Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ROTHENEUF / ROCHERS SCULPTES / ABBE FOURE / TOURISME / BRETAGNE

A cinq kilomètres de Saint-Malo Intra Muros, en longeant la mer en direction de cancale, les Rochers Sculptés de Rothéneuf constituent un univers étrange, peuplé de personnages d’un autre temps : les figures grimaçantes façonnées par la main de l’homme évoquent les gargouilles médiévales et les êtres fantasmagoriques de nos cathédrales.
roc-scu11
Cette œuvre est due à l’abbé Adolphe Fouré (1839-1910), ordonné prêtre à Rennes. A 55 ans, une attaque cérébrale le laisse sourd et muet. L’abbé se retire à Rothéneuf et y sculptera, à même le rocher, plus de 300 personnages. S’inspirant de la légende des Rothéneuf, lignée effrayante de corsaires, pirates et nobles au tempérament sanguinaire, il met en scène chaque membre de cette famille, flirtant avec les créatures de l’enfer. Le résultat est un jardin de pierre d’une superficie de 500 mètres carrés, dominant l’océan dans un site extraordinaire.

Perros GUirec avil 2011 040  Perros GUirec avil 2011 056

 

Perros GUirec avil 2011 059   Rothéneuf avril 2011 (37)

voir l'album

suivre le lien ci-dessous

 

ROTHENEUF ROTHENEUF

Voir les commentaires

Published by ANDRE - TOURISME, CULTURE, LOISIRS

 Hedy Lamarr, actrice... Et inventrice de génie ! / CINEMA / SCIENCES
 
Hedy Lamarr, actrice... Et inventrice de génie !
Par Olivier Pallaruelo ▪ 

La grande actrice hollywoodienne Hedy Lamarr, a aussi laissé son empreinte dans un autre univers. Elle est en effet considérée comme la co-inventrice de ce qui sera bien des années après le Wifi et le GPS.

Il y a  102 ans, le 9 novembre 1914, naissait Hedy Lamarr. Actrice iconique de l'âge d'or d'Hollywood, Hedy Lamarr fut surnommée par le Mogul Louis B. Mayer, qui voulait en faire une nouvelle Greta garbo,  "la plus belle femme du monde". L'actrice, dont le sommet de la carrière s'étale entre 1938 et 1949, tourna avec les plus grands, tels que King Vidor, Victor Flemming, Marc Allégret, ou encore Cecil B. DeMille, et donna la réplique à des pointures comme James Stewart, Ray Milland, Victor Mature, Clark Gable ou Spencer Tracy.

 

Sublime actrice... Et inventrice de génie !

 

En marge de sa carrière hollywoodienne, l'actrice a laissé son empreinte dans un tout autre univers. Elle est en effet considérée comme la co-inventrice de ce qui sera bien des années après le Wifi et le GPS.

Sous le nom de Hedy Kiesler Markey et avec son ami le compositeur George Antheil, elle dépose le brevet d'un système de codage des transmissions appelé "étalement de spectre", proposé alors pour le radio-guidage des torpilles américaines durant la Seconde Guerre mondiale. Son système de codage, qui permet de contrer les éventuelles mesures de brouillages, fut breveté en 1941. Il était si en avance sur son temps qu'il n'était alors pas possible, techniquement, de le produire en masse et d'en faire un usage pratique. Les plans de son invention furent même classés Secret Defense par l'armée.

Dès 1957, avec l'avancée technologique, la technique réapparut dans le domaine militaire, et fut utilisée pour la première fois lors du blocus de l'île de Cuba en 1962, trois ans après l'expiration du brevet. De nos jours, c'est une technique largement utilisée dans la communication au sein des armées, qui permet notamment d'éviter le brouillage des communications. Elle est par exemple utilisée par les systèmes de positionnement par satellites (GPS...), les liaisons chiffrées militaires, les communications de la Navette spatiale avec le sol, ou encore dans les liaisons sans fil Wi-Fi.

 

Pour les anglophones, un film complet avec cette actrice surprenante.

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CINEMA, SCIENCES, CULTURE, SOUVENIR

Sophia Charaï, nouveau clip I am A Woman / CHANSON MUSIQUE / ACTUALITE
Sophia Charaï
nouvel album Blue Nomada
disponible chez Absilone/Socadisc

 

 

Cinq ans après son album « Pichu Pichu », la chanteuse marocaine Sophia Charaï nous propose avec « Blue Nomada » un nouveau tour du monde musical porté par sa voix radieuse et sensuelle. Toujours généreuse et à l’aise autant dans le jazz que le flamenco, la pop, le rock et les musiques du monde, Sophia Charaï poursuit son exploration des musiques mondiales. Tout au long de Blue Nomada se rencontrent le Brésil, le jazz, le flamenco, la musique indienne, arabe, la bossa, Ravel… Voici I am a Woman, nouvel extrait de Blue Nomada à découvrir en clip, avant d'aller applaudir Sophia Charaï le 06 juin dans la salle du Pan Piper.
 
Un monde merveilleux va s'ouvrir devant vous, passez la porte et rejoignez Sophia Charaï et ses musiciens... entre Alice de Lewis Caroll et le monde fantastique d'Elephant Man, Sophia nous invite dans un monde imaginaire où les femmes auraient disparu et il n'en resterait plus qu'une, considérée comme un animal de foire et montrée comme telle par un dompteur ! Un scénario fou pour nous faire réfléchir sur la place des femmes dans le monde.
Sophia Charaï, chanteuse à la voix d’or, mais aussi photographe, actrice, et styliste, aimant marier le glamour à la provocation, "a appris à Paris l’art du mélange cosmopolite" (Le Monde).
 
De sa ville natale, Casablanca, Sophia garde son amour pour le rythme, le dialogue entre les langues et les cultures, et une curiosité sans borne. Enfant, elle écoute du jazz, de la soul, Chopin, Smahan, découvre les paillettes de Maritie et Gilbert Carpentier, et les films égyptiens avec l’immense Farid El Atrache. Riche de ces multiples influences qui viennent nourrir son enfance, elle décide d’étendre le champ des possibles à 17 ans, et rejoins Paris pour des études d’architecture.
Dans cette autre ville multiculturelle, Sophia retrouve certains de ses repères, mais fait également une découverte qui va modifier le cours de sa vie : les clubs de jazz parisiens. Frappée par cette musique qui la transporte et la touche, Sophia se mue en chanteuse de jazz. C’est dans ses pérégrinations parisiennes qu’elle rencontre Mathias Duplessy, multi-instrumentiste, mais surtout guitariste, compositeur et producteur.
Ensemble, ils commencent un long voyage, qui ne cessera plus ; parcourant notamment l’Espagne et l’Inde où ils enregistrent des bandes originales de films indépendants, partagent des jams sessions effrénées, multiplient les concerts et rencontres. Sophia apporte ses envies de rythme, de découvertes, de voyages, ses mélodies, ses textes, et Mathias construit, compose, arrange. Dans leur musique se rencontrent le Brésil, le jazz, le flamenco, la musique indienne, arabe, la bossa, Ravel…
De cet intense échange naît un album Pichu sorti en 2011 chez Universal Classics & Jazz, fortement plébiscité par la presse et le public qui se délectent de la musique inventive, et métissée qui leur est présentée. 
 
Forte de cette dynamique Sophia Charaï sort en avril 2016 Blue Nomada pour nous faire voyager sur les routes nomades cette fois. Elle invente dans ce nouvel opus, un blues sans frontières, en arabe, espagnol, portugais et anglais, issu d’un savant mélange dont elle a le secret. Toutes ces langues s’entremêlent pour nous faire découvrir une musique d’un genre nouveau, à la croisée des chemins.
Dans Blue Nomada, Sophia, en s’inscrivant dans la droite lignée de ces précédents albums, revendique sa différence et  bouscule les codes pour mieux créer, associe ce qui semble s’opposer pour mieux dévoiler les liens entre des musiques qui n’ont pas vocation à se rencontrer : le flamenco, le jazz, la bossa.
Détournant les frontières et bousculant les codes, Sophia Charaï mélange les rythmes et les langues, vogue de la pop au jazz, entourée des pianos brésiliens de Phillippe Baden Powell, des percussions de l’argentin Minino Garay, du contrebassiste cubain Felipe Cabrera et de la guitare manouche de Mathias Duplessy. A la manière d’un peintre, elle nous propose un collage impressionniste coloré, riche, nostalgique et tendre.
Son timbre chaud et envoûtant fait merveille sur tous les types de musiques que ce soit une valse de violoncelles dénudés à la Luz Casal, un boléro cubain en arabe, un six huit africain en français, un reggae aux parfums Gnawas, tel est la variété des mélanges brûlants que l'on retrouve dans l'album Blue Nomada.
 
La voile au vent, on tangue entre les espaces et le temps, dans une fascinante alchimie où se mêlent les épices de la vie, le musc et l’encens, la liberté, et le partage.
 
En concert au Pan Piper le 06 juin 2016
 
 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE, ACTUALITES, ECOUTE, LOISIRS

Hondo, l'homme du désert / CINEMA / JOHN FARROW. 1954

Eclaireur pour l'armée, Hondo Lane sillonne l'Ouest pour prévenir les conflits entre le gouvernement américain et les Apaches. Il croise sur sa route Angie Lowe, une courageuse mère de famille élevant seule son fils Johnny. Entre la femme et Hondo naît une passion amoureuse. Le valeureux cavalier fera l'impossible pour protéger sa bien-aimée des Indiens.

Hondo, l'homme du désert / CINEMA / JOHN FARROW. 1954
Hondo, l'homme du désert / CINEMA / JOHN FARROW. 1954
Hondo, l'homme du désert / CINEMA / JOHN FARROW. 1954

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CINEMA, CULTURE, LOISIRS

Le musée d'art et d'histoire Baron-Gérard est l'un des trois musées de la commune de Bayeux en Normandie.

Le musée d'art et d'histoire Baron-Gérard est l'un des trois musées de la commune de Bayeux en Normandie.


MAHB

Voyage à travers l'histoire de l'art européen.

 

Au cœur d'un palais épiscopal (XIe - XVIe siècle), le MAHB vous invite à un voyage à travers l'histoire de l'art européen, de l'archéologie à l'art moderne.

Pièces archéologiques et ethnographiques, peintures, sculptures, estampes, dessins, photographies, porcelaines et pièces de dentelle de Bayeux...

L'Etat français a attribué le label musée de France au MAHB.

MAHB

Adresse
37 rue du Bienvenu
14400 Bayeux - France

Téléphone
33 (0)2 31 92 14 21

 

 

MAHB / MUSEE D'ART / NORMANDIE IMPRESSIONISTE / BAYEUX

Ce superbe musée permet d'admirer le tableau réalisé par Caillebotte, avec sa cousine Zoé au premier plan.

 

Mais il offre en plus une merveilleuse promenade chronologique autour des arts, avec deux salles consacrées à la porcelaine et deux autres consacrées à la dentelle.

 

C'est un lieu fort, où l'on s'expose au syndrome de Stendhal.

 

En tout cas, c'est une bien belle balade en Normandie, à travers une ville miraculeusement préservée des destructions de la seconde guerre mondiale.

DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA
DIAPORAMA

DIAPORAMA

Voir les commentaires

Published by ANDRE - ARTS PLASTIQUES, CULTURE, ACTUALITES, LOISIRS

CHERCHER DES NOISES / ORIGINE DES EXPRESSIONS / LITTERATURE

 

combat-17.gif

Chercher noise à quelqu’un / Chercher des noises

Chercher la querelle délibérément avec quelqu’un.

 

Le mot “noise” (”bruit, tumulte” puis “querelle, dispute” vers 1165) a une origine incertaine. On lui trouve deux origines possibles:

1. Selon Alain Rey (Le Robert, dictionnaire historique de la langue française) noise viendrait de l’étymon latin nausea (mal de mer, “nausée) par une évolution sémantique. Cependant, Alain Rey souligne que le glissement vers le sens de “bruit, tumulte” dès les premières attestations (en 1050) et vers le sens de “querelle, dispute” (1165) est difficilement explicable.

2. L’étymon latin noxia (”délit, faute, crime”) est aussi proposé comme origine de noise. Noxia serait lui-même issu de noxa (”faute, dommage causé”) appartenant à la famille du verbe nocere (”nuire”).

Le mot noise n’existe plus actuellement dans la langue française, il ne se retrouve plus guère que dans l’expression “chercher noise à quelqu’un” ou “chercher des noises”. Notons que cette expression se disait au XVIIe siècle “chercher noises pour noisettes” c’est à dire chercher querelle pour peu de chose. Par ailleurs, Alain Rey nous signale, dans son “dictionnaire historique”, que Furetière écrivait, en 1690, que “noise désignait autrefois toutes sortes de bruits, y compris le bruit agréable fait par les violons à une noce, et que l’on disait “faire noise” en bonne part au sens de “se réjouir”.” Notons que les anglais ont repris le terme noise dans ce sens puisque ce mot désigne le bruit dans leur langue.

La Fontaine utilisa, en 1678, le mot noise dans son sens de querelle dans une fable en ces termes:

Le renard au chat dit enfin:
«Tu prétends être fort habile,
En sais-tu tant que moi? J’ai cent ruses au sac.
- Non, dit l’autre; je n’ai qu’un tour dans mon bissac;
Mais je soutiens qu’il en vaut mille.»
Eux de recommencer la dispute à l’envi.
Sur le que si, que non, tous deux étant ainsi,
Une meute apaisa la noise.

 

“Le Chat et le Renard” (Livre IX - Fable 14)

Pour information, Noise est aussi é l’origine du terme noiseuse soit une femme qui cherche querelle, une “faiseuse” d’ennui. Femme qui se retrouve au coeur de l’action du film de Jacques Rivette La belle noiseuse, long métrage tiré d’un court roman de Balzac.

"Chercher des noises"   Signification
- Chercher querelle pour un motif futile.


Origine
Le terme noise (du latin nausea, nausée) signifie en vieux français, dispute, conflit. Longtemps utilisé seul, il n’apparaît désormais plus que dans cette expression qui date du XVIIe siècle, de même que cette jolie variante : « chercher noise pour noisette » (chercher querelle pour rien, pour une futilité). Notez que le mot a été emprunté par les anglais : noise (bruit).



 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - LITTERATURE, CULTURE

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog