Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DIABLE.jpg

 

Pietragalla présente :

Les diables Verts

A l’Espace Pierre Cardin les 16 et 17 mars 2012

 

 

Sur une idée originale de Julien DEROUAULT Poésie Louis ARAGON (La Nuit de jeunes gens). Mise en scène Marie-Claude PIETRAGALLA

Création lumière Olivier PAYEN-costumes Johanna HILAIRE

Avec Julien Derouault (danse & texte) - Malik Berki (Dj électro / hip hop) - David Enhco (Trompette) - Clément Simon / Thomas Enhco (piano)

 

 

 

Sur une idée originale de Julien Derouault et mis en scène par Marie-Claude Pietragalla, 4 personnalités venues d'horizons artistiques différents et emblématiques de la jeune création française, s'associent pour former un nouveau quartet : Les Diables Verts. Voici un concept innovant, où se rencontrent la musique jazz des deux prodiges Thomas et David Enhco, les sons urbains et électroniques du DJ Malik Berki, et Julien Derouault, chorégraphe et danseur, qui relève le défi de danser la poésie mais également de la dire. Mêlant danse, poésie, jazz et électro, les Diables Verts proposent un voyage sensitif autour de la poésie d’Aragon qui aura lieu les 16 et 17 mars 2012 à l’Espace Pierre Cardin. A réserver dès à présent.

 

 

 

 

         

Les diables verts, qu’est-ce que c’est ?

Un quartet d’un nouveau genre, une hallucination scénique. 3 jeunes prodiges de la musique et 1 homme qui danse. La folie d’un chorégraphe, un corps à corps rêvé. Une poésie absolument animale, un attentat poétique.

 

Mais qu’est-ce que c’est la poésie ?

Celle d’Aragon : organique, sublimée, enivrante ; «La Nuit des jeunes gens » dont s’emparent nos 4 énergumènes : musiciens voltigeurs, souffleur de jazz, chef d’orchestre électronique et acrobate des mots.

Vous l’aurez compris les Diables verts c’est un concert et son contraire, c’est une chorégraphie fantasmée sur un « beat » extatique. Bref, c’est un Objet Poétique Non Identifié volant au gré de souvenirs fantasques et de mélodies à vif.

 

Les Diables Verts ?

Un spectacle vivant, incarné, déjanté, déstabilisant, insoumis, drôle et révolté….armé d’éphémère contre nos intoxications urbaines.

« Le temps brûle, de torche en torche au hasard du vent, nous frappons de branche l’incendie (…) Plus le feu dévore la forêt et plus sa férocité grandit ».

Un spectacle en liberté qu’il est urgent de découvrir !

 

 

Toutes les infos et réservations : http://www.lesdiablesverts.com/
DIABLE2.jpg

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog