Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #actualites catégorie

James Hersey, le clip d'Everyone's Talking / CHANSON MUSIQUE / ACTUALITES
James Hersey
 
Pages Ep
 
Disponible le 05 mai chez Caroline International
Après le tube Miss You et sa collaboration avec Kygo qui a repris son titre Coming Over, James Hersey est de retour avec un nouveau tube, Everyone's Talking que l'on retrouve sur son EP Pages publié le 05 mai et qui compte cinq titres aussi mélodiques qu'imparables. Originaire de Vienne en Autriche, James Hersey est un songwriter étonnant à la croisée de la pop, du rock et de l'électro.
 
Le maxi Pages a été produit par Will Hicks, le collaborateur d’Ed Sheeran, et mixé par Stephen Fiztmaurice (Sam Smith, Disclosure...) et l'on retrouve les titres Miss You, Pages, Tomorrow, Coming Over, et Everyone's Talking. Avec des remixes de ses titres qui collectionnent des millions de vues, la voix au grain mélancolique de James Hersey est désormais très identifiable et de Coming Over à Miss You, chacune de ses compositions a jusqu'ici rencontré un fort écho partout dans le monde.
 
Parions qu'Everyone's Talking suive le même chemin, avec sa pop feutrée et la voix de James Hersey qui caresse une mélodie entêtante.
 
 
 
Pour regarder et diffuser le clip d'Everyone's Talking :
 
Nous vivons dans un monde de communication instantanée régi par les réseaux sociaux et les jugements express. C’est ce monde qu’explore James Hersey sur son nouvel EP Pages, mené par le nouveau single « Miss You », mais aussi « Coming Over », véritable ode estivale et tout en délicatesse aux désirs refoulés, une chanson qui connaît aujourd’hui un grand succès dans l’univers de la dance music.
Initialement remixée par Filous (18,5 millions de clics sur Spotify), le titre a été retravaillé par Kygo & Dillon Francis (58 millions de clics sur Spotify), qui ont donné un coup de fouet électro à la production de l’original. Pour James Hersey, ses chansons ne sont pas sorties de leur contexte ; ces remixes sont une extension de son propre style musical. « Ma voix sera toujours le fil rouge de la chanson, dit-il. Mon rêve, c’est de pouvoir faire ce que je veux à l’instant T, et que les gens se disent ‘c’est James Hersey’ parce qu’ils reconnaissent ma voix. »
En 2010, James Hersey avait commencé à jouer live sous son propre nom. C’est à ce moment qu’il a eu l’idée du titre « Coming Over », pendant des balances à un concert en Allemagne. « L’harmonie, c’est comme ça que la chanson a commencé », raconte-t-il. « Nous donnions un concert en Allemagne, et pendant la balance, j’ai joué un riff qui m’a autant surpris que mon manager. On s’est regardé et on s’est dit : ‘c’était quoi, ça ?’ Du coup, on s’est assis en coulisses et il m’a dit : ‘il faut absolument que tu écrives quelque-chose avec ça tout de suite.’ Le mois suivant, quand je suis rentré à la maison, j’ai décompressé et j’ai pu écrire des paroles. »
Le contrepoint à « Coming Over » est le single suivant de Hersey, « Miss You », un titre tout aussi audacieux et captivant, un futur classique aux accents dance. Comme toutes les chansons composant Pages, celle-ci est très personnelle et parle des liens existant entre humains. « ‘Miss You’ a une signification particulière pour moi car je suis beaucoup sur la route », explique James Hersey.
Pages, qui a été produit par Will Hicks, le collaborateur d’Ed Sheeran, et mixé par Stephen Fiztmaurice (Sam Smith, Disclosure, Wretch 32), contient également « Tomorrow », un titre chargé de cuivres inspiré en partie par Amy Winehouse, le mélodieux « Everybody's Talking » (« c’est un vieux thème, mais qui prend tout son sens aujourd’hui que les commentaires des gens sur votre partenaire ou votre nouvel ami prennent autant d’importance »), ainsi que le titre émouvant donnant son nom au EP.
Enregistré en tout juste dix jours, Pages est un EP regorgeant de petites histoires de ce genre. James Hersey décrit ses chansons comme « un ensemble d’expériences
 au fil du temps », une description poétique pour des titres qui parleront à quiconque ayant déjà connu des émotions intenses. Les chansons de James Hersey, qui empruntent à plusieurs genres musicaux dont le folk, la pop et le rock, peuvent fonctionner dans des contextes musicaux variés car elles sont fondées sur une écriture classique. Et à leur centre, on retrouve toujours James Hersey lui-même.
 
