Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Même si les candidats ne nous font pas toujours rire, on peut essayer d'en sourire, pourvu que l'élection soit belle, malgré ceux qui insultent, malgré ceux qui agressent, malgré ceux qui mentent...

Voir les commentaires

Published by ANDRE - HUMOUR

Au-delà d'un million d'euros, l'argent gagné sera imposé à 75%

f-hollande.jpg

 




Lors de l’émission Parole de candidat, diffusée sur TF1 le 27 février, François Hollande a annoncé sa volonté de créer une nouvelle tranche d’imposition à 75 % pour les très hauts revenus : ce n'est pas sur la totalité de leurs rémunérations que les plus hauts revenus auront un taux d'imposition à 75 %, mais sur  ce qui dépassera les un million d'euros par an. Politiquement forte, cette mesure vise à sensibiliser les grands patrons sur les rémunérations excessives, et permettra de rétablir une redistribution équitable, les plus riches participant au redressement de la France.

"Pour les revenus de plus d’1 million d’euros par an, le taux d’imposition sera de 75 % ", a déclaré François Hollande sur TF1. Une manière pour le candidat d’affirmer ses objectifs de redressement de la France, de justice sociale et fiscale et d’égalité.

 

Ces dernières années en effet, les écarts de richesse se sont creusés aggravant les inégalités, au bénéfice de quelques-uns.

Les chiffres parlent d’eux mêmes :

- En 2010, les patrons du CAC 40 ont vu leurs revenus augmenter en moyenne de 34% quand les salariés payés au smic voyaient les leurs progresser de 0,5%.

- Pour exemple, le patron de L’Oréal a gagné en 2010 l’équivalent de 685 Smic, le patron de Renault 621 smic, ou celui de Lagardère 314 smic.

Des excès que François Hollande condamne, notamment quand les Français sont appelés à faire des efforts pour participer au redressement économique du pays. Il propose donc une nouvelle tranche de l’impôt à 75%. C’est ce qu’on appelle une imposition marginale : seule la part des revenus qui dépassera 1 million d’euros sera imposée à 75%. Les citoyens concernés n’auront donc pas un taux de 75% d’imposition sur la totalité de leurs revenus.

 

A l’occasion de sa journée de visite au Salon internationale de l’agriculture, le 28 février, le candidat a précisé sa proposition : 

« J’avais depuis longtemps cette idée face à des rémunérations qui peuvent être excessives, voire même indécentes. Nous avons eu la publication des chiffres. Rendez-vous compte : il y a un certain nombre, très peu d’ailleurs, de dirigeants de grandes entreprises qui gagnent jusqu’à 250-300 smic en une seule année ! Est-ce normal ? Est-ce acceptable ? Donc pour un écart qui s’établirait au-delà de 100 smic par an, il y a nécessité d’un nouveau taux d’imposition. De façon à ce que les entreprises, lorsqu’elles distribuent un certain nombre de bonus, fassent attention. C’est un signal qui est envoyé. C’est aussi un message de cohésion nationale. Lorsqu’il y a des efforts à faire, et il y aura des efforts à faire, il nécessaire que ceux qui sont au plus haut dans la hiérarchie sociale, qui dirigent des entreprises, qui peuvent être grâce à leurs talents bien rémunérés, fassent aussi acte de patriotisme. C’est du patriotisme que d’accepter de payer un impôt supplémentaire pour que le pays se redresse. Et que ce soient les plus hauts revenus qui le fassent me paraît un bon exemple ».

 

"Il est nécessaire que ceux qui sont au plus haut dans la hiérarchie sociale, qui dirigent des entreprises, qui peuvent être grâce à leurs talents bien rémunérés, fassent aussi acte de patriotisme."

 

Et François Hollande de préciser à la question d’un journaliste sur la possibilité des plus aisés de quitter la France :

« Je fais confiance à ces dirigeants. Ils n’ont pas besoin d’être rémunérés jusqu’à 200-300 smic annuel, voire davantage. Il y a un moment où lorsque le pays doit se redresser, lorsque l’effort doit être demandé à tous, ceux qui ont le plus doivent montrer l’exemple. Et nul besoin de leur imposer un taux supérieur s’ils se comportent avec la retenue nécessaire ».


 


Les propositions fiscales de François Hollande

- La contribution de chacun sera rendue plus équitable par une grande réforme permettant la fusion à terme de l’impôt sur le revenu et de la CSG dans le cadre d’un prélèvement simplifié sur le revenu (PSR). Une part de cet impôt sera affectée aux organismes de sécurité sociale. Les revenus du capital seront imposés comme ceux du travail.

- Je ferai contribuer les plus fortunés des Français à l’effort national en créant une tranche supplémentaire de 45 % pour les revenus supérieurs à 150 000 euros par part. En outre, nul ne pourra plus tirer avantage des « niches fiscales » au-delà d’une somme de 10 000 euros de diminution d’impôt par an.

- Je reviendrai sur les allégements de l’impôt sur la fortune institués en 2011 par la droite, en relevant les taux d’imposition des plus gros patrimoines. L’abattement sur les successions sera ramené à 100 000 euros par enfant et l’exonération en faveur des conjoints survivants sera conservée. Je renforcerai les moyens de lutter contre la fraude fiscale.

Voir les commentaires

Published by ANDRE - ACTUALITES

hollande1

Il faut bien en convenir et qualifier la campagne de Sarkozy pour ce qu’elle est : une campagne de haute manipulation ! Et le tout frais candidat de l’UMP pour les méthodes qu’il utilise : celles d’un manipulateur de haute voltige qui joue sur tous les ressorts de la peur. 

La manipulation, c’est de vouloir apparaître comme le candidat du peuple contre les élites, le jour même où est organisé le reclassement de Jean-Louis Borloo à la tête de Veolia Environnement avec la complicité des patrons amis ! Les logiques claniques continuent ici à prévaloir ! Et si Sarkozy est le candidat d’un peuple, c’est de celui, tout petit, des élites du pouvoir et de l’argent !

La manipulation, c’est de travestir en permanence les projets de François Hollande sur le nucléaire, sur la politique familiale ou sur l’immigration en essayant de faire peur aux Français, dans le mépris le plus grand de leur faculté de jugement. Et attention, le pire est à venir …   

La manipulation c’est de prétendre incarner l’autorité lorsqu’on a tant abaissé la fonction présidentielle par ses propres comportements qui ont choqué les Français, ou donner des leçons sur la responsabilité alors que l’art de la défausse est devenue une généralité, ou encore d’accuser les autres de mensonges, quand le travestissement de la réalité et le mépris des engagements pris sont érigés en méthode de gouvernement !

Face à la brutalité de cette campagne, témoignage on ne peut plus clair de la fébrilité d’une droite aux ficelles connues, au bilan négatif et aux idées de plus en plus extrêmes, François Hollande a fait le choix de la dignité ! Rien ne le détournera de sa volonté de parler aux Français, en laissant à la droite, seule, la responsabilité de sa violence verbale ainsi que de l’abaissement du débat public.

Le Changement, c’est maintenant !

sar2.jpg

Voir les commentaires

Published by ANDRE - ACTUALITES

DUJARDIN.jpg

 

Qui n'a jamais fait de rêve Américain? Jean Dujardin a réalisé le sien pour notre bonheur!

 

 

theartist

Meilleur film
The Artist de Michel Hazanavicius

MERYL-STREEP.jpg

Meilleure actrice
 Meryl Streep La Dame de Fer

Oscars-2012-JEAN-DUJARDIN.jpg

Meilleur acteur
Jean Dujardin - The Artist

MICHEL-HAZANAVICIUS.jpg

Meilleur réalisateur
Michel Hazanavicius (The Artist)

1879946_plummer-CHRISTOPHER.JPG

Meilleur second rôle masculin
Christopher Plummer - Beginners

 

 OCTAVIA-SPENCER.jpg
Meilleur second rôle féminin
Octavia Spencer La Couleur des sentiments

 

Meilleur Scénario original
Minuit à Paris - Woody Allen

 

Meilleur Scénario adapté
The Descendants - Alexander Payne, Nat Faxon, Jim Rash

une separation affiche

Meilleur film en langue étrangère
 Une Séparation d'Asghar Farhadi (Iran)

 

Meilleur film d'animation
Rango de Gore Verbinski

 

Meilleure photographie
Robert Richardson pour Hugo Cabret

 

