Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

soldat1.jpg

Le Soldat Rose 2

Le conte musical pour les enfants et ceux qui le sont restés

Nouvel album, sortie le 11/11/2013

Bmg / Sony Music

Avec Francis Cabrel, Thomas Dutronc, Gad Elmaleh, Laurent Voulzy, Nolwenn Leroy, Renan Luce, Helena Noguerra, Isabelle Nanty, Tété, Camelia Jordana, Oldelaf, Elodie Frégé, Ours et Pierre Souchon…

 

Le Soldat Rose revient pour une suite très attendue par les enfants, et tous ceux qui le sont restés. Après l’immense succès critique et populaire du premier volet, le conte musical Le Soldat Rose 2 est de retour le 11 novembre. Toujours écrit par Pierre-Dominique Burgaud et composé cette fois par Francis Cabrel, le conte musical Le Soldat Rose 2 raconte les aventures poétiques d’un soldat qui avec l’aide de nombreux amis essaye de retrouver sa différence. L’accompagnent dans cette aventure les voix de Thomas Dutronc, Gad Elmaleh, Laurent Voulzy, Renan Luce, Nolwenn Leroy, Helena Noguerra, Isabelle Nanty, Tété, Camelia Jordana, Oldelaf, Elodie Frégé, Ours et Pierre Souchon… Le premier extrait à découvrir dans un clip magique est le Blues du Rose interprété par Thomas Dutronc.

 

 

 

 

soldat2.jpg

 

Le Soldat Rose 2 raconte la suite des aventures du petit Joseph et de son jouet favori, un soldat rose. Ecrit par Pierre-Dominique Burgaud et composé par Francis Cabrel, le deuxième volet de ce conte musical présente un casting entièrement renouvelé, à l’exception de Francis Cabrel, qui reprend pour la seconde fois sa lampe torche de Gardien de nuit.

 

À ses côtés, Thomas Dutronc enfile le costume du Soldat Rose. Nolwenn Leroy devient Made In Asia, Laurent Voulzy le Conducteur de train électrique, Tété la Panthère noire en peluche, Renan Luce le petit Joseph et Isabelle Nanty la narratrice de l’histoire. Une ribambelle de nouveaux personnages fait également son apparition, interprétés par Gad Elmaleh, Ours et Pierre Souchon, Camélia Jordana, Héléna Noguerra, Oldelaf et Elodie Frégé.

Le disque de 13 chansons originales, réalisé par Jean-Louis Piérot (Bashung, Daho) paraitra le 11 Novembre 2013.

 

soldat3.jpg

L’histoire.

Être un Soldat Rose, ce n’est pas facile à vivre : les petits garçons ne veulent pas d’un jouet qui a la couleur d’une danseuse, et les petites filles n’ont pas envie de s’amuser à la guerre. Mais quand à la suite d’un hasard malencontreux, le Soldat Rose devient bleu, c’est une autre question qui se pose : celle de la singularité. Vaut-il mieux être comme tout le monde, se fondre dans la masse ? Ou au contraire être unique en son genre ?

Après le succès critique et populaire du premier volet, le Soldat Rose 2 conte les aventures d’un soldat qui, avec l’aide d’un petit garçon, d’une petite fille et d’autres jouets, va tout faire pour essayer de retrouver ce qui était sa chance : sa différence.

soldat4.jpg

 

Un peu d’histoire.

Sorti le 6 Novembre 2006, Le Soldat Rose est un conte musical écrit par Pierre-Dominique Burgaud et composé par Louis Chedid. Avec 450 000 albums vendus à ce jour et la Victoire de la musique de « L’album de chansons de l’année » en 2007, il a rencontré un vif succès, autant critique que commercial.

Sa représentation sur la scène du Grand Rex, portée entre autres par - M -, Vanessa Paradis, Francis Cabrel, Alain Souchon, Louis Chedid, Benabar et les autres artistes originels du projet, a remporté l’année suivante la Victoire de la musique du « DVD musical de l’année ».

Enfin, l’adaptation de ce disque en comédie musicale, aura rassemblé entre 2008 et 2009 plus de 300 000 spectateurs ; remportant au passage le Globe de Cristal de la meilleure comédie musicale 2009.

 

Le 11 novembre, ne ratez pas ce nouveau volet des aventures poétiques du Soldat Rose 2 !

 

http://www.lesoldatrose2.com

soldat5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

albin-de-la-simone.jpg

 

"Ancien « homme de l’ombre » , Albin de la Simone vient de sortir son quatrième album intitulé « Un Homme ». C’est en se nourrissant des nombreuses collaborations avec Iggy Pop, Vanessa Paradis, -M-, Kerenn Ann, Mathieu Boogaerts, Alain Souchon, Jp Nataf, Arthur H… qu’Albin de la Simone a donné naissance à ce dernier album, justement encensé par la presse"

 

 


 

 

 

      
Un chanteur tendre et talentueux à découvrir...
albin-de-la-simone-copie-1.jpg

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

dom1.jpg

Dom La Nena

Nouvel Ep Golondrina

Disponible chez Six Degrees / Universal

 

Lauréate du Fair 2014

 

 

Sorti en février dernier, Ela révélait Dom la Nena, chanteuse et violoncelliste d’origine brésilienne capable de mettre en musique des fragments d’âme comme si rien ne lui était plus naturel. Les quatre titres de Golondrina confirment cette habileté. Seule avec son instrument, la jeune femme poursuit dans la veine d’Ela avec le morceau-titre puis, en toute tranquillité, avec autant d’espièglerie que d’assurance, s’abandonne au péril de la reprise et enchaîne Start A War de The National, Djian’s Waltz de Stephan Eicher et Con Todo Palabra de Lhasa. Chaque fois, elle réussit à être juste, à la fois humble face au modèle et suffisamment elle-même pour que la chanson vienne à elle. Décidément, Dom a tous les dons.

 

 

 

 

 

C’est une histoire d’exil et de mémoire, sur laquelle soufflent à la fois un vent de liberté et un parfum de nostalgie. C’est un voyage intérieur dans l’espace et le temps, à mi-chemin du réel et de l’imaginaire. C’est une musique comme seul le cœur des déracinés sait en inventer. C’est la musique de Dom La Nena, dont la vie sans attaches tisse en filigrane, par petites touches suggestives, la trame de son premier album, Ela.

 

Dom née en 1989 à Porto Alegre. C’est là, dans cette métropole ronronnant au sud du Brésil, qu’elle s’abandonne très tôt aux charmes de la musique. Elle découvre et explore alors les richesses du piano, puis du violoncelle, qui deviendra son indéfectible compagnon de route. Mais c’est sous d’autres cieux que se jouera l’essentiel de son apprentissage. D’abord à Paris, où elle vivra cinq années de son enfance ; puis à Buenos Aires où, adolescente, elle partira se forger son destin d’instrumentiste auprès de sommités du violoncelle comme la grande Christine Walevska.

Lorsqu’elle revient à Paris, Dom n’a que 18 ans ; mais elle est déjà mûre pour faire le mur. Après avoir franchi des frontières pour parfaire la maîtrise de son art, elle est désormais prête à briser les barrières des genres musicaux. S’échappant des couloirs du conservatoire, trop étroits pour elle, et d’une possible carrière de musicienne d’orchestre, elle s’embarque comme violoncelliste dans l’équipe de Jane Birkin, qui l’entraîne dans une longue tournée internationale. Avide de rencontres et d’expériences, elle frotte aussi occasionellement son archet contre les cordes sensibles de Camille, du groupe Coming Soon et de Piers Faccini, avec lesquels elle s’initie aux vertiges de l’échange, de l’écoute et de l’improvisation. Elle se crée aussi une belle complicité avec la chanteuse Rosemary Standley (Moriarty), avec laquelle elle revisite aujourd’hui sous le nom de Birds on a Wire un vaste répertoire de classiques de tous les temps, depuis Monteverdi jusqu’à Leonard Cohen.

 

 

 

 

dom2.jpg

 

De cette odyssée de jeunesse, entre parcours initiatique et éducation musicale, Dom La Nena a tiré la partition intime des chansons d’Ela, qu’elle a composées au retour du périple avec Jane Birkin, dans la pleine solitude de son home parisien. Des chansons si proches d’elle qu’elle a préféré un temps les garder secrètes. “J’ai écrit les textes en portugais car je ne voulais pas que mon entourage les comprenne, dit-elle. J’avais peur de trop me dévoiler.” Ela, pourtant, n’entre pas dans le registre rebattu de la confession autobiographique. Mais c’est bien à travers un prisme expressif éminemment personnel que Dom, d’une voix nue et dénuée de tout effet tapageur, fait passer sa propre histoire. Mêlant réminiscences, images, évocations et éléments de pure fiction, ses textes semblent emprunter autant à la mécanique poétique du souvenir qu’à la mystérieuse science des rêves.  Et c’est ainsi, sans jamais s’abaisser à la moindre impudeur, que la musicienne, effectivement, se dévoile, à nulle autre pareille, dans toute l’évidence de sa singularité.

Qu’elles revêtent les atours d’une valse (Anjo Gabriel, Dessa Vez, Buenos Aires) ou adoptent le tempérament d’une comptine (Você, Cançao Boba), qu’elles se laissent entraîner dans le tourbillon d’une danse (Batuque, Sambinha) ou dans des humeurs plus songeuses  (Conto de Fadas, Menina Dos Olhos Azuis), les chansons de Dom La Nena relèvent toutes de la ritournelle, au sens premier et profond du terme. Tout en elles invite en effet à une forme de retour : retour sur soi comme à l’essence même du jeu, du chant et du geste musicaux, retour aux sources sensibles de l’enfance comme sur le temps écoulé. De leurs mélodies s’exhalent ainsi la naïveté des primes années comme la mélancolie diffuse qui accompagne toute entrée dans l’âge adulte, la fraîcheur des origines comme les subtiles fragrances de la saudade.

 

dom3.jpg

 

En panachant éclats de lumière et plages d’ombre (voir l’inquiétude qui court dans les traits de violoncelle de O Vento ou tout au long d’Ela), Dom, dans un fourmillement de nuances instrumentales et vocales, parvient aussi à mêler les sentiments contrastés qui fondent sa condition d’apatride. No Meu País ou l’ultime Saudade retranscrivent ainsi ce doux déchirement qu’imprime la distance avec la terre natale, et cet écart insondable qui, au fil du temps, se creuse avec elle. “Dans Saudade, raconte Dom La Nena, j’évoque le retour dans une grande ville comme Porto Alegre, qui est finalement assez provinciale : les lieux et les gens n’ont pas changé, alors que moi, je ne suis plus la même. Avec l’éloignement et la sensation de manque, on a facilement tendance à se créer un mélange d’images et de souvenirs idéaux : tout cela crée un décalage qui grandit avec le temps. Aujourd’hui, je vis à la fois avec une sorte d’orgueil national ancré au fond de moi et avec l’impression de ne pas être brésilienne… Petit à petit, j’en suis venue à rechercher et à inventer par moi-même un repère, à me créer mon propre pays idéal, qui n’existe pas vraiment. ”

Ce pays intérieur, Dom La Nena, grâce aux ressources mouvantes, impalpables et inépuisables de la musique, est donc parvenue à lui donner la forme d’un album. Mais pour qu’Ela soit conforme à ses visions et à ses espérances, encore fallait-il qu’elle puisse le fixer dans un environnement propice à la création et à l’introspection. Un vœu exaucé grâce à Piers Faccini, qui lui a offert l’asile poétique en l’invitant à enregistrer en solitaire dans son home studio – un mazet situé à l’arrière de sa maison, en plein pays cévenol. Là, en retrait du tumulte et au cœur de son propre monde, Dom a pu recréer les conditions dans lesquelles elle avait imaginé ses chansons. “Comme à Paris, j’ai fait avec ce qu’il y avait autour de moi, dans la pièce, pour échafauder ces constructions fragiles comme des châteaux de cartes, où chaque élément a sa place, où l’on ne peut pas en enlever ou en rajouter un sans prendre le risque de rompre l’équilibre”. Piers Faccini, lui, aura finalement tenu bien plus qu’un rôle de maître d’hôte : actif dans la coréalisation de l’album, glissant sa voix dans les replis de Dessa Vez, il hante avec un tact infini le décor d’Ela, ici avec des chœurs spectraux, là avec de discrètes touches instrumentales ou rythmiques. “J'ai travaillé seule pendant quelques jours, puis j'ai fait écouter le résultat à Piers, qui a immédiatement adoré. Ayant beaucoup écouté sa musique depuis l'adolescence, je rêvais secrètement de lui demander de participer, mais je n'osais pas trop… Heureusement il s'est proposé de lui-même, et à mon grand bonheur notre collaboration s'est faite en harmonie totale : tout ce que Piers ajoutait était juste, parfait, il n'y a pratiquement rien eu à enlever ni à modifier ! ”

La musicalité fluide et naturelle d’Ela provient de ce ludique travail de précision, de ce plaisir de construire combiné à un permanent souci de justesse, de ce goût pour les trouvailles d’arrangements associé à un sain mépris pour tout son superflu. Elle doit aussi beaucoup aux intuitions et à la clairvoyance de Dom La Nena, qui a su ouvrir son univers à une poignée d’autres présences amies, afin qu’une légère mais vitale brise d’altérité traverse ses chansons sans en altérer la dimension intimiste. Telle une partenaire de récréation, Camille, soutien de la première heure, participe ainsi aux jeux de mains et de voix de Você, tandis que le chanteur brésilien Thiago Pethit, dont Dom a appris incidemment qu’il avait vécu dans la capitale argentine au même moment et dans le même quartier qu’elle, vient logiquement poser son chant sur Buenos Aires. Kiko Dinucci, autre prodige de la nouvelle scène brésilienne, apporte avec son comparse Guilherme Kastrup les soubassements percussifs de Batuque.

Et c’est ainsi, entre cette plongée dans les profondeurs de l’âme et ces élans vers le monde extérieur, entre ces longs moments de solitude et ces vifs instants de partage, que respire la matière ô combien vivante d’Ela. “C’est un disque de passage, conclut Dom La Nena. J’avais besoin de régler certaines choses, de m’enlever un poids.” Ce poids, elle ne s’est pas contentée de l’ôter de ses épaules ; elle l’a converti en une musique qui lui ressemble, à la fois intense, joueuse et libre comme l’air.

Texte : Richard Robert

dom4.jpg

Dates de Concert

 

 

10/27/13

Festival Voix de Femmes

Liege, Belgium

11/07/13

TAP (Birds On A Wire; Rosemary Standley from Moriarty & Dom La Nena)

Poitiers, France

11/08/13

Theatre (Birds On A Wire; Rosemary Standley from Moriarty & Dom La Nena)

Pays du Loiron, France

11/09/13

Theatre (Birds On A Wire; Rosemary Standley from Moriarty & Dom La Nena)

Saint Quentin, France

11/10/13

Le Fannel (Birds On A Wire; Rosemary Standley from Moriarty & Dom La Nena)

Calais, France

11/12/13

Agora (Birds On A Wire; Rosemary Standley from Moriarty & Dom La Nena)

Boulazac, France

11/13/13

Misty Fest / Centro Cultural de Belem

Lisbon, Portugal

11/14/13

Theatre de Flers (Birds On A Wire; Rosemary Standley from Moriarty & Dom La Nena)

Alencon, France

11/15/13

AME (Birds On A Wire; Rosemary Standley from Moriarty & Dom La Nena)

Montargis, France

11/16/13

EPCC (Birds On A Wire; Rosemary Standley from Moriarty & Dom La Nena)

Issoudin, France

11/17/13

Chapelle de la Trinite (Birds On A Wire; Rosemary Standley from Moriarty & Dom La Nena)

Lyon, France

11/19/13

Theatre (Birds On A Wire; Rosemary Standley from Moriarty & Dom La Nena)

Villefranche, France

11/21/13

Coliseu - Opening for Rodrigo Leao

Lisbon, Portugal

11/24/13

Coliseu - Opening for Rodrigo Leao

Porto, Portugal

11/26/13

Carre Bellefeuille

Boulogne Billancourt, France

11/30/13

Espace du Roudour

Saint Martin des Champs

12/10/13

La Bouche d'Air

Nantes, France

12/13/13

Espace Keraudy

Plougonvelin, France

12/14/13

Centre Culturel de la Ville Robert

Pordic, France

 

 

www.domlanena.com

 

             
inrocks"La chanteuse violoncelliste brésilienne francophile Dominique Pinto, alias Dom La Nena, a accompagné Jane Birkin, Camille, Sophie Hunger, Coming Soon, Étienne Daho, Rosemary de Moriarty, Piers Faccini… C’est avec ce dernier qu’elle a enregistré son premier album. Un coup de coeur, trésor intime de chansons folk tendres et lusophones, qui font la part belle aux choeurs et à des arrangements acoustiques insolites et élégants. À 23 ans, déjà la classe internationale"

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

6457667-droit-dans-le-soleil-du-pur-cantat.jpg

 

"Dix ans après l’été meurtrier de Vilnius, Bertrand Cantat est entré au studio Vega de Carpentras pour enregistrer son prochain album. Le premier en solo ? Non, puisque c’est sous le nom de Détroit, une nouvelle formation, qu’il revient.

Réalisé par Pascal Humbert et Bruno Green, le disque devrait être celui du retour à la vie normale, ou pas, selon la manière dont il sera accueilli par les Français. Rendez-vous le 18 novembre 2013, date de la sortie de l’album "Horizons", fatalement très attendu."

 

 

Le talent ne meurt jamais...Bertrand Cantat a encore des choses à nous dire et à nous chanter.

Lorsque l'on a payé sa dette, on a le droit d'exister.

 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

fergessen.jpg

 

 

FERGESSEN

Nouvel album Far Est

Sortie le 21/10/2013 chez Send The Wood Music / The Orchard

 

 

Voici enfin l’album Far Est disponible dans les bacs ! Après les clips de Far Est, Nos Palpitants, et Back from the Start, on découvre un nouveau morceau, l’épique Ex Aequo qui témoigne une fois de plus de l’intensité incroyable que met Fergessen dans chacune de ses compositions. Fergessen, c’est Michaëla, David et leurs deux guitares. Après la sortie de leur premier album, « Les accords tacites » en janvier 2011, ils choisissent la liberté et laissent Paris derrière eux pour écrire une nouvelle aventure folk-rock très inspirée. Direction le Grand Est, le « Far Est », qui donne aujourd’hui son nom à leur nouvel album.

 

 

fergessen2.jpg

 

 

FERGESSEN, écrivais-je juste après les avoir vus, c’est la rencontre d’un Dave Stewart aux faux-airs de Cantat et d’une Annie Lennox qui aurait mangé Aretha Franklin. C’est beaucoup en une seule fois, mais pas plus que l’effet qu’ils produisent sur scène : l’unisson parfait des deux voix et deux guitares mêlées, une pop-rock exigeante aux meilleurs accents d’un Marc Seberg, l’harmonie des textes et des mélodies que David et Michaëla ourdissent dans le calme de leur studio du Ban-de-Sapt.       

Après « les accords tacites », un album réalisé par Lionel Gaillardin en 2011, le duo a choisi de quitter Paris et d’Attendre le bonheur dans l’autoproduction d’un « Far Est », deuxième album ciselé, variant entre l’anglais et le français sans se départir de ce qu’ils souhaitent tous les deux : donner du sens et du rythme à un texte par son interprétation. Quand ils s’emparent de « The Wind », de Stevenson - a-blowing all day long, that sings so loud a song - qu’ils en enregistrent une version acoustique devant une plaine des Vosges qui prend des airs d’océan de glace, on se dit qu’ils savent allier, comme en live, l’énergie des voix et du jeu et la sensibilité du thème. A Child’s Garden of Verses and Underwoods.

Le cache-cache ne dure qu’un temps, celui de l’arrivée sur scène et du fleuve de son qui en découle : Michaëla, Antianeira moderne, bras nus, chevelure lâchée, bracelet au biceps, prend l’auditoire à bras le corps, le charme et l’ensorcelle, ce qui revient au même. Mais David – heureusement pour lui – n’est estropié de nulle part et relève - avec un flegme qui n’a de britannique que la musique qu’il joue - le défi de la Belle.          

Les guitares sont épileptiques et coordonnées, les amants jouent d’une ronde qui les aurait menés au bûcher, en d’autres temps. Ils auraient pu choisir l’Islande ou le Danemark (Aimer, dormir, encore aimer), ils ont pris les Vosges comme symbole d’une musique qu’il faut aller chercher mais dont on ne se relève pas sans être marqué au fer rouge. Fergessen, prononcé à l’allemande, c’est oublier ou s’emporter : aucune chance qu’on oublie, toutes qu’on le soit, emporté. Jusqu’au far, Far-Est.

 

Laurent Cachard.

Album disponible sur le site officiel : http://www.fergessen.fr/

Facebook

 

Le clip de Far Est

Le clip de Back from the Start

Le clip de Nos palpitants

fergessen3.jpg

 

CONCERTS 2013 :

23/10 - Le QUAI’SON - NANCY (54)
26 /10 - SHOWCASE -  CULTURA  - EPINAL (88)
26 /10 - CHEZ FAT - LE THILLOT (88)
02 /11 - L’ORGELSTUBB - PFAFFENHOFFEN (67)
09/11 - SHOWCASE Médiathèque du Warndt, METZ (54)
09 /11 - SHOWCASE - La face cachée – METZ (54)
09/11 -  LA CHAOUÉE, METZ
15/11 - 1 re partie de DARAN – MCL - GÉRARDMER (88)
16/11 - SHOWCASE – CULTURA – BOUR-EN-BRESSE (01)
22/11 - LE SOUS-GARE - YVONAND, Suisse (CH)
23/11 - LA PROMENADE DU LAC - VESOUL (70)
07/12 - SHOWCASE – CULTURA – CARRÉ SÉNART (77)
08/12 - SHOWCASE – CULTURA – CLAYE-SOUILLY (77)
09/12 - LE MARCOUNET (Péniche),  PARIS (75)
13/12 - LEZ’ARTS CAFÉ, VALENCE (26)
14/12 - LEZ’ARTS CAFÉ, VALENCE (26)
18/12 - EDEN ROCK Café, LYON (69)


Et en tournée et showcases dans toute la France à partir de janvier 2014.

 

 

 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

1 2 3 4 5 > >>

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog