Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pierre-Berlioz.jpg

En présence du Directeur Académique des services de l'Education nationale(ex Inspecteur d'Académie) et du Directeur de l'école Berlioz, un ouvrage d'Alphonse Daudet a été remis aux élèves de CM1. Une bonne idée avant le départ en vacances.

Voir les commentaires

Published by ANDRE - ACTUALITES

ADIEU-BERTHE.jpg

 

Mémé is dead. Berthe n'est plus. Armand avait "un peu" oublié sa grand-mère… Pharmacien, il travaille avec sa femme Hélène à Chatou. Dans un tiroir de médicaments, Armand cache ses accessoires de magie car il prépare en secret un tour pour l'anniversaire de la fille… de son amante Alix. Et mémé dans tout ça ? On l'enterre ou on l'incinère ? Qui était Berthe ?

ADIEU-BERTHE-2.PNG

 

Mémé est morte, on voit Podalydes se débattre entre sa femme et sa maîtresse, entre son rôle de pharmacien et son rêve de magicien, entre deux compagnies de Pompes funèbres...Il s'agite lentement, plein de bonne volonté, mais incapable de prendre une décision...

On s'ennuie un peu dans ce film banal et plutôt décevant.

 

 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CINEMA

1391693_3_f359_laurent-blanc-decide-d-imposer-d-emblee-son.jpg

 

  Cher Monsieur Laurent Blanc,

J'ai beaucoup d'admiration pour ce que vous avez fait en 1998, et je trouve que vous méritiez votre surnom de Président. Je parle au passé, car vous êtes en train de vous fourvoyer dans la bêtise inextricable de vos joueurs!

Je sais, je ne devrais pas employer des mots qu'ils risquent de ne pas comprendre, je crois qu'ils n'ont retenu que des chiffres en Euros...

Je pense qu'on ne forme pas une équipe avec des joueurs demeurés. A chaque hymne national, alors que vous leur avez demandé d'apprendre les paroles de la Marseillaise, vous avez trois "zigotos" qui ne chantent pas! (Ils doivent se concentrer...)

Je tiens à les citer, Benzema, Ribery et Ben Arfa, car je puis vous assurer que pour ma part, je ne les appellerais plus à porter les couleurs du pays.

 

 

 

laurent-blanc.jpg

 

  Lorsque j'ai vu la vidéo ci-dessous, j'ai cru faire un cauchemar tout éveillé en vous entendant estimer que Nasri, en fait, avait un problème avec les journalistes.

Je finis par me dire que vous aussi, à présent, vous avez un problème avec le raisonnement, et qu'on ne peut pas être et avoir été.

Le football ne sort pas grandi de l'exemple donné par votre sélection de coqs au tout petit talent et qui n'ont pas compris qu'ils pratiquaient un sport collectif. Heureusement qu'il y a d'autres équipes à regarder jouer pour continuer à aimer le football...je pense à l'Italie ou à l'Allemagne.

Mais ils sont fous ces Italiens qui refusent de toucher leur prime et qui préfèrent la donner aux sinistrés des tremblements de terre...

C'est un bon tremblement de terre qu'il faudrait à notre équipe de France, faire table rase de tous ces pauvres garçons et chercher à reconstruire une équipe avec moins de "talents" individuels, mais avec une envie de pratiquer leur sport pour le monter au plus haut niveau de saine combativité.

Merci Monsieur Blanc et bon vent, car je vous ai assez vu.

Quand pourrai-je recrier "Allez les Bleus"?

Voir les commentaires

Published by ANDRE - SPORT

 Un jeune inspecteur  des Impôts, très tatillon, est envoyé pour un contrôle fiscal à la Grande Synagogue de Paris.

 
Impitoyable, il pose de nombreuses questions au Rabbin :


- Et que faites vous des restes de cire et de bougies ?


- Nous les renvoyons à notre fournisseur qui, une fois l'an, nous offre un paquet de bougies       

 

- Et les restes de baguettes, toutes ces miettes, qu'en faites-vous ?

 

 - Mais, la même chose, nous les expédions à notre boulanger et une fois l'an, il nous donne gratuitement un pain supplémentaire.

Moqueur, l'inspecteur ajoute :


- Et ce qui reste des circoncisions... toutes ces petites peaux... qu'en faites-vous ?


                        Placide, le rabbin répond :

 - Mais, comme pour le reste, nous les envoyons aux Impôts et une fois l'an, ils nous envoient un gland ou une tête de noeud...

Voir les commentaires

Published by ANDRE - HUMOUR

WP 000185

En ces heures lourdes, où la crise nous menace, où les grandes fortunes étudient le moyen d'échapper à l'impôt de nos nouveaux dirigeants, certains ont pris le parti de manifester leur mécontentement en exposant leurs bolides devant le CID de Deauville, cette petite station balnéaire...

Deauville 23 juin 2012 017

 

Comment ne pas se sentir solidaire de ces gens qui souffrent...de ne pouvoir pousser leurs véhicules jusqu'aux limites de leur compteur?

Deauville 23 juin 2012 005      Deauville 23 juin 2012 006

 

Comment ne pas aimer ces protecteurs de la nature qui ont accepté de présenter leurs oiseaux en plein jour et en masse, à tous les plus pauvres qui les admirent?

Deauville 23 juin 2012 026

Comment ne pas compatir avec ces pilotes qui font rugir les moteurs pour faire leur créneau?

 

Non, vraiment, nous sommes dans un beau pays, où même les riches savent manifester pour montrer les signes extérieurs de leur richesse...

WP 000191

 

Quel ne serait pas notre bonheur, si nous pouvions finir nos jours sous les roues de tels engins?

 

Mais, humour mis à part, ce sont de bien belles voitures aux marques célèbres de Ferrari, Lotus, Maserati et autres corvettes...

WP 000200

 

Deauville 23 juin 2012 047   Deauville 23 juin 2012 014

 

Deauville-23-juin-2012-008-copie-1.JPG

Voir les commentaires

Published by ANDRE - HUMOUR

chauzy.jpg

 

Jean-Christophe Chauzy conçoit et dessine des ouvrages de bandes dessinées depuis une vingtaine d'années. Il a tout d'abord fait ses premières armes en noir et blanc chez Futuropolis à la grande époque Robial/Cestac pour quatre albums marqués par l'empreinte de la littérature noire qu'il découvrait alors. Puis son entrée chez Casterman à l'aube des années 90 lui a permis de creuser en couleurs vives deux veines différentes mais complémentaires : l'une prolongeant sa passion pour la littérature et le cinéma noirs, le conduisant à des collaborations décisives avec de grands auteurs du genre, Thierry Jonquet (pour "la vie de ma mère", "la vigie", "DRH" et "du papier faisons table rase") et Marc Villard ("rouge est ma couleur", "la guitare de Bo Didlley"). L'autre plus fantaisiste, nourrie d'auto-dérision et d'une vision de la société et des rapports humains désabusée, où l'auto-fiction occupe une place centrale ("parano", "béton armé", "l'âge ingrat"). Récemment, il a réactivé cette veine humoristique pour Fluide Glacial au travers d'une nouvelle série, "petite nature" (trois tomes depuis lors), qui tourne en ridicule son personnage de quadragénaire débordé et humilié. À cette occasion, il a sollicité la collaboration de plusieurs auteurs proches, Zep et Yan Lindingre. Par ailleurs, il enseigne le design graphique dans une école publique parisienne, où il a trouvé en sa collègue Anne Barrois une complice idéale pour scénariser "petite nature" et concevoir pour Dargaud les péripéties de notre bon parisien anachronique, Charles, au Bénin, en pays bien mal connu. Prenant plaisir avec "Bonne arrivée à Cotonou" à dépayser leurs farces, ils comptent bien tous deux continuer à échafauder de concert des histoires drôles et grinçantes.

Texte © Dargaud

 

                       

Avec Matz

Avec Denis Lapière

  1. Faux-fuyants, 1999
  2. L'ange inachevé, 2000
  3. La disparue, 2002

Avec Thierry Jonquet

  • La vigie, Casterman, 2001
  • La vie de ma mère, Casterman
  • VIE-DE-MA-M7RE.jpg
  1. Face A, 2003
  2. Face B, 2003
  • D.R.H., Casterman, 2004
  • DRH.jpg
  • Du papier faisons table rase, Casterman, 2006

Avec Marc Villard

200909ChauzyVillardBruxelles.jpg

  • Rouge est ma couleur, Casterman, 2005 (Réédition augmentée en 2011)
  • autour des "flics pourris" de Barbes...
200909Rougeestmacouleur.jpg
  • La guitare de Bo Diddley, Casterman, 2009
  • ou l'histoire de la vie d'un objet...
200909GuitareBoDiddley.jpg
Marc Villard était présent au salon du polar à la plage, au Havre

Avec Anne Barrois

Avec Nicolas Pothier

Revanche Tome 1

Voir les commentaires

Published by ANDRE - ARTS PLASTIQUES

Irena-Sendler.jpg

 

 

Regardez  cette femme! Ne l’oubliez jamais.
 
Les prix ne vont pas toujours à ceux qui les méritent !    

 Irena  Sendler.  
 Récemment  décédée à 98 ans.

 Elle demanda  pendant la 2ème guerre mondiale à aller  travailler dans le Ghetto de Varsovie, comme  plombier, serrurier.   Elle avait  une motivation bien particulière.   
 Elle  connaissait les plans d’extermination des nazis  envers les juifs, elle était  allemande.  
 Irena a caché des enfants dans le fond de sa boite à  outils qu’elle transportait à l’arrière de son  véhicule ainsi qu’un grand sac (pour les enfants plus grands)

irenasendler1.jpg 
 Elle avait  aussi un chien à l’arrière qu’elle a entrainé à  aboyer quand les soldats allemands la contrôlait  à l’entrée et à la sortie du  ghetto. Les soldats  ne pouvaient rien contre le chien qui couvrit en  fait le bruit que pouvait faire les  enfants.  
 Elle sauva  2500 enfants en les cachant ainsi.  

 Elle fut  arrêtée et les nazis lui brisèrent les jambes,  les bras et la torturèrent très sévèrement.  
 Irena garda tous les noms des  enfants qu’elle avait fait partir du Ghetto et garda ces noms dans une jarre en verre enterrée derrière un arbre au fond de son jardin derrière  sa maison. Après la guerre, elle essaya de  localiser tous les parents qui avaient pu  survivre et tenta de réunir les familles; mais  la plupart avaient été gazés.   Les enfants qui  avaient été sauvés ont été placés dans des  familles d’accueil ou ont été  adoptés. 
L’année  dernière elle a été proposée pour le prix Nobel  de la Paix, mais n’a pas été  retenue; c’est Al Gore  qui fut primé pour son film sur le  réchauffement de la planète.  
En sa mémoire 63 ans plus tard Je participe à cet anniversaire, très modestement en faisant suivre ce  message.  
 J’espère que vous ferez de  même..   
 

 

 

 

Décédée lundi 12 mai 2008 à l'âge de 98 ans, Irena Sendler a sauvé 2.500 enfants juifs du ghetto de Varsovie durant la seconde guerre Mondiale. Arrêté par la Gestapo en 1943 elle fut miraculeusement sauvée sur le chemin de l'exécution

Figure de la résistance polonaise, Irena Sendler asauvé 2.500 enfants juifs de Varsovie au risque de sa vie en les faisant sortir du ghetto instauré par les nazis.
"On m'a éduquée dans l'idée qu'il faut sauver quelqu'un qui se noie, sans tenir compte de sa religion ou de sa nationalité", aimait-elle à dire.

Juste parmi les Nations

Née le 15 février 1910, Irena Sendler est longtemps restée peu connue en Pologne, à l'image d'Oskar Schindler, qui est mort dans la pauvreté en Allemagne, avant que son action soit immortalisée au cinéma par Steven Spielberg.
Il fallut attendre mars 2007 pour que la Pologne lui rende un hommage solennel et propose son nom pour le Prix Nobel de la Paix.
Cependant, le mémorial israélien de l'Holocauste, le Yad Vashem, lui avait décerné dès 1965 le titre de Juste parmi les Nations, réservé aux non-juifs qui ont sauvé des juifs (un peu plus de 22.000 à ce jour).

Première métropole juive d'Europe


Assistante sociale, elle travaillait déjà avant la guerre auprès des familles juives pauvres de Varsovie, qui était alors la première métropole juive d'Europe. La capitale polonaise abritait 400.000 des 3,5 millions de juifs de Pologne.
Dès l'automne 1940, Irena Sendler a pris des risques considérables pour apporter de la nourriture, des vêtements ou des médicaments aux habitants du ghetto, que les occupants nazis avaient instauré dans un quartier de la capitale. Sur 4 km², ils y avaient entassé quelque 450.000 personnes.
En raison du manque de nourriture, beaucoup sont morts de faim ou de maladie. Les autres ont été gazés au camp de la mort de Treblinka. Une poignée de survivants ont mené au printemps 1943 une insurrection désespérée avant que l'armée nazie ne rase complètement le quartier.

Enfants cachés dans des valises


"Lorsqu'elle marchait dans les rues du ghetto, Sendler portait un brassard avec l'Etoile de David, à la fois par solidarité avec les juifs et par souci de ne pas attirer l'attention sur elle", souligne le mémorial du Yad Vashem.
A la fin de l'été 1942, elle a rejoint le mouvement de résistance Zegota, (Conseil d'aide aux juifs).
Elle a alors fait sortir clandestinement des enfants du ghetto qu'elle hébergeait dans des familles catholiques et des couvents.
Les enfants étaient cachés dans des valises, transportés par des pompiers ou des camions à ordures, ou simplement dissimulés sous les manteaux des personnes qui avaient le droit d'accès au ghetto, comme Irena Sendler et son équipe d'assistantes sociales. Par précaution, elle notait soigneusement les noms des enfants et des familles sur des papiers qu'elle enterrait dans des bouteilles.

Miraculeusement libérée sur le chemin de l'exécution


Elle fut arrêtée chez elle le 20 octobre 1943. Au quartier général de la Gestapo, ses tortionnaires lui brisèrent les pieds et les jambes. Mais elle ne parla pas. Condamnée à mort, elle fut miraculeusement libérée sur le chemin de l'exécution par un officier allemand que la résistance polonaise avait réussi à corrompre.
Elle continua son combat clandestin sous une autre identité jusqu'à la libération. Après la guerre, elle travailla dans la supervision des orphelinats et des maisons de retraite.

"Je continue d'avoir mauvaise conscience"


Elle a toujours pensé qu'elle n'était pas une héroïne. "Je continue d'avoir mauvaise conscience d'avoir fait si peu", disait-elle.
De santé fragile, Irena Sendler était restée l'an dernier à l'écart des cérémonies qui lui rendirent hommage. Mais elle avait fait lire une lettre par une survivante, Elzbieta Ficowska, qu'elle avait sauvée tout bébé en 1942.
"J'appelle tous les gens de bonne volonté à l'amour, la tolérance et la paix, pas seulement en temps de la guerre, mais aussi en temps de paix", avait-elle dit.


 

Ci-dessous, un film en deux parties, inspiré par sa vie...très émouvant!

 

       

 

 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - HISTOIRE

Chantal-Ouellet.PNG

 

 

 

 

Biographie:

 

Bien que possédant une solide formation académique en sciences, j'évolue dans le domaine artistique en temps que professionnelle autonome depuis maintenant près de 20 ans. Je compte à mon actif plus de 4000 portraits, exécutés au pastel ou à l'huile qui sont dispersés un peu partout sur la planète. La grande majorité de ces portraits ont été réalisés en direct.

Autre activité majeure: la réalisation de peintures à caractère symbolique, principalement axées sur le personnage et où éléments se superposent en plusieurs couches transparentes.

Depuis plusieurs années je travaille activement à la transmission de mes connaissances par différentes activités reliées à un enseignement favorisant la maîtrise des techniques anciennes de peinture à l'huile. Les cours privés et de groupe, les conférences et les démonstrations, la supervision d'ateliers de dessin d'après modèle vivant sont autant d'outils que je privilégie pour diffuser ces connaissances et participer à la formation d'une relève compétente et passionnée.

Autre champ d'activité important: la création et la commercialisation de médiums à peindre facilitant le contrôle de la matière par l'artiste

 

 Chantal-Ouellet1.PNG
 Démarche artistique:

 

Après avoir débuté une carrière en recherche médicale, Chantal Ouellet décida de réorienter définitivement ses activités professionnelles vers la peinture figurative, au début des années 1990.

Sa démarche, principalement autodidacte, l'amena rapidement à préférer l'huile et le pastel à l'aquarelle qui semblait être un médium moins adéquat pour le traitement réaliste de l'être humain. Cette quête artistique fût grandement facilitée par la rencontre de Denis Jacques, artiste peintre portraitiste accompli qui lui ouvrit les portes de son atelier. C'est en temps qu'apprentie dans cet atelier que pendant plusieurs années qu'elle étudia de façon approfondie l'anatomie humaine artistique, l'utilisation judicieuse des principes de composition, de la théorie des couleurs et de la perspective.

Bien que le graphite et le pastel sec occupèrent une place importante dans cet apprentissage, l'artiste développa une nette préférence pour l'huile afin de perfectionner sa maîtrise du rendu réaliste du personnage. Tout au long de ce cheminement, l'étude des tableaux des grands maîtres, principalement de l'école flamande et des académiciens français, a constitué une source prépondérante d'enseignement.

Sa formation scientifique amena l'artiste à s'intéresser de très près à la chimie de l'huile dans le but d'améliorer la qualité de sa matière picturale. L'approfondissement de cet aspect plus technique de la peinture fût facilité par la fréquentation de l'atelier de M. Laurent Laxenaire, restaurateur en chef de l'atelier Rodin à Paris, alors présent pour un séjour de 2 ans à Québec pendant les années 95-96.

Chantal-Ouellet3.PNG  Chantal-Ouellet5.PNG

Aujourd'hui, en plus d'offrir un service professionnel de portraitiste, tant à l'huile qu'au pastel, l'artiste oriente sa démarche vers la réalisation de peintures à saveur symbolique et allégorique, par le biais d'un traitement réaliste d'objets et de personnages situés dans des décors oniriques. Le spectateur est invité à plonger dans un monde imaginaire où les sentiments humains sont explorés. L'artiste désire ainsi procurer à cet observateur un instant de paix et de bien-être, visant une spiritualité qui l'éloignera des vicissitudes du monde réel.

TECHNIQUES APPLIQUÉES

Recherchant un maximum de qualité et de durabilité, la peinture de Chantal Ouellet est exécutée selon des techniques et un savoir-faire éprouvé. Les médiums à peindre sont réalisés par l'artiste selon des recettes laissées par les grands maîtres Flamands. Les toiles utilisées sont de soie finement tissée. Un lin très fin est également utilisé à l'occasion. Cette toile est ensuite marouflée sur des panneaux d'acajou ou de merisier de la Baltique à l'aide de colle de peau de lapin. L'enduit utilisé pour recouvir cette toile sera soit du plâtre ou du carbonate de calcium assurant une bonne prise à la peinture à l'huile. Tous les tableaux seront livrés vernis afin d'offrir la meilleure protection à la couche picturale.

Si un support de bois n'est pas utilisé, soit sur demande d'un client ou pour toute autre raison, la peinture sera exécuté soit sur toile de lin extra-fin ou de polyester extra-fin monté sur faux-cadre.

La peinture en soi est appliquée par glacis en demi-pâte française et en couches minces superposées après séchage complet de la couche sous-jacente.

 

Chantal-Ouellet2.PNG

 

Chantal-Ouellet4.PNG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Site web:

 http://www.chantalouellet.com

Voir les commentaires

Published by ANDRE - ARTS PLASTIQUES

electronic-ducks.jpg

 

 

The Electric Ducks

En concert le 26 juin à la Flèche d’or

 

Vous les avez vus avec Chickenfoot et Thin Lizzy, ils remettent le couvert et partent en tournée avec Scorpions à partir du 30 mars avant d'atterrir à la Flèche d'Or le 26 juin !

Véritables bêtes de scène mordues de rock'n’roll originaires de Montpellier, The Electric Ducks savent  faire honneur aux pères fondateurs du rock.  Après 4 ans en tant que Tribute Band du célèbre combo australien AC/DC, la carrière des Ducks débute en 2008 avec un 1er album : Rock Your Fashion. Admirablement reçu par la critique, il s'en écoule près de 6000 exemplaires en 3 ans, uniquement par le biais des concerts. The Electric Ducks confirment leur attachement au rock’n’roll joué avec les tripes avec Back N Forth, second opus du groupe sorti en février 2010 lui aussi écoulé à plus de 5000 exemplaires aux sorties de concerts. À ce jour les Ducks cumulent plus de 600 concerts à travers la France et l'Europe. Le groupe prépare son troisième album dont un maxi de 4 titres sortira très prochainement.

On vous attend le 26 juin prochain pour un concert électrique à la Flèche d'Or !

 

electronic-ducks-1.jpg

 

 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

1 2 3 > >>

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog