Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #bande dessinee catégorie

 Bande dessinée : l’art invisible / MUSEE DE L'IMPRIMERIE A LYON



Scott McCloud, théoricien américain de la bande dessinée et lui-même illustrateur, a accepté de nous accompagner en nous permettant d’utiliser ses ouvrages comme fil conducteur de l’exposition : L’art invisible, Faire de la Bande Dessinée et Réinventer la bande dessinée. Scott McCloud a mis à notre disposition plusieurs planches de L’art invisible. Réalisé sous forme de bande dessinée l’ouvrage explique les différentes étapes de la construction d’une BD, du scénario à l’impression de l’album. L’exposition du musée reprend le même balisage, et propose une lecture qui explicite les différents langages de la bande dessinée : le découpage en séquences, l’utilisation de l’ellipse, des bulles ou phylactères, l’expression des sens, de la temporalité...

Avec la complicité de Scott McCloud

Le scénario bâti conjointement par le musée et Lyon BD Festival a également pour objectif de décrypter le « neuvième art », d’en dévoiler les mécanismes et les codes. Cette « leçon de BD » permettra ainsi, dès le préambule de l’exposition, de tenter de fixer les limites du genre et de montrer la diversité de ses langages et de ses manifestations, de l’album papier à l’histoire imaginée par Marietta Ren, qui se déroule sur une tablette, dont on « scroll » les différentes épisodes, sans séquences et sans rupture.

Lyon BD Festival réunit chaque année près de 200 dessinateurs à Lyon. On retrouvera cette contemporanéité de la bande dessinée dans le déroulé même de l’exposition, dont le propos est de confronter les illustrateurs d’aujourd’hui avec leurs prédécesseurs emblématiques pour retrouver le chemin pris la bande dessinée depuis ses premières apparitions au XIXe siècle, et même avant...
La douzième édition de Lyon BD Festival se déroulera les 9-10-11 juin 2017, l’exposition Bande dessinée : l’art invisible en sera l’un des points d’orgue.

Un grand bain de BD
Bande dessinée : l’art invisible

Invité d’honneur de Lyon BD Festival, Scott McCloud sera également présent au musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique pour plusieurs rendez-vous autour de l’exposition Bande dessinée : l’art invisible.
Date et horaire seront communiqués sur les sites du musée et de Lyon BD Festival (www.imprimerie.lyon.fr et www.lyonbd.com).



De l’universalité de la bande dessinée à l’atelier d’illustrateur

Des documents patrimoniaux, issus des collections du Musée, de la Bibliothèque de l’Ecole normale Supérieure de Lyon, de la Bibliothèque municipale de Lyon, seront montrés en parallèlement aux œuvres d’auteurs contemporains sélectionnés par Lyon BD Festival.
L’expertise de l’équipe de Lyon BD Festival, associée à ces ressources patrimoniales ou contemporaines, nous permettra d’avoir une lecture novatrice et originale d’un phénomène éditorial qui a encore besoin d’être expliqué et partagé.

La BD entre au parking

Bande dessinée : l’art invisible trouvera une résonance, pendant trois semaines en mai, dans l’espace de deux cents mètres carrés au parking Cordeliers que Lyon Parc Auto réserve aux projets culturels lyonnais. Lyon BD festival a sélectionné des auteurs contemporains qui dédieront une œuvre à l’exposition du Musée en développant le thème « que représente pour moi la bande dessinée ? ».

Commissariat d’exposition

Musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique : Joseph Belletante, directeur ; Hélène-Sybille Beltran, chargée des expositions.
Lyon BD Festival : Mathieu Diez, directeur ; Jean Christophe Deveney et Sandrine Deloffre, coordinateurs de l’exposition et des contenus.

Bande dessinée : l’art invisible
Du 14 avril au 20 septembre 2017
Musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique
13 rue de la Poulaillerie
Lyon 2e tel : 04 78 37 65 98
www.imprimerie.lyon.fr

Lyon BD Festival
9-10-11 juin 2017
www.lyonbd.com


Communiqué de presse

affiche de l'expositon

Illustration de Rabier

Scott Mc Cloud - l'art invisible

 

LES EMOTIONS DES VISAGES

LES EMOTIONS DES VISAGES

SCOTT MCCLOUD

SCOTT MCCLOUD

Né le 10 juin 1960 à Boston, c’est à quinze ans que Scott McCloud décide de devenir auteur de bandes dessinées. En 1884, il publie la série Zot!, aujourd’hui devenue un classique. Véritable théoricien de la bande dessinée, il publie en 1992 L’Art invisible, oeuvre qui le rendra célèbre et sera saluée par de nombreux auteurs comme Will Eisner, Alan Moore, Art Spiegelman… Déjà récompensé quatre fois par des prix Eisner et Harvey, il reçoit, en 2000, l’Alph’art du meilleur album étranger au festival d’Angoulême ainsi que le Prix de la critique de l’ACBD, jury composé de journaliste spécialisés en BD. Scott McCloud est par ailleurs auteur de bandes dessinées expérimentales visibles sur son site internet.

Texte © Delcourt

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CULTURE, BANDE DESSINEE, LOISIRS, ARTS

48H BD 2017 : 1 € la bande dessinée les 7 et 8 Avril / BD EN FETE
48H BD 2017 : 1 € la bande dessinée les 7 et 8 Avril / BD EN FETE

230 000 BD à 1 € dans le cadre des 48H de la BD les 7 et 8 Avril 2017

Pour les petits comme pour les grands adeptes de bandes dessinées, le mois d’avril est traditionnellement un grand moment de fête et de rassemblement dont peu seraient près à se priver. À l’occasion de cette nouvelle édition, 12 éditeurs sont de la partie pour nous présenter leurs albums inédits à travers les 1 500 librairies participantes de France et de Belgique :

  • Bamboo / Casterman / Dargaud / Delcourt / Dupuis / Glénat / Jungle / Kana / Le Lombard / Soleil / Urban Comics / Kazé Manga

Le but des 48H BD au delà de rassembler les fans du genre, est également de promouvoir la bande dessinée comme style à part entière du monde de l’édition, de collecter des fonds afin de mettre en place différentes actions en milieu scolaire et enfin d’offrir un certain nombre d’albums aux écoles, collèges, lycées et bibliothèques.

Cette année découvrez les 12 titres différents à vous procurer :

  • 14/18 Tome 1 : Le petit soldat
  • Black Clover Tome 1 : Le serment
  • Dad Tome 1 : Les filles à papa
  • Justice League Tome 1 : Aux origines
  • Klaw Tome 1 : Éveil
  • La Guerre des Lulus 1914 : La maison des enfants trouvés
  • La quête d’Ewilan Tome 1 : D’un monde à l’autre
  • Leo Loden Tome 6 : Pizza aux pruneaux
  • Les filles au chocolat : Cœur cerise
  • Levius
  • Mes cop’s Tome 1 : Des copines à l’appel
  • Survivants Épisode 1 : Anomalies quantiques
48H BD 2017 : 1 € la bande dessinée les 7 et 8 Avril / BD EN FETE

Voir les commentaires

Published by ANDRE - BANDE DESSINEE, ARTS PLASTIQUES, LOISIRS

LE TESTAMENT DE WILLIAM S / BANDE DESSINEE / BLAKE ET MORTIMER TOME 24

Résumé Blake & Mortimer tome 24

Nos héros les plus british mènent l'enquête sur le plus british des dramaturges : William Shakespeare of course ! Mais qui est-il vraiment ? Entre l'Angleterre et l'Italie, Philip Mortimer et Elizabeth, la fille de Sarah Summertown, résolvent des énigmes plus ardues les unes que les autres. Entre-temps, Francis Blake enquête sur une bande organisée de Hyde Park. Une course contre la montre et des révélations en série : un très grand Blake et Mortimer signé Yves Sente et André Juillard !

LE TESTAMENT DE WILLIAM S / BANDE DESSINEE / BLAKE ET MORTIMER TOME 24
LE TESTAMENT DE WILLIAM S / BANDE DESSINEE / BLAKE ET MORTIMER TOME 24

Voir les commentaires

Revoir Paris - La nuit des constellations
Avec Benoît Peeters , François Schuiten
Le , La Galerne
 

 

Dans ce récit d’anticipation, Peeters et Schuiten livrent une réflexion pertinente sur le rôle et l’évolution de la ville, magnifiée par des planches en couleur directe particulièrement évocatrices.
La rencontre avec Benoît Peeters et François Schuiten débutera exceptionnellement à 16h30 et sera suivie de signatures.

 

auteur_photoschuiten.jpg

 

      François Schuiten est né à Bruxelles le 26 avril 1956 dans une famille d'architectes. Il n'a que 16 ans lorsque ses planches sont publiées pour la première fois : "Mutation", une histoire courte entièrement dessinée au bic, paraît dans l'édition belge de Pilote. À l'atelier bande dessinée de l'Institut Saint-Luc, il rencontre Claude Renard avec qui il réalisera deux albums: Aux médianes de Cymbiola et Le Rail, regroupés sous le titre Métamorphoses paru chez Casterman. Avec son frère Luc, il élabore au fil des ans le cycle des "Terres creuses" dans Métal Hurlant. Trois albums sont parus à ce jour : carapaces.jpg

Carapaces, Zara et Nogegon, bientôt réédités chez Casterman.

 

Depuis 1982, il travaille avec son ami d'enfance Benoît Peeters à la série "Les Cités obscures", publiant successivement Les murailles de Samaris,francois-schuiten-la-fievre-durbicande-1984.jpg La fièvre d'Urbicande,l-archiviste.jpg L'Archiviste, La Tour,la-route-d-armilia.jpg La route d'Armilia, Brüsel, l'Echo des Cités,l-enfant-penchee.jpg L'Enfant penchée, Le Guide des Cités, L’ombre d’un homme et La Frontière invisible ainsi que The Book of Schuiten et Les Portes du Possible (tous aux éditions Casterman). Ces albums ont été traduits dans une dizaine de langues et ont obtenu de nombreuses récompenses. François Schuiten a également dessiné d'innombrables affiches, illustrations, sérigraphies et lithographies. Il a réalisé une dizaine de timbres pour la poste belge. Il a collaboré à la conception graphique de plusieurs films, dont Taxandria de Raoul Servais, et est coauteur d'une série en animation de synthèse, Les Quarxs de Maurice Benayoun. Avec Benoît Peeters, il est le co-scénariste de deux documentaires-fiction : Le Dossier B et L'Affaire Desombres. Parallèlement, il a scénographié l’opéra de Rossini, La Cenerentola, présenté à La Monnaie à Bruxelles ainsi qu’à l’Opéra de Lyon. Il a réalisé de très nombreuses scénographies, dont la Ville imaginaire (Cités-Ciné Montréal), Le Musée des Ombres (présenté successivement) à Angoulême, Sierre, Bruxelles et à Paris) ainsi que le Pavillon du Grand-Duché de Luxembourg à l'Exposition Universelle de Séville. Il est également le responsable de deux stations de métro : Porte de Hal à Bruxelles, et Arts et Métiers à Paris. Il fut le concepteur du gigantesque Pavillon des Utopies (A planet of visions) qui a accueilli cinq millions de visiteurs à l’Exposition Universelle d’Hanovre en l'an 2000, ainsi que du pavillon belge à l'Exposition de Aïchi 2005. Il a aussi réalisé la scénographie de l’exposition-spectacle Le Transsibérien, présentée à Bruxelles au Musée du Cinquantenaire dans le cadre d’Europalia Russie. Avec Benoît Peeters, il s'est occupé à Bruxelles de la restauration et de l'aménagement scénographique de la Maison Autrique, premier édifice Art Nouveau du grand architecte Victor Horta. François Schuiten a obtenu en janvier 2002 le grand Prix d’Angoulême, la plus haute distinction européenne du domaine. Actuellement, il travaille à la conception graphique de plusieurs films dont le prochain de Jaco Vandormael « Mr Nobody » pour 2009, et au scénario, avec Benoît Sokal, d’un film en animation de synthèse, « Aquarica » qu’ils réaliseront ensemble. Il travaille aussi sur l’univers d’un spectacle itinérant de chevaux autour des performances de Mario Luraschi.

schuiten-la-bibliotheque.jpg

 

Scénariste

 

Dessinateur

 

Coloriste

 

Autres collaborations

 

Documents, Monographies, Biographies

 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - ARTS PLASTIQUES, BANDE DESSINEE, CULTURE

SOS LUSITANIA / BANDE DESSINEE / ARTS PLASTIQUES
SOS LUSITANIA / BANDE DESSINEE / ARTS PLASTIQUES
SOS LUSITANIA / BANDE DESSINEE / ARTS PLASTIQUES

Le naufrage qui modifia le cours de la Première Guerre mondiale…
2160 passagers embarquèrent à bord du RMS Lusitania le 1er mai 1915.
7 jours plus tard, seuls 703 demeuraient en vie... Parmi les survivants, un agent double français, bien placé pour connaître les tenants et aboutissants de ce torpillage, et Alfred Vanderbilt, l’héritier de l’une des plus importantes fortunes des États-Unis, mènent l’enquête...

SOS LUSITANIA / BANDE DESSINEE / ARTS PLASTIQUES

Cette bande dessinée imaginée autour d'une histoire vraie, est très passionnante. Je vous la recommande.

SOS LUSITANIA / BANDE DESSINEE / ARTS PLASTIQUES

Voir les commentaires

HERGE AU GRAND PALAIS A PARIS /  28 Septembre 2016 - 15 Janvier 2017 / BANDE DESSINEE

On ne présente plus la carrière de Georges Remi, dit Hergé, auteur belge de bande dessinée principalement connu pour Les Aventures de Tintin. Souvent considéré comme « le père de la bande dessinée européenne », il est l’un des premiers auteurs francophones à reprendre le style américain de la bande dessinée à bulles. Perfectionniste et visionnaire, il crée tour à tour Les Exploits de Quick et Flupke (1930) ou Les Aventures de Jo, Zette et Jocko (1935) et fait évoluer ses personnages en lien avec l’actualité contemporaine. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands artistes contemporains et a vendu presque 250 millions d’albums, traduits dans une centaine de langues.
 
Exposition organisée par la Réunion des musées nationaux - Grand Palais en collaboration avec Le Musée Hergé

HERGE AU GRAND PALAIS A PARIS /  28 Septembre 2016 - 15 Janvier 2017 / BANDE DESSINEE
CHEVERNY ET MOULINSART
CHEVERNY ET MOULINSART

CHEVERNY ET MOULINSART

Malgré son passé sulfureux, Hergé reste un grand créateur du monde de la BD, et ses personnages ont traversé le temps et le monde entier.

L'exposition du Grand Palais est l'occasion de réviser ses classiques.

HERGE AU GRAND PALAIS A PARIS /  28 Septembre 2016 - 15 Janvier 2017 / BANDE DESSINEE
HERGE AU GRAND PALAIS A PARIS /  28 Septembre 2016 - 15 Janvier 2017 / BANDE DESSINEE

Voir les commentaires

Gibrat003

 

 

FILLES-SEXY-DE-GIBRAT FILLES-SEXY-DE-GIBRAT suivez ce lien pour voir toutes les filles sexy imaginées par Jean-Pierre Gibrat

 

Perros GUirec avil 2011 261

 

 

exgibr   cecile11

 

Ce dessinateur de génie nous a dit en conférence de presse que les femmes pouvaient être belles autrement, mais pour le moment, il n'a pas encore trouvé la façon de les dessiner. Mais on ne lui en veut pas, on se contente de ses jolies brunes aux yeux clairs qui illuminent tous ses albums.

Gibrat008

 

Gibrat018  Gibrat017-copie-1

 

Gibrat012-copie-1  mariejeanne

 

Gibrat017

 

gibrat-bouteillesigne

Voir les commentaires

Published by ANDRE - ARTS PLASTIQUES, BANDE DESSINEE

MIKI LE RANGER / BD ANCIENNE

miki1.jpg

 

Je vous ai déja parlé de Blek le Roc, héros BD de ma jeunesse, très imprégnée de westerns. Parmi les autres vedettes de ma mémoire, je revois Miki le ranger dont les aventures sortaient dans Nevada. Cette série  débute en octobre 1958. Elle reprend tout d’abord les récits de Miki le Ranger du Névada, parus dans RodéoPlutos-presente-Rodeo-n-17.jpg et son seul intérêt de départ était le format beaucoup plus petit que les formats pocket traditionnels qui permettait de se déplacer avec les récits du Ranger constamment sur soi. Cela permettait ainsi de  faire une pause lecture à n’importe quel moment de la journée et n’importe où.

Ceci dit le concept ne suffit pas à accroître l’intérêt d’une réédition. Le charme de ces mini formats agit d’ailleurs plus sur les collectionneurs d’aujourd’hui qu’il n’a agit sur les consommateurs d’autrefois. D’ailleurs, beaucoup de collectionneurs se contentent des 94 premiers numéros qui sont les seuls BD LUG édités dans ce format réduit à l’extrême.

À l’époque donc, la réédition des récits de Miki n’eut pas le succès espéré par l’éditeur. À un tel point que Miki, qui était souvent présent dans les couvertures des 15 premiers numéros, disparaît quasiment des premiers plats des 80 numéros suivants, laissant la place au héros de la série complémentaire Trappeur John, un clone de Blek le Roc, dont le succès rehausse l’intérêt de la collection aux premiers numéros. Plus tard il cédera sa fréquence de parution en couverture à Appolon Cassidy puis Tamar, qui semble-t-il furent énormément appréciés aussi.

miki.jpg

     

rodeo.jpg

Voir les commentaires

Published by ANDRE - ARTS PLASTIQUES, BANDE DESSINEE, CULTURE

Concombre & Pipo

Concombre & Pipo

 pipocouv02.jpg

Nous avons tous le souvenir de ces bandes dessinées de notre enfance. Je me souviens de Pipo et de ses compères, Elastoc et Concombre.

 

 

Giorgio Rebuffi déssinateur PipoGIORGIO REBUFFI

Ci-dessus, le déssinateur de ces héros, dont Elastoc, qui comme son nom l'indiquait, se tendait comme un élastique pour notre plus grand bonheur.

 

 

elastoc1.jpgelastoc2-30c0f.jpg

 

 

Dans la famille, ma soeur ainée était Elastoc, ma soeur cadette était Pipo, et j'étais Concombre...tout un programme

pipopl.JPG     pipocouv01.jpg

Elastoc, Pipo & Concombre
Elastoc, Pipo & Concombre

Elastoc, Pipo & Concombre

Pipo fut une revue petit format publiée par LUG de septembre 1952 à novembre 1961. Elle comptabilisa 229 numéros avant de fusionner avec la revue grand format PIM PAM POUM, devenant ainsi PIM PAM POUM PIPO quelques mois plus tard en décembre 1961.

PIPO fut connu pour avoir été le premier petit format à publier des recits humoristiques. Ses héros venus tout droit d'Italie dont le fameux « Elastoc » connurent un grand succes malgré l'humour qui peut paraitre aujourd'hui simpliste et complétement décalé.

La revue se consacra principalement à publier les aventures du personnage de
« Pipo » accompagné de « Concombre » et parfois de « Fox le shériff », qui donnera son nom a une revue de western, plus tard en 1954. On retrouvera en complément diverses bandes dessinées la plupart humoristiques mettant en scène des personnages animaliers, et parfois des bandes dessinées d'aventures comme « Le tambour du Roi » etc...

PIPO est resté dans les annales de la bande dessinée périodique, et est encore très prisée des collectionneurs aujourd'hui avec le n°1 qui est extrémement difficile à trouver....

HB, le 03/07/2009.

Voir les commentaires

Published by ANDRE - ARTS PLASTIQUES, BANDE DESSINEE

La légèreté / BANDE DESSINEE / CATHERINE MEURISSE
Catherine Meurisse, rescapée du carnage de Charlie Hebdo nous offre un ouvrage d'exorcisme de sa douleur, dans l'art qui est le sien, la bande dessinée.
 
C'est une oeuvre prenante où la souffrance est palpable. J'ai trouvé son travail remarquable avec l'alternance du noir et blanc et de la couleur qui revient vers la fin...
 
Je souhaite beaucoup de couleurs à cette artiste attachante.
 
 
 
 
Extrait de la Bédéthèque idéale ci-dessous
 
"La dessinatrice de “Charlie Hebdo” et auteure de BD raconte sa lente reconstruction, après le drame du 7 janvier 2015. Un itinéraire sobre et violent, doux et poignant.

« Un bon dessin de presse, c'est un coup de poing dans la gueule », lui avait enseigné Cavanna. Seulement voilà, après le 7 janvier 2015, Catherine Meurisse, dessinatrice à Charlie Hebdo et auteure de bandes dessinées (dont l'enchanteur Moderne Olympia), est comme frappée d'amnésie et de tétanie. Sa main ne trouve plus les proportions, les perspectives. Ses mentors, ses amis, sont morts, tandis qu'elle, en retard à la conférence de rédaction dramatiquement interrompue par des terroristes, est vivante. La Légèreté raconte sa perception — altérée, reconstituée — du drame, bien sûr. Et surtout l'après : le quotidien avec une protection policière, les cauchemars, l'état de dissociation diagnostiqué par un psy, le « tsunami de soutien » qui rendrait presque aussi fou que le « tsunami de violence ». Vient la lente reconstruction à travers notamment un séjour à Rome… Pudiquement raconté, le parcours de l'artiste n'en est que plus poignant."

La légèreté / BANDE DESSINEE / CATHERINE MEURISSE

« Cette page est tirée d'une séquence qui fait suite au 7 janvier 2015 — j'entends les tirs à Charlie Hebdo sans comprendre ce qui se passe : je veux croire que deux “preneurs d'otages” ont tiré en l'air dans la salle de rédaction. Cette séquence, qui rompt graphiquement avec la précédente, illustre métaphoriquement le basculement dans l'innommable, l'indicible. Je passe de mes outils habituels, la plume et l'encre de Chine, à des pastels pour un moment onirique. La scène est muette, je n'ai pas besoin de mots. Je me représente en train de foncer, sans rien voir, dans les murs vides d'une galerie ou d'un musée. Je traverse le silence assourdissant de la mort, comme dans une chambre sourde. Plus rien ne fonctionne, ni ma pensée, ni mes émotions. Je termine ma course dans Le Cri de Munch, seul élément coloré de la séquence.

Ce tableau résume exactement ce qui se passe alors dans ma tête : l'effroi total, auquel s'ajouteront la perte de mémoire, de concentration et de discernement. Faire ce livre était une façon de réordonner les choses, de trouver l'apaisement. Cette scène est inspirée d'une anecdote réelle : quelques mois après le drame de Charlie, j'ai visité à la Fondation Vuitton une exposition. J'avais traversé les salles sans rien voir. Les œuvres glissaient sur moi, sans m'atteindre. Dans la dernière salle, Le Cri était exposé. Je n'ai vu que lui. Une gardienne zélée m'empêchait de m'approcher de la vitre qui le protégeait. J'avais furieusement envie qu'elle disparaisse, car j'aurais voulu toucher la peinture, entrer dedans. Ce tableau est l'illustration littérale du cri d'effroi que je n'ai pas réussi à sortir le 7. Le 7 janvier m'a plongée dans un profond silence, et c'est le dessin m'a permis de retrouver la parole. »

 

Après "Charlie", renaître par la beauté

Dans "La Légèreté", Catherine Meurisse s'est représentée devant les marbres du Palazzo Massimo, à Rome.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog