Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par ANDRE

Roehn-J-A.PNG

LE BATON DE VIEILLESSE

exposé au musée des beaux arts à Rouen

(une toile que j'adore)

 

Peintre d’histoire, de genre, et de portraits, Jean Alphonse Roehn, fils de Rohen (Adolphe-Eugène-Gabriel), né à Paris en 1799, a eu pour maîtres MM. Gros et Regnault. Ses principales oeuvres sont : En 1822, Joseph expliquant les songes (gal. de Versailles).En 1824, Le retour de l’enfant prodigue ; Le pauvre aveugle (à MM. Sazeac et Duval) ; Les ruines de l’abbaye de Bonneval ; Le feu de la St.-Jean. En 1827, Une mère allaitant son enfant (à M. Moyon) ; La déclaration (à M. Masson) ; La leçon (à M. le comte d’Embin) ; L’absence. Nous citerons encore de cet artiste, St. Louis en contemplation ; Le portrait de Charles X (Gouv) (pour Saverne) ; et une foule de tableaux de genre, entre  autres : Le départ pour l’école ; Episode de la vie de Legouvé ; La petite fille et l’oiseau (M. de Cypierre) ; Les suites de la guerre (M. Spronk), etc. Jean Alphonse Roëhn a obtenu une médaille d’or en 1827, une autre à Douai en 1829. Il est professeur de dessin au collège Louis-le-Grand et tient chez lui un atelier d’élèves.

Il meurt en 1864.

le-braconnier-Roehn.jpg     

 

 

 

 

 

 

 

Le braconnier

 

roehn_jean_alphonse-la_famille_du_marin-OM773300-10051_2013.jpg

La famille du marin

 

Roehn-scene-d-interieur.jpg

Scène d'intérieur

 

Roehn-la-danse-improvisee.jpg

La danse improvisée

 

roehn_jean_alphonse-deux_chevaux_au_pre-OM843300-10671_200.jpg

Deux chevaux au pré

 

roehn.jpg

 

roehn_jean_alphonse-kyrkoruin_med_figurer-OMa98300-10618_20.jpg

Commenter cet article