Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par ANDRE

la-der.JPG
RESUME
Un siècle, un homme, des passions

À 97 ans, producteur renommé, Raoul Rosensztroch meurt dans le parking de son hôtel, à Prague. Accident ? Suicide ? Thomas, jeune réalisateur, va alors découvrir la vie de son mécène à travers son "autobiographie mensongère" : la vie passionnée d'un homme dont le destin ne cessera d'être lié au cinéma comme à son siècle.

De la Première Guerre mondiale à la chute du mur de Berlin, Raoul Rosensztroch aura tout vécu. De Chaplin à Hitler, de Charles Pathé à Luis Buñuel, il les aura tous croisés, tous connus, aimés ou détestés. Mais dans le tourbillon de sa vie, seule comptera Véronica...

Un roman graphique d'une qualité exceptionnelle

Si la bande dessinée adulte peut se caractériser par la maturité de son propos et de sa maîtrise graphique, par sa profondeur psychologique, par l'émotion et la réflexion qu'elle provoque une fois l'album refermé, nul doute que La dernière des salles obscures correspond en tous points à cette définition. Une histoire comme il y en a peu. Celle de Raoul Rosensztroch, célèbre producteur de cinéma, qui traverse avec force l'Histoire contemporaine, plongeant au coeur de quelques-unes des atrocités de ce siècle un homme qui aura tout réussi, sauf sa vie.

    •  
  • la-derniere.jpg

Cette intégrale offre une ambiance très réussie, et tout particulièrement dans la seconde partie consacrée à la biographie "mensongère" de Raoul Rosensztroch.
Lecture très agréable avec des dessins parfaits de Paul Gillon.
gillon_paul.jpg

DER3.jpg

Commenter cet article