 
 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, ACTUALITES, LOISIRS

Brisa Roché, nouveau clip et Ep : Lit Accent / CHANSON MUSIQUE / ACTUALITE
Brisa Roché
Nouvel EP : Lit Accent
Sortie le 05/05 chez Kwaidan Records
En concert le 18/05 à l'Elysée Montmartre
Brisa Roché est de retour avec un nouveau maxi, Lit Accent, qui sort le 05 mai sur son label Kwaidan Records, et prolonge l'aventure de son dernier album Invisible 1 paru l'année dernière.
Pour son nouveau single Lit Accent, somptueuse ballade puissante et solaire aux accents 
indie-pop New Yorkais, Brisa Roché a fait appel à des arrangements de cordes et de guitares de Nick Zinner (guitariste des Yeah Yeah Yeahs avec qui elle avait déjà co-écrit le très réussi "Whistle"). 
Si les couplets semblent épurés et langoureux, l'exaltation des refrains lumineux donnent au titre une touche imparable et libératrice qui pousse certains à parler de Lit Accent comme de la « chanson pop parfaite ».
Dans cet univers de contrastes et  ce mariage gracieux de folk, pop indie et R&B, Brisa s'amuse avec les formats, 
sa voix s’amplifie pour devenir « enchanteresse » et taquiner celles de Kate Bush et de Lana Del Rey.
 
Pour regarder et diffuser le clip de Lit Accent :
 
 
Lit Accent est un disque charnière pour Brisa Roché, toujours partagée entre les Etats-Unis et la France, deux pays, deux cultures musicales. Avec son single éponyme, Brisa Roché livre une ballade intense où l’influence new yorkaise se fait sentir à chaque note. Avec Nick Zinner (guitariste des Yeah Yeah Yeahs), elle a réussi à capter l’essence de la pop pour la restituer dans une chanson à la fois épurée et sensuelle. Une promenade entre New York, la Californie et cette France qui l’aime tant.
On découvre sur le Ep, une puissante relecture par Kid Francescoli du titre Lit Accent chargée d’infrabasses, de cascades d’orchestrations, donne à Lit Accent des accents de power-hit électronique. Le producteur de Blow Up  (aux multi-millions de vues) délivre une re-composition subtile aux sonorités amples qui font vibrer le crépuscule avec émotion et élégance. Autre perle à retrouver sur le disque : Beau oui comme Bowie. Ce titre fut à l’origine composé par le Gainsbourg dandy que l'on connait pour Isabelle Adjani. Le mélange des genres entre David Bowie et Serge Gainsbourg chantée en français par une artiste américaine offre une mise en abîme intéressante tout en rendant hommage à deux grands hommes.
 
Ghost Cup est un titre inédit propulsé par des rythmiques souples et mordantes, marque de fabrique des productions de Blackjoy. Brisa y distille une performance lyrique, épurée de R'nB soutenue par une ligne de basse dont la pulsation maintient sensuellement la tension tout en se frayant un chemin à travers la piste de danse !
 
Après avoir publié quatre albums en France, Brisa Roché était revenue vivre dans son pays natal, la Californie, celle du Nord des montagnes où poussent les séquoias et où rodent les pumas. Et dans son home-studio perché sur ses hauteurs-là, elle a compulsé pendant deux ans les musiques que lui ont fait parvenir musiciens, collaborateurs  réguliers ou non, producteurs de Paris et du monde entier. L'album Invisible 1 a marqué son grand retour et ses retrouvailles avec le public français qui a découvert une face introvertie soutenue par des arrangements de cordes et de guitares, et l'autre plus disco et électronique avec aux manette Blackjoy. Lit Accent prolonge l'échappée belle en quatre nouveaux titres.
Comme la chanteuse d’un girls group, Brisa Roché nous invite à marcher avec elle ou à s’enfermer dans sa chambre. Dans cet univers-là, Brisa s’amuse sur des formats courts, sa voix s’amplifie et vient taquiner celles de Kate Bush et de Lana Del Rey. Cette production libérée de toutes contraintes, entre plusieurs continents, entre studios américains et français, de la Californie profonde à Paris, donne à voir une Brisa Roché nouvelle qui prouve une fois de plus son art de la métamorphose.
 
 
 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, ACTUALITES, LOISIRS

Deborah Aime La Bagarre // Nouvel EP Jab : 14 mai 2017 / CHANSON MUSIQUE / ECOUTE
 
 Le goût de la chicane, c’est ce qui a poussé Simon Drouard à assumer ce nom d’emprunt.

 

Son premier EP « Uppercut » (https://soundcloud.com/deborahaimelabagarre) a été signé sur le label Boxon qui s’est tout de suite enthousiasmé pour ses morceaux qui honorent la piano housel’amour de la danse et les voix old school. Il est fan de Terrence Parker, de Kink et de Demarkus Lewis, ce qui l’a poussé à produire une house belliqueuse mais surtout groovy et communicative !

En résumé, Deborah c’est un mix entre des EPs house et des lives funk et disco.

 Aujourd’hui son nouvel EP « Jab » est prévu pour le 14 mai
«JAB», BIENTÔT LA BAGARRE DANS VOS OREILLES !
 
Après « Uppercut » sorti en 2016, Deborah Aime la Bagarre a.k.a Simon Drouard a préparé de nouveaux beats toujours aussi bélliqueux afin de vous mettre KO ! Date de montée sur le ring : le 12 mai  prochain. Au programme, un EP axé house, auquel il vient ajouter de la disco et du funk en live pour charmer vos oreilles avant de vous porter le coup fatal.
 
Deborah voit le jour en juillet 2016 avec la naissance d’un beau bébé de trois titres 
« Nuit Forever », « Stab » et « Gotta Do ». Signé très rapidement sur le label « Boxon Records  », il revient en 2017 avec  un nouvel EP : « JAB ». Ce dernier est prévu pour le 12 mai ! Il vous dévoile aujourd’hui l’artwork et la tracklist de ce nouveau projet.
 
 
 
© Elisa Garnero
 
1. Away feat. Chine Laroche
2. Yes!
3. Spices feat. Chester Brown
4. Ain’t No Traffic Jam
5. Today Together
 
La bagarreuse enchaîne les dates : Grand Train, Alimentation Générale, 9B, Kabukicho… 
S’habituant petit à petit aux scènes parisiennes, Simon Drouard a remis le couvert le 22 avril dernier au Supersonic. De prochaines dates arrivent afin de vous échauffer avant la sortie officielle. 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, ACTUALITES, LOISIRS

BIG JUNIOR > Découvrez leur nouveau clip BORN TO CRY /CHANSON MUSIQUE / ECOUTE

--- BIG JUNIOR ---
DECOUVREZ LE CLIP OFFICIEL DE
BORN TO CRY
 https://www.youtube.com/watch?v=pZY-cF1WldI&feature=youtu.be
 <https://www.youtube.com/watch?v=pZY-cF1WldI&feature=youtu.be>
BIG JUNIOR – UN SOUFFLE D’OPTIMISME

« Personne n’est né pour pleurer dans le noir »
C’est le message que nous font passer les BIG JUNIOR dans leur tout nouveau
clip.
Avec un peu de courage, un brin de persévérance et
un soupçon d’amitié, tout peut s’arranger
comme nous le font comprendre les quatre lyonnais optimistes à souhait.
« You’re not alone anymore »

•••

Avec leur style musical kaléidoscopique qu’ils appellent le Hip-Wave,
les pétillants brothers de BIG JUNIOR continuent leur aventure Osiris
et la partage avec une énergie contagieuse.

Découvrez dès maintenant leur nouveau clip Born to cry,
 https://www.youtube.com/watch?v=pZY-cF1WldI&feature=youtu.be

•••
---OSIRIS---
NOUVEL EP - DISPONIBLE DEPUIS LE 7 AVRIL 2017
(LITTLE LIONS RECORDS/ MUZICAST)


TRACKLISTING
OSIRIS
BORN TO CRY
JUMP ZONE
SHOOT THE BREEZE

•••

------ EN CONCERT ------


 04.05.17 : BRIN DE ZINC @ CHAMBERY (73)
06.05.17 : LA POETERIE @ SAINT-SAUVEUR-EN-PUISAYE (89)
12.05.17 : L’ENTRE2POTS @ SETE (34)
13.05.17 : LOU PASQUIE @ ROUSSILLON (84)
14.05.17 : HARD ROCK CAFE @ NICE (06)
Le reste de la tournée ici
<https://www.facebook.com/pg/bigjuniorofficiel/events/?ref=page_internal>
•••

   @bigjuniorofficiel  <https://www.facebook.com/bigjuniorofficiel/>  ||
Site officiel  <http://bigjunior.fr/>  ||     @BIGJuniorNeedU
<https://twitter.com/BIGJuniorNeedU>
     BIG Junior <https://www.youtube.com/channel/UCPo4Gk3O44NLZoTtlRMZ4tg>
||    bigjuniorofficiel <https://www.instagram.com/bigjuniorofficiel/>

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, ACTUALITES, LOISIRS

Pale Grey, le clip de Billy // Nouvel EP Ghosts / CHANSON MUSIQUE / ACTUALITE
Pale Grey
EP " Ghosts"
Sortie le 12 mai chez JauneOrange/ [PIAS]
En tournée européenne avec Electric Guest
Sous des arabesques délicates, le groove tamisé de puissance de Pale Grey ensorcele. Le trio belge découverts par le public lors de nombreux festivals s'est enfermé en studio et revient avec Ghost, un maxi où l'on découvre, ébahi, leur folk-pop diaphane passée aux filtres de l'eletronica et du hip hop. Leur musique mélancolique et rêveuse emporte loin.
 
Billy, le premier single, séduit avec ses envolées pop baignées d’un groove électro. Billy est le premier extrait de l’EP Ghosts, qui sortira le 12 mai avant un second album qui devrait paraitre à l’automne prochain chez JauneOrange.
 
On pourra découvrir d'ici là Pale Grey en tournée où ils vont assurer les premières parties du groupe Electric Guest.
 
Place au clip de Billy, réalisé par Benoit Do Quang, portait d'un jeune homme égaré dans ce monde, porté par la musique aérienne de Pale Grey.
 
 
 
Pour regarder et diffuser le clip de Billy :
 
 
L'Europe les a précédemment découvert lors des festivals Great Escape (UK), Mama (Fr) ou Dour (BE), ils sont de retour en 2017.  Pale Grey s'est enfermé en studio pendant plus d’un an, le groupe a composé, enregistré, et produit une salve de nouveaux titres mélangeant folk-pop légère, introspections mineures, expérimentations sonores, hip hop et electronica.  Cet assemblage singulier, d’où émerge une identité forte, combine contrastes et cohérence, contradictions et continuité, évolution et permanence...
 
 
 
Avant la sortie d'un nouvel album à l'automne prochain, le groupe dévoile un premier EP - Ghosts - à paraître le 12 mai prochain. Quatre morceaux qui, dans leur sobriété et leur unicité, propagent une présence et une densité riche.   Dans la foulée de cette sortie, le groupe partira sur les routes européennes en compagnie d'Electric Guest. Ils passeront par de prestigieuses salles dont le Paradiso d'Amsterdam, le Knust d'Hambourg, le Musik & Frieden de Berlin ou l’Islington Acadamy de Londres.  Au retour, Pale Grey présentera officiellement ce nouveau disque au public belge à l'occasion des Nuits Botanique.
 
 
 
Tournée européenne :
 
 
01/04/17
22/04/17
23/04/17
24/04/17
25/04/17
26/04/17
27/04/17
28/04/17
02/05/17
03/05/17
13/05/17
15/05/17
26/05/17
BIND
Houtain Rock
Tolhuis
Knust
Musik & Frieden
Live In The Living
Strom Club
Gebaude 9
Moth Club
Sound Control
De Gudde Wëllen
Nuits Botanique
Ciné Versailles
Beauraing
Oupeye
Amsterdam
Hamburg
Berlin
Berlin
Munich
Cologne
London
Manchester
Luxembourg
Brussels
Stavelot
BE
BE
NL *
DE *
DE *
DE
DE *
DE *
UK *
UK *
LU
BE
BE
 
* w/ Electric Guest
 
 
 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, ACTUALITES, LOISIRS

Imany, nouveau clip Lately avec le danseur Lil' Buck / CHANSON MUSIQUE / ACTUALITE
Imany
Album disponible The Wrong Kind of War
 
Think Zik!
Imany nous présente aujourd'hui son nouveau clip "Lately", extrait de son deuxième album studio "The Wrong Kind of War", déjà disque d'or.
Ce clip, réalisé par Malick Ndiaye, a été  tourné à Dakar au Sénégal dans les vestiges d'un ancien Palais de Justice. C'est dans ce cadre surréaliste qu'Imany a invité la star de la danse Lil' Buck à exprimer son style si inventif et si particulier. Avec un danseur d'exception, un lieu digne des plus beaux décors et une chanson qui sonne déjà comme un classique, ce clip avait déjà sur le papier les ingrédients pour séduire les amateurs de belles choses.
Il ne manquait plus que la beauté des mouvements et la poésie de la narration,  pour que ces images nous portent à chaque seconde des 4’42 du clip, par la force de leur simplicité et l'émotion qu'elles dégagent.
Comme la musique d’Imany, ce clip est à la fois intime et universelle et cette chanson nous fait découvrir une autre facette de sa personnalité où chaque couleur de cette palette des sentiments résonne dans l’inconscient collectif.
 
Pour regarder et diffuser le clip de Lately :
 
 
« J’ai toujours aimé chanter, j’ai longtemps pensé que ce n’était pas pour moi ! »
 

Si Imany a trouvé sa voie sur le tard, elle a depuis parcouru un bon bout de chemin, sans pour autant presser le pas, en prenant le soin de choisir le bon tempo. De premières parties en concerts sous son nom, elle aura su peaufiner son style, avant de coucher un premier EP, puis un disque dans la foulée.
Ce sera en 2011 «The Shape Of A Broken Heart», le début d’une irrésistible ascension vers les sommets, portée par le titre «You Will Never Know». Plus de 400 concerts à travers le monde, près de 400.000 disques écoulés, dont presque une moitié en France, Imany a depuis effectivement tracé sa route, creusé son sillon entre soul, folk, blues et pop. Sans forcer elle a su imposer son style, une mélancolie rageuse, des textes aiguisés sur l’expérience d’une vie. Celle d’une jeune fille pour qui tout n’était pas joué d’avance. Voilà peut-être pourquoi elle s’est choisie comme surnom un mot que l’on peut traduire par «La foi» en swahili.
Cinq ans après ses débuts, Imany est donc de retour. On l’avait quittée jeune femme, la voilà mère.
Une maternité qui rime avec la maturité d’un second recueil qui fait mieux que confirmer l’essai. Elle revient transformée, sans pour autant avoir changé de cap esthétique : toujours aux frontières des nombreux styles qui ont façonné son succès, sa voix singulière traduit en chansons ciselées un esprit sans œillères. De même elle reconduit l’équipe qui l’avait menée au sommet.
Pour composer cet album, la chanteuse aura multiplié les allers et retours entre Paris et Dakar, des sessions régulières au studio Globo et au studio parisien Question de son.
Il en va de même pour les textes, qui interpellent tout à la fois la nature de l’Homme et interrogent la femme qu’elle est. Des chansons qui assènent quelques vérités sur l’amour, et toutes ces histoires qui sont liées : «No reason no rhyme», sur une rupture assumée, tout comme «Nothing to save» ou dans un registre plus véhément «The wrong kind of war», «You don’t belong to me», un amour soi-disant impossible façon Roméo et Juliette, ou encore «I used to cry», un titre qui tire un trait sur le passé en prenant l’inspiration du côté des grandes voix du blues et du jazz : Billie Holiday, Dinah Washington...
Plus optimiste, la superbe love song «I long for you» prend quant à elle des accents Dylaniens, influence majuscule que l’on retrouve sur «I’m not sick but I’m not well», où elle dépeint :« l’état dans lequel on se trouve lorsqu’on tombe amoureux. Tu n’es plus rien, tout devient concentré autour d’une personne. T’es pas malade, t’es juste pas bien… ou juste très bien ! » Un état qui fait perdre la raison sur lequel Imany revient avec la déclaration d’amour « Lately ».
 
 
 « Dans cet album, les mélodies sont plus fortes, les textes sont plus assumés, mais toutes les chansons ne sont pas autobiographiques, loin s’en faut. Néanmoins, je dois bien planter ma plume dans l’histoire réelle, la mienne ou celle des autres. »
 
 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, ACTUALITES, LOISIRS

Lili Cros et Thierry Chazelle, UN duo d’enchanteurs / CHANSON MUSIQUE / LYON / A THOU BOUT D'CHANT

LILI CROS & THIERRY CHAZELLE

Après sept ans de tournée en France et à l’étranger et après deux spectacles assortis de deux albums, Lili Cros et Thierry Chazelle font « Peau neuve » et ont enchanté la salle comble de "A thou bout d'chant" à Lyon, hier soir.
Le public a été enthousiasmé par la voix incroyablement belle, claire et puissante de Lili, se conjuguant à merveille avec l’humour percutant de Thierry. Ce fut un immense plaisir d'écouter leurs nouvelles chansons emplies de ce charme infini qui n’appartient qu’à eux. On se laisse porter par leur talent, leur générosité et leur présence scénique dont se dégage une énergie positive, rayonnante et totalement contagieuse !

Ils nous ont fait passer une soirée de rêve.

Lili Cros et Thierry Chazelle, UN duo d’enchanteurs / CHANSON MUSIQUE / LYON / A THOU BOUT D'CHANT

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, ACTUALITES, LOISIRS

Octave Noire remixé par Kid Francescoli : Un Nouveau Monde / CHANSON MUSIQUE / ACTUALITE
Octave Noire
1er album Néon
disponible chez Yotanka / Pias
En concert le 27/04 à la Maroquinerie dans le cadre de la Pias Nites
Octave Noire à surgi cet automne avec le titre Un Nouveau Monde, extrait de son premier album Néon particulièrement salué par la critique. A l'écoute de Néon, on plonge dans une électro-pop ample et puissante, qui projette illico des images au fond de nos cerveaux. Un univers ultra-évocateur, cinématographique même, qui engendre des atmosphères avec un naturel déconcertant et des sons finement produits.
Armé de ses synthétiseurs, Octave Noire s'est inventé un nouveau monde, riche de sons électroniques et de textes inspirés, un univers sonore qu'il habite avec tous ses rêves, ses mots et ses mélodies. "Cent millions d’années. Une seconde. Une éternité. Pour faire un monde..." Ce sont les paroles, mystérieuses et hypnotiques du titre Un Nouveau Monde que nous retrouvons aujourd'hui retravaillé par Kid Francescoli qui remixe le titre et accélère le rythme du voyage.
 
 
« Cent millions d’années / Une seconde / Une éternité / Pour faire un monde » Tels sont les premiers mots, simples et mystérieux, de l’album Néon d'Octave Noire. Tiraillé entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, le grandiose et le banal. « Le néon est un gaz rare qu’on trouve dans l’univers. Mais c’est aussi l’éclairage courant de lieux parfois sordides, comme la laverie du coin. », confirme Octave Noire.
Les compositions sont à l’avenant. Au piano s’ajoutent instruments électroniques et orchestraux. La richesse sonore qui en découle ne confine jamais à la saturation. Grâce à une structuration impeccable.
Ce que l’on resssent d'emblée, c’est la passion. Et ce que l’on voit, surtout : ce sont des images, qui naissent de ces incroyables envolées lyriques. Acmés de morceaux construits pour la plupart sur une progression crescendo qui nous jette dans un kaléidoscope d’ambiances. Façon cinématographe.
Et la voix, grave, pose sa ligne claire sur ces mélodies généreuses. Elle bâtit, par touches impressionnistes, des atmosphères. Celle, « cramée », d’un « vieux dancing » (« Disco »). Celle baignée d’espoir du titre « My hand ». Ou celle, plus sulfureuse, d’une nuit d’insomnie hantée par le désir (« La Neige »)…
C’est d’abord l’Afrique qui a éveillé le jeune Octave Noire à la musique. Et pour cause, il a vécu les dix premières années de sa vie en Côte d’Ivoire. Tout naturellement, sa musique a longtemps puisé à cette source jusqu’à son dernier album Néon, qui garde du continent noir une empreinte qui nourrit son imaginaire rêveur.
Tout enfant qu’il était, Octave Noire, n’envisageait pas sa vie d’adulte autrement que bercée de musique. Après maints appels du pied, ses parents lui offrent son premier instrument. Un petit synthétiseur jouet. Il a 10 ans, ne sait pas le solfège mais reproduit, à l’oreille, ses mélodies préférées.
Dix années de cours de piano plus tard, le voilà conforté dans ses premiers désirs. Il sera musicien. D’où le cursus de musicologie qu’il suit à la Sorbonne. Commode pour acquérir des bases solides en histoire de la musique. Malgré tout, cet apport académique ne colle pas vraiment avec ses goûts du moment. L’électro expérimentale de Kraftwerk comme le synthé de Jean-Michel Jarre – qu’il écoutait ado – lui trottent dans un coin de la tête. De même que quelques dignes représentants de la chanson française, au premier rang desquels figure Jacques Higelin. Un artiste aussi abordable, parfois, que franchement barré, d’autres fois.
Octave Noire n’est pas étranger à ce type de grand écart. Lui-même a longtemps bidouillé avant de trouver son style. Qu’il veut maintenant ouvert et accessible. Sa musique, une électro-pop ample et puissante, projette illico ses images au fond de nos cerveaux. Un univers ultra-évocateur, cinématographique même, qui engendre des atmosphères avec un naturel déconcertant.
 
 
 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, ACTUALITES, LOISIRS

THE PENELOPES &gt; Nouvel EP LEAVE THEM ALL BEHIND - Sortie le 16 Juin 2017 / CHANSON MUSIQUE / ACTUALITES

THE PENELOPES

LEAVE THEM ALL BEHIND ♦♦

NOUVEL EP DISPONIBLE LE 16 JUIN 2017

 

Leave Them All Behind ou l’histoire de l’incessant voyage de The Penelopes.

 

De leur banlieue parisienne natale, dans le 93, à leur carrière à Londres où

ils élisent domicile, le duo Art-Pop formé par Axel Basquiat et Vincent T

touche à tout,  en toute liberté.

 

Véritable OVNI musical, le tandem revisite à sa façon les chansons FM

anglo-saxonnes des années 80. Un voyage « guilty pleasures » dans les eighties ;-)

 

Leave Them All Behind est un EP versatile mais avec un point commun :

Toutes les chansons parlent de la solitude, de l’isolement.

Chaque morceau devient ainsi une traversée de tunnel où l’on peut

apercevoir une lumière au bout.

 

Le nouveau single Mulholland sera bientôt disponible !

En attendant, on vous laisse re-découvrir Tina !

https://www.youtube.com/watch?v=UNymt1pkBzM

 

 

♦♦♦

 

 

RE-DÉCOUVRIR LE CLIP DE TINA  

https://www.youtube.com/watch?v=UNymt1pkBzM

 

cid:image008.jpg@01D2B399.70791F80

 

♦♦♦

 

LEAVE THEM ALL BEHIND ♦♦

NOUVEL EP DISPONIBLE LE 16 JUIN 2017

 

 

 

--------- TRACKLISTING ---------

Leave them all behind

Mulholland Drive

Roses

Time to shine

Tina

 

♦♦♦

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "facebook logo"  The Penelopes  ||   Résultat de recherche d'images pour "twitter"  @thepenelopes || 

  Résultat de recherche d'images pour "youtube"  The PenelopesVEVO || Résultat de recherche d'images pour "instagram"  The Penelopes

 

 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, ACTUALITES, LOISIRS

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog