Des chansons d'amour aussi comme « Si un jour je tombe » et « Je te dis non ». Amour, musique, voyage... alors, adieu HK le chanteur engagé ? Certainement pas ! mais un engagement résolument poétique, artistique et créatif : « sans haine, sans armes et sans violence ».

Tout ça, tout ce qu'il est, tout ce qu'il combat, tout ce qu'il défend, HK l'explique dans la chanson « A nous d'jouer », revenant sur son parcours : 20 ans d'écriture et de musique, du bas des tours HLM de son quartier jusqu'aux scènes des plus grands festivals ; 20 ans de combats contre toutes formes de préjugés, d'étiquettes et d'à priori. 20 années qui, espère-t-il, en appelle 20 autres. Sur les routes, avec les saltimbanks !!!

Voir les commentaires

Published by ANDRE - - CHANSON-MUSIQUE, POLITIQUE, LOISIRS

ALBERT A L'OUEST / CINEMA /  	Seth MacFarlane 2014

La couardise d'Albert au cours d'une fusillade donne à sa fiancée volage la bonne excuse pour le quitter et partir avec un autre. Une belle et mystérieuse inconnue arrive alors en ville et aide le pauvre Albert à enfin trouver du courage. Des sentiments s'immiscent entre ces deux nouveaux alliés, jusqu'au jour où le mari de la belle, un hors-la-loi célèbre, découvre le pot-aux-roses, et n'a plus qu'une idée en tête : se venger. Albert aura-t-il le courage nécessaire pour venir à bout du bandit ?

Bon, d'accord, les blagues "potache" et la vulgarité de certaines scènes peuvent rebuter, mais on passe quand même un bon moment.

Le Far-West traité avec dérision, avec un anti-héros, c'est assez divertissant, voire jubilatoire.

Albert est plus réussi que Ted.

Charlize Theron est excellente et rend son rôle crédible.

ALBERT A L'OUEST / CINEMA /  	Seth MacFarlane 2014

Voir les commentaires

Published by ANDRE - - CINEMA, HUMOUR, LOISIRS

NOUVEL OBS

NOUVEL OBS

DECU PAR SON RETOUR EN POLITIQUE, IL PENSE AU CINEMA

DECU PAR SON RETOUR EN POLITIQUE, IL PENSE AU CINEMA

OU AU MUSIC HALL (NOUVEL OBS)

OU AU MUSIC HALL (NOUVEL OBS)

VIE POLITIQUE / MORT DE CHARLES P...../ HUMOUR LR

Voir les commentaires

Published by ANDRE - - ACTUALITES, POLITIQUE, HUMOUR

MON LIBRAIRE M'A DIT / LIVRES POUR L'ETE / LITTERATURE
LIBRAIRE AU HAVRE

LIBRAIRE AU HAVRE

 

Mon libraire m'a conseillé de lire cet été:

MON LIBRAIRE M'A DIT / LIVRES POUR L'ETE / LITTERATURE
MON LIBRAIRE M'A DIT / LIVRES POUR L'ETE / LITTERATURE
MON LIBRAIRE M'A DIT / LIVRES POUR L'ETE / LITTERATURE
MON LIBRAIRE M'A DIT / LIVRES POUR L'ETE / LITTERATURE

Voir les commentaires

Published by ANDRE - - LITTERATURE, LIVRES, LOISIRS, LECTURE

Voir les commentaires

Published by ANDRE OBADIA -

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes.

Pages

Hébergé par Overblog