Meilleure direction artistique
Dante Ferretti et Francesca Lo Schavio pour Hugo Cabret

OSCARS-2012.PNG

Meilleurs costumes
Mark Bridges pour The Artist

 

Meilleur documentaire
Undefeated de TJ Martin, Dan Lindsay, and Richard Middlemas

 

Meilleur court-métrage documentaire
Saving Face de Daniel Junge et Sharmeen Obaid-Chinoy

 

Meilleur court-métrage
The Shore de Terry George et Oorlagh George

 

Meilleur montage
Angus Kirk et Kirk Baxter pour Millenium

 

Meilleur maquillage

Mark Coulier et J. Roy Helland pour La dame de fer

 

Meilleure musique originale

Ludovic Bource pour The Artist

1879946_bource.JPG

Meilleure chanson originale
Man or Muppet (Les Muppets)

 

Meilleur mixage
Tom Flesichmann et John Midgley pour Hugo Cabret

 

Meilleur montage son
Philip Stockton et Eugene Gearty pour Hugo Cabret

 

Meilleurs effets spéciaux
Rob Legato, Joss Williams Ben Grossmann et Alex Henning pour Hugo Cabret

 

Meilleur court-métrage d’animation
The Fantastic Flying Books of Mr. Morris Lessmore de William Joyce and Brandon Oldenburg

 

 

L'incroyable vitalité du cinéma Français aura permis de vivre une journée qui restera dans l'histoire.

Quand on pense qu'en plus de "The artist", il y a "Intouchables", "Polisse" et bien d'autres.

A ce compte là, les salles obscures ne sont pas encore désertées, et c'est tant mieux!

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CINEMA

nobbs-1.jpg

 

Au XIXème siècle, dans l’Irlande en proie à de terribles difficultés économiques, une femme se fait passer pour un homme afin de pouvoir travailler. Pendant trente ans, elle trompe son entourage, employée dans un hôtel sous le nom d’Albert Nobbs, en tant que majordome.

 

nobbs-3.jpg

 

Si Dickens avait été réalisateur de cinéma, il aurait sans doute revendiqué cette belle histoire complexe sur le travail des femmes dans l'Irlande du 19ème siècle, ainsi que sur l'homosexualité féminine.

 

nobbs-4.jpg

 Avec son look "Chaplin", Glenn Close est remarquable au milieu de ses rêves dont elle n'aura pas le temps...

 

   

     
nobbs-2.jpg
NOBBS.PNG
Ce film mérite largement le déplacement.

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CINEMA

demineurs-affiche.jpg

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

 

Bagdad. Le lieutenant James est à la tête de la meilleure unité de déminage de l'US Army. Leur mission : désamorcer des bombes dans des quartiers civils ou des théâtres de guerre, au péril de leur vie, alors que la situation locale est encore... explosive.

demineurs-affiche2.jpg

 

Ce film plusieurs fois oscarisé nous est enfin présenté.

Cloués dans votre fauteuil, vous prenez conscience des horreurs de la guerre, en particulier lorsque l'ennemi utilise les civils dans son combat.

 

 

Il est très surprenant de constater que c'est une femme, Kathlyn Bigelow, qui réalise ce film fort et remarquable, tant sur le plan humain que par rapport à la guerre et à ses éternelles horreurs.

Et le monde continue de laisser Bachar El Assad massacrer son peuple avec méthode et acharnement...

Film à voir!

 

demineurs.PNG

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CINEMA

  girardot.jpg

 

Annie Girardot nous a quittés le lundi 28 février 2011.

Icône du cinéma français dès les années 50, Annie Girardot a eu une carrière hors du commun et s'est illustrée tout particulièrement dans les années 60-70.

Retour sur le parcours d'une actrice inoubliable.

Annie Girardot est née à Paris le 25 octobre 1931.  Elle suit des études d'infirmière à Caen avant de se tourner vers la comédie. En 1949, elle est élève de l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre et en 1954, elle sort diplômée du Conservatoire national supérieur d'art dramatique et intègre la Comédie Française.

En 1955, elle joue son premier grand rôle dans le film Treize à table d'André Hunebelle. On la retrouve ensuite face à Jean Gabin en 1957 et 1958 dans les films noirs Le rouge est mis et Maigret tend un piège.

En 1959, elle joue dans La corde raide avant de jouer Nadia dans le film Rocco et ses frères de Luchino Visconti. Ce rôle change le cours de sa vie puisque Annie Girardot épouse Renato Salvatori, son partenaire à l'écran, en 1962. Avec lui, elle a une fille prénommée Giulia.

En 1967, elle est remarquable dans le film Vivre pour vivre de Claude Lelouch et hilarante dans la comédie La vieille fille avec Philippe Noiret, en 1971.

Entre 1960 et 1970, Annie Girardot joue dans une quarantaine de films dont Le crime ne paie pas de Gérard Oury, Le vice et la vertu de Gérard Vadim, La bande à Bonnot de Philippe Fourastié ou La Vie, l'Amour, la Mort de Claude Lelouch.

En 1971, Annie Girardot s'illustre dans Mourir d'aimer, un film traitant de l'histoire d'amour interdite entre un élève et son professeur.

Dans les années 80, Annie Girardot se met à la chanson, en collaboration avec Bob Decout, qui devient pas la suite son compagnon. Elle monte même deux comédies musicales à ses frais, mais le succès n'est pas au rendez-vous.

Presque ruinée, Annie Girardot connaît une longue traversée du désert avant la renaissance en 1996, où son rôle dans Les Misérables de Claude Lelouch est couronné d'un César de la  meilleure actrice dans un second rôle.

C'est le 2e de sa carrière puisqu'en 1977, elle reçoit le César de la meilleure actrice pour son rôle dans Docteur Françoise Gailland. En 2002, les César la récompensent encore en tant que meilleure actrice dans un second rôle pour le film La Pianiste.

Depuis plusieurs années, Annie Girardot était atteinte de la maladie d'Alzheimer. En 2006, sa petite-fille révèle sa maladie au journal Paris Match, ce qui émeut le public.

En septembre 2008, un documentaire très touchant sur le combat de l'actrice contre sa perte de mémoire est diffusé sur TF1, avec la voix de Claire Keim en off.

En 2010, Giulia Salvatori, la fille d'Annie Girardot, déclare que sa mère n'a plus le souvenir d'avoir été actrice et demande qu'on respecte son intimité.

Annie Girardot s'est éteinte à l'âge de 79 ans à l'hôpital Lariboisière. C'est Lola Vogel, sa petite-fille, qui a annoncé son décès à la presse.

 

 

 

 

 

 

Annie Girardot - Filmographie

 

2009 Aux armes, etc.de Laure Hassan
2009 Le Miroir aux alouettes de Jude Bauman
2008 Annie Girardot, ainsi va la vie de Nicolas Baulieu (TV) (2008)
2007 Christian de Elisabeth Löchen (2007)
2007 Boxes de Jane Birkin (2007)
2006 C'est beau une ville la nuit de Richard Bohringer (2006)
2006 Le Temps des porte-plumes de Daniel Duval (2006)  
2005 Caché de Michael Haneke
2005 Je préfère qu'on reste amis de Olivier Nakache
2003 Prophétie des grenouilles de Jacques-Rémy Girerd
2002 Epsteins Nacht de Urs Egger
2003 Paris, je t'aime de Bernardo Bertolucci, Seijun Suzuki
2002 Les feux de la rampe de Philippe Azoulay
2001 Ceci est mon corps de Rodolphe Marconi
2001 Des fleurs pour Irma de Eric Lacroix
2000 La Pianiste de Michael Haneke
1999 T'aime de Patrick Sebastien
1997 L'Age de braise de Jacques Leduc
1998 Préférence de Gregoire Delacourt
1996 Les Bidochons de Serge Korber
1996 Noces cruelles
1994 Les Misérables de Claude Lelouch
1993 Les Braqueuses de Jean-Paul Salomé
1992 Portagli i miei saluti - avanzi di galera
1991 Toujours seuls de Gérard Mordillat
1990 Merci la vie de Bertrand Blier
1989 Il y a des jours... et des lunes de Claude Lelouch
1989 Comédie d'amour de Jean-Pierre Rawson
1988 Cinq jours en juin de Michel Legrand
1988 The Legendary Life of Ernest Hemingway
1988 Prisonnières de Charlotte Silvera
1984 Adieu blaireau de Bob Decout
1984 Partir, revenir de Claude Lelouch
1984 Souvenirs, souvenirs de Ariel Zeitoun
1984 Liste noire de Alain Bonnot
1981 La Revanche de Pierre Lary
1981 La Vie continue de Moshé Mizrahi
1981 All Night Long
1980 Une robe noire pour un tueur de José Giovanni
1980 Le Coeur à l'envers de Frank Apprederis
1979 On a volé la cuisse de Jupiter de Philippe de Broca
1979 Le grand embouteillage (L'Ingorgo - Una storia impossibile) de Luigi Comencini
1979 Bobo Jacco de Walter Bal
1979 Cause toujours... tu m'intéresses de Edouard Molinaro
1978 Le Cavaleur de Philippe de Broca
1978 girardot9.jpgLa Clé sur la porte de Yves Boisset
1978 L'Amour en question de Andre Cayatte
1978vas-y-maman-1.jpg Vas-y maman de Nicole de Buron
1978girardot8.jpg La Zizanie de Claude Zidi
1977 Tendre poulet de Philippe de Broca
1977 L'affaire
1977 Le Dernier baiser de Dolores Grassjan
1977 Le Point de mire de Jean-Claude Tramont
1977 Jambon d'Ardenne de Benoit Lamy
1977 À chacun son enfer de André Cayatte
1976 Cours après moi que je t'attrape
1975 D'amour et d'eau fraîche de Jean-Pierre Blanc
1975 Il pleut sur Santagio de Helvio Soto
1976 girardot3.jpgDocteur Françoise Gailland de Jean-Louis Bertucelli
1975 le Suspect (il Sospetto)
1975 Le Gitan de José Giovanni
1975 Il faut vivre dangereusement de Claude Makovski
1973 Juliette et Juliette de Remo Forlan
1974 La Gifle de Claude Pinoteau
1973 Ursule et Grelu de Serge Korber
1972 Il n'y a pas de fumée sans feu de Andre Cayatte
1972 Les Feux de la chandeleur de Serge Korber
1972 Traitement de choc de Alain Jessua
1971 La Mandarine de Edouard Molinaro
1971 girardot2.jpgElle cause plus, elle flingue de Michel Audiard
1971 girardot7.jpgLa Vieille fille de Jean-Pierre Blanc
1970 Clair de Terre de Guy Gilles
1969 Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause ! de Michel Audiard
1970 girardot6.gifMourir d'aimer de Andre Cayatte
1970 Les Novices de Guy Casaril
1970 La Storia di una donna de Leonardo Bercovici
1969 La Bande à Bonnot de Philippe Fourastié
1969 La Piscine de Jacques Deray
1969 Seme dell'uomo
1969 Un Homme qui me plaît de Claude Lelouch
1968 Metti una sera a cena (Disons un soir à dîner )
1968 La Vie, l'amour, la mort de Claude Lelouch
1968 Dillinger è morto (Dillinger est mort )
1968 Bice skoro propast sveta (Il pleut dans mon village) de Aleksandar Petrovic
1968 Erotissimo de Gérard Pirès
1967 Les Gauloises bleues de Michel Courno
1967 girardot4.gifVivre pour vivre de Claude Lelouch
1967 Zhurnalist (The Journalist)
1966 Le Streghe (Les Sorcieres) de Pier Paolo Pasolini, Vittorio De Sica
1964 Un monsieur de compagnie de Philippe de Broca
1965 girardot5.jpgTrois chambres à Manhattan de Marcel Carné
1965 Guerre secrète (The Dirty Game) de Christian-Jaque, Werner Klingler, Terence Young
1965 Una voglia da morirede Duccio Tessari
1964 Déclic et des claques de Philippe Clair
1964 Le Belle famiglie de Ugo Gregoretti
1964 La Ragazza in prestito
1964 Les autre femmes
1963 La Bonne soupe de Robert Thomas
1964 girardot1.jpgLe Mari de la femme a barbe (La donna Scimmia) de Marco Ferreri
1963 Les Camarades (I Compagni) de Mario Monicelli
1962 Il Giorno più corto
1962 Smog
1963 girardot10.jpgLe Vice et la vertu de Roger Vadim
1961 Le Crime ne paie pas de Gérard Oury
1961 Le Bateau d'Emile de Denys de La Patellière
1961 Les Amours celebres de Michel Boisrond
1961 La Proie pour l'ombre de Alexandre Astruc
1960 La Française et l'amour de Michel Boisrond, Henri Decoin, Christian-Jaque, Jean Delannoy
1960 girardot11.jpgRocco et ses frères (Rocco e i suoi fratelli) de Luchino Visconti
1959 Recours en grâce de Laslo Benedek
1959 La Corde raide de Dudrumet Jean-Charles
1958 Le Désert de pigalle de Leo Joannon a
1957 Maigret tend un piège de Jean Delannoy
1957 L'Amour est en jeu de Marc Allegret
1957 Le Rouge est mis de Gilles Grangier
1957 Reproduction interdite de Gilles Grangier
1956 L'Homme aux clefs d'or de Leo Joannon
1955 Treize à table de André Hunebelle

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CINEMA

  277094_guillaume-canet-president-des-cesars-le-24-fevrier-2.jpg

Sous la présidence de Guillaume Canet, l'académie des Césars a délivré son palmares, pour couronner une année exceptionnelle pour le cinéma Français.

 

 

 

Palmarès Officiel CÉSARS 2012

 

bejoMeilleure Actrice

BÉRÉNICE BEJO

BERENICE BEJO / ACTRICE / THE ARTIST

dans THE ARTIST

 

Intouchables afficheMeilleur Acteur

OMAR SY

dans INTOUCHABLES

 

Carmen-Maura.jpgMeilleure Actrice dans un second rôle

CARMEN MAURA

dans LES FEMMES DU 6E ÉTAGE

 

7744225890_michel-blanc-cesar-du-meilleur-second-role-mascu.JPGMeilleur Acteur dans un second rôle

MICHEL BLANC

dans L'EXERCICE DE L'ÉTAT

 

Meilleur Espoir Féminin (Ex Aequo)

NAIDRA AYADI

dans POLISSE

CLOTILDE HESME

dans ANGÈLE ET TONY

 

Meilleur Espoir Masculin

GRÉGORY GADEBOIS

dans ANGÈLE ET TONY

 

Meilleur Scénario Original

PIERRE SCHOELLER

pour L'EXERCICE DE L'ÉTAT

 

Meilleure Adaptation

YASMINA REZA, ROMAN POLANSKI

pour CARNAGE

 

Meilleure Musique Originale

LUDOVIC BOURCE

pour THE ARTIST

 

Meilleur Son

OLIVIER HESPEL, JULIE BRENTA, JEAN-PIERRE LAFORCE

pour L'EXERCICE DE L'ÉTAT

 

Meilleure Photo

GUILLAUME SCHIFFMAN

pour THE ARTIST

 

Meilleur Montage

LAURE GARDETTE, YANN DEDET

pour POLISSE

 

Meilleurs Costumes

ANAÏS ROMAND

pour L'APOLLONIDE, SOUVENIRS DE LA MAISON CLOSE

 

Meilleurs Décors

LAURENCE BENNETT

pour THE ARTIST

 

the artistMeilleur Réalisateur

MICHEL HAZANAVICIUS

pour THE ARTIST

 

Meilleur Film de Court Métrage

L'ACCORDEUR

réalisé par Olivier Treiner

produit par Thibault Gast, Matthias Weber

 

Meilleur Film d'Animation

LE CHAT DU RABBIN

réalisé par Joann Sfar, Antoine Delesvaux

produit par Antoine Delesvaux

 

Meilleur Film Documentaire

TOUS AU LARZAC

réalisé par Christian Rouaud

produit par Sandrine Brauer, Marie Masmonteil, Denis Carot

 

Meilleur Film Étranger

UNE SÉPARATION

réalisé par Asghar Farhadi

distribution France MEMENTO FILMS DISTRIBUTION (Alexandre Mallet-Guy)

 

GAZAMeilleur Premier Film

LE COCHON DE GAZA

réalisé par Sylvain Estibal

produit par Franck Chorot

 

the artist 2Meilleur Film

THE ARTIST

produit par Thomas Langmann

réalisé par Michel Hazanavicius

 

kate-winslet-cesar-2012-decryptage-look.jpgCésar d’Honneur

KATE WINSLET

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CINEMA

1 2 3 4 5 6 > >>

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog