Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lou Tavano
Premier album For You
Disponible chez ACT / Harmonia Mundi
 
Elle est la nouvelle sensation du jazz vocal. Lou Tavano a publié il y a quelques mois son premier album For You nourri de compositions originales. Elle y révèle un talent vocal et une force expressive hors norme. Tout au long de For You, chaque chanson de Lou Tavano est son propre petit cosmos, les mots ayant autant de poids que les notes. Salué par la critique, For You permet de découvrir une grande voix qui habite chaque chanson de sa force d'interprétation hors du commun. For You plonge l'auditeur dans un univers extra-ordinaire, kaléidoscope d’histoires personnelles sublimées par le pianiste-compositeur-arrangeur Alexey Asantcheeff, comme Emotional Riot que l'on découvre aujourd'hui en clip. Fascinée par Nina Simone et Joni Mitchell, ses deux influences revendiquées, Lou Tavano sera le 30 septembre en concert au Café de la Danse.
Nouvelle sensation du jazz vocal dont le nom bruisse sur la scène parisienne depuis quelque temps, Lou Tavano publie, à l’orée de la trentaine, son premier album, un opus qui ne passera pas moins inaperçu que la flamboyante chevelure rousse qui lui sert parfois d’effigie. « For You ». Ce titre, comme tous les titres, a plusieurs significations, malgré sa simplicité, malgré son apparente univocité. Il s’adresse à tous et à un en particulier. A tous, car le chant de cette jeune artiste, même s’il puise profondément son inspiration dans un espace intérieur, est d’abord dirigé vers les autres et la nécessité existentielle de se présenter à un public. A un, car il est le fruit d’une collaboration déjà longue, avec le pianiste Alexey Asantcheeff, qui est à ses côtés à la ville comme à la scène. Il est l’auteur de la plupart des mélodies au répertoire de cet album, pour lesquelles il s’efforce, avec une minutie passionnée, de tisser les arrangements qui servent d’écrin au timbre profond et grave de Lou Tavano.
 
Entourée d’une équipe de jeunes talents de la capitale avec qui elle a poli ce répertoire jusque dans ses infimes détails, insufflant la couleur et le souffle du jazz dans des chansons souvent écrites à quatre mains, Lou Tavano révèle un talent hors norme et un univers où les mots ont autant de poids que les notes.
 
 
« J’ai du mal à faire de la musique sans les mots » avoue celle qui attache une importance toute particulière à ce qu’elle chante, trouvant dans les paroles des échos à sa propre histoire, sans pour autant les réduire à leur éventuelle dimension autobiographique. Si les mots sont toujours seconds quand elle écrit une chanson — « c’est toujours la musique qui suscite l’histoire » — ils deviennent premiers lorsqu’il s’agit de l’interpréter. Chaque composition est sous-tendue par un récit, chaque morceau a son dédicataire, secret ou affiché.
 
On ne sera pas surpris d’apprendre qu’en matière d’influences, la jeune femme revendique des noms qui ne s’ancrent pas tous dans la géographie du jazz, territoire qui donne sa teinte générale à son art mais avec les codes duquel elle conserve une distance respectueuse, à l’image de sa version d’Afro-Blue transposée… à Bali. Aussi, par delà Nina Simone et Billie Holiday, « modèles d’interprétation », elle convoque autour d’elle des personnalités aussi diverses que Joni Mitchell « pour son art du storytelling », Tracy Chapman pour « un flow bien particulier, une manière de poser le texte » ou Jacques Brel qui « dégage quelque chose de très juste ». « Pour moi, la
technique vocale n’existe pas, dit celle qui, pourtant, n’en manque pas. Si l’interprétation est juste, alors la voix suit.

C’est une histoire de sensation, d’adéquation entre ce que l’on ressent et ce que l’on exprime. » « For You » est comme un ciel de printemps où alternent percées lumineuses et cieux d’orages. Les éclats joyeux et insouciants cèdent rapidement la place à une poésie plus dramatique, à des élans plus mélancoliques. La musique est à l’image de ceux qui la font : elle peut éclater de rire puis verser une larme dans la même minute. C’est ce qui fait la force poignante de cet album, dans lequel l’anglais se mêle au français, au russe et même au balinais. Un album sans frontière, qui parle du monde et de soi, de l’autre et de nous. Lou Tavano a ce talent lorsqu’elle chante de nous les rendre sensibles et attachants.
 
 
En concert au Café de la Danse le 30 septembre
 
 

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, ACTUALITES, LOISIRS

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog