Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #chanson-musique catégorie

Loko.jpg

 

Julien LOko

Premier Ep disponible chez Believe

Premier album Graffiti Cowboy prévu en septembre 2013

 

 

D’abord des yeux qui transpercent. Puis, une voix qui s’impose, intense dans ses médiums et ses échappées puissantes et une présence électrique et chaleureuse, dans une pop aiguisée et riche, Julien LOko dévoile son premier EP avec un clip réalisé par ses soins pour la reprise du titre Désert d’Emilie Simon qui permet de prendre la mesure du talent de ce chanteur exceptionnel. Remarqué à la Nouvelle Star en 2009, puis dans le rôle principal de la comédie musicale Dracula en 2011 et 2012, Julien LOKo prépare son premier album Graffiti Cowboy pour après l’été. Déjà soutenu par une forte communauté de fans sur internet, Julien LOko est un artiste à suivre de près.

 

 

 

D'abord des yeux qui transpercent. D'abord une voix qui s'impose, intense dans ses médiums et ses échappées puissantes. D'abord une présence électrique et chaleureuse, dans une pop aiguisée et riche... Julien LOko ne fait que commencer. Pourtant l'histoire a déjà quelques repères.

Une participation remarquée à "la nouvelle star" en 2009, lauréat des Rencontres d'Astaffort qu’organise Francis Cabrel en 2010, une reprise de "Hallelujah" de Leonard Cohen à la fête de la musique sur France 2, le rôle chanté principal de la comédie musicale Dracula en 2011-2012 (260 dates)...qui lui forgent une fan base conséquente et fidèle (Facebook près de 10 000 « amis », Twitter, youtube...)

Julien LOko n'a que 29 ans mais déjà de multiples talents: il réalise notamment des courts métrages, des dessins, des clips, multi instrumentiste, auteur, compositeur, acteur... Quelques « instants sublimes » plus tard, le voilà donc aujourd'hui pour présenter son album. Il a choisi sa famille dans laquelle on retrouve Fabien Cahen (Zazie Pagny, Hallyday), François Welgryn (Dion, Garou, Pauline..), Pierre-Yves Lebert (Daran, Pagny, Maurane...) ou Davide Esposito (Lemarchal, Dion, Hallyday...)...

Et puis ses fans l'ont choisi en finançant son premier EP sur le site participatif Oocto en à peine quelques jours. L’album “Graffiti Cowboy” sortira à la rentrée 2013 et un EP des le 26 mars 2013 avec 4 titres extraits de l’album. Il le dit lui même : “J’aime la Pop, la poésie....et les Zombies!”. Cet album nous réserve forcément des surprises!

 

 

Tracklisting :

  1. J'attends demain (blablabla)
  2. L'instant sublime
  3. Tout ça n'est pas très grave
  4. Désert

Facebook

Site officiel

Lien d’achat

 

 

Loko1.jpg

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

PENDENTIF.jpg

 

 

PENDENTIF

Embrasse Moi & Jerricane

Maxi vinyle le 20 avril à l’occasion du Disquaire Day

Discograph

 

L'aventure du quintet bordelais Pendentif commence il y a trois ans comme l'un des premiers groupes d'une nouvelle scène pop qui a intégré les codes anglo-saxons tout en chantant en français. Des plages américaines (Real Estate, The Drums, Chromatics...) aux vagues froides de l’Angleterre (Kindness, Metronomy, Pulp...), Pendentif remet la côte atlantique et sa banlieue au goût du jour. Amoureux des mélodies lumineuses et des textes sensibles, on trouve également à leur panthéon Michel Polnareff, Gainsbourg (période Lemon Incest) et le parolier Jacques Duval (Lio, Chamfort). Ensemble ils chantent à l’unisson des fables romantiques et urbaines, les paysages côtiers, l'évasion et les paradis perdus, dans la langue française avec la classe anglaise. Leur premier album sortira en septembre 2013. Nous retrouvons à l’occasion du Disquaire Day le 20 avril le premier single Jerricane remixée par Tacteel alias Jérôme Echenoz, et le nouveau single, l’irrésistible Embrasse-moi, remixé pour l’occasion par Memory Tapes.

 

 

 

 

 

Des couches d'effets sonores, masquant les voix sous des nappes de claviers ambiantes, voici ce qui caractérise le travail du producteur américain, Memory Tapes et plus généralement la scène chillwave dont il est issu.

Son premier album Seek Magic sorti en 2009 est salué par les critiques, récoltant la note flatteuse de 8.3 sur Pitchfork. Après Phoenix, Yeasayer, Fool's Gold, Crystal Castles, Tame Impala ou DIIV, c'est au tour du jeune groupe bordelais Pendentif de connaître une relecture à la fois éthérée et dansante des talentueuses mains de Memory Tapes.

 

 

 

 

 

Pendentif sortira le 12" Embrasse Moi / Jerricane à l'occasion du Disquaire Day, le 20 avril.
Leur premier album sortira en septembre 2013.
 

 

http://www.discograph.com/pendentif/

PENDENTIF2.jpg


 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

  COELLO2

 

Flavia Coelho

Premier album Bossa Muffin disponible

En tournée dans toute la France

Les 17/18 avril au Nouveau Casino


Flavia Coelho continue de parcourir la France et de faire tourner les têtes sur son premier album "Bossa Muffin", carnet de voyage joyeusement mouvementé où les trésors harmoniques de la samba et de la bossa nova se mêlent à la tchatche virtuose du raggamuffin et à ... la beauté féminine.

Après un concert complet à la Cigale en novembre dernier,  et une participation à la chanson officielle  de Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture  où elle rencontre Gari Greù sur le titre "Export Import", la belle carioca revient pour deux concerts à Paris,  les 17 et 18 avril au Nouveau Casino,  avant de repartir sur les routes puis de s'attaquer aux festivals d'été...

 

 

Le 04 juin, vous pourrez découvrir et acheter en ligne  des titres de notre belle carioca remixés par des djs et comportant des inédits (tracklist ci-dessous),
en attendant la sortie du deuxième album début 2014.
 
FLAVIA COELHO
Bossa Muffin  - Remix & Ineditos
Tracklist provisoire

1/ RAP DO TEM QUE TER - by TorVatz
2/ BOSSA BIKA NOVA - DJ Ordoeuvre Remix
3/ VAI RALAR - by Elisa Do Brazil
4/ SUNSHINE - Tom Fire Remix
5/ TA BOLADO - by DJ Kayalik
6/ FRENCHY LOVER - by Tom Fire
7/ CANTA COMIGO - DJ Kayalik Remix
8/ TUDO ACABAR EM CUMBIA - by DJ Ordoeuvre
9/ DE PARIS A RIO - Elisa Do Brazil Remix
10/ AMOR E FUTEBOL - Kawa Ijen Remix
11/ PERIFERIA Dub version - by TorVatz

▼▼▼
 

    « Jolie voix, jolie minois, des compositions efficaces pour décrisper les corps embrumés
    et un punch qui rayonne. » LE MONDE MAGAZINE
 
    « Album bigarré [...] et concerts exubérants. » LIBÉRATION
 
    « Énergique, lumineuse, chaleureuse, profonde. » MADAME FIGARO POCKET
 
    « Il faut voir Flavia Coelho en live pour prendre la mesure de son charisme [...]
    un peps et une fraîcheur irrésistibles. » TÉLÉRAMA
 
    « Un premier album, lumineux, pondéré et fougueux à la fois. » MARIANNE
 
    « Fougueuse et inventive, la jolie carioca est devenue très vite l’une des coqueluches du public hexagonal. »
    AMINA

 

 

http://www.discograph.com/beta/?page_id=418

 

 

 

 

 

05/04 - MONTPELLIER (34) - Le JAM

06/04 - GERZAT (63) - Théâtre Cornillon

17/04 - PARIS(75) - Nouveau Casino

18/04 - PARIS (75) - Nouveau Casino

19/04 - LYON (69) - Ninkasi - Kao

20/04 - ANNONAY (07) - La Presqu'ile

28/04 - CAHORS (46) - Les Docks

 

 

04/05 - SEIGNOSSE LE PENON (40) - Salle des Bourdaines

18/05 - VITRY SUR SEINE (94) - Festival Sur Les Pointes

19/05 - LES ESSARTS (85) - Pay'Ta Tong

24/05 - AULNAY SOUS BOIS (93) - Le Cap

25/05 - FLORANGE (57) - Festival des Musiques du Monde

31/05 - SAINT ETIENNE (42) - Festival Paroles et Musiques

01/06 - VERTOU (44) - Festival Charivari

08/06 - QUIMPER (29) - Festival la Rue est vers l'art

15/06 - TOULON (83) - Festival Cultures Urbaines

22/06 - MONTREUIL (93) - Fête de la Ville

23/06 - LA ROCHE POSAY (86) - Fesival Bailatino

16/07 - LE PUY EN VELAY (43) - Les Musicales du Puy en Velay

18/07 - LE HAVRE (76) - Z'éstivales d'été Mozaiques

03/08 - LA ROCHE BERNARD (56) - Festival des Garennes

10/08 - CLERMONT EN GENEVOIS (74) - Estivales du Château de Clermont

13/09 - PORTET SUR GARONNE (31) - Festival MéditerranéO

27/09 - FLEURY LES AUBRAIS (45) - Centre culturel La Passerelle

 

 

 

COELLO

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

Tiborg.jpg

Tiborg

Single If U Wanna Be Loved

Sortie le 1/04/2013 chez Believe

 

 

Célébré dans le monde entier pour son remix de La Roux pour le titre Bulletproof et pour le remix du titre Get Your Money pour will.i.am, Tiborg a prouvé à de nombreuses reprises ses talents de faiseur de tubes. Il dévoile aujourd’hui le clip d’If U Wanna Be Loved. Au menu, un son entre électro, pop et influences disco qui n’est pas sans rappeler Calvin Harris et David Guetta

 

 

 

Tiborg est un chanteur-auteur-compositeur, musicien, producteur et DJ. Il apprend très tôt à jouer de plusieurs instruments comme le piano, la batterie et le saxophone. Tiborg s’intéresse aussi tout particulièrement au chant et à 15 ans, il concrétise cette passion en prenant des cours de techniques vocales jazz et lyriques. Il obtient son diplôme de fin d’étude musicale du Conservatoire de Musique à l’âge de 19 ans.


Fin 2008, Tiborg sort un remix du titre « Get Your Money » de will.i.am pour Interscope Records. En 2009, d’autres remixes suivent : La Roux, Mika, Milk Inc., Junior Caldera et Christophe Willem…

 

Plus récemment, Tiborg a remixé le titre « Kings and Queens » du groupe 30 Seconds To Mars, sorti en exclusivité au Japon par le label Ultra Records.

 

En parallèle et toujours à la recherche de nouveau sons, il travaille sur ses propres titres, fruits d’une expérience de plusieurs années, aussi variée qu’enrichissante sur le plan musical.

Ses cordes vocales de nouveau retrouvées, Tiborg apporte les dernières touches à son premier album studio : "Out Of Nowhere".

 

Le premier single « If U Wanna Be Loved » qui en est extrait, aborde les sujets essentiels à Tiborg : la liberté, l’amour et l’évolution personnelle.

 

http://www.tiborg.com/

https://soundcloud.com/tiborg-1

http://www.facebook.com/TiborgOfficial

 

 

 

Tiborg2.jpg

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

GUILLO.jpg

 

Guillo

Super 8

album, à paraître le 15 avril 2013

(Socadisc-IDOL) 

 

Guillaume Galiana alias Guillo est un auteur compositeur interprète à la plume sensible, doué pour la phrase et la mélodie. Guillo, c’est une voix touchante et un réel talent d’écriture, des chansons où se côtoient des animaux qui aiment mieux que les hommes, des jouets mécaniques qui s’animent, des anciens à la mémoire qui défaille, des humains parfois seuls et souvent maladroits. En filigrane, les souvenirs de famille et les émotions du passé défilent sur l’écran d’un univers teinté de nostalgie et de douceur. La tendresse n’est jamais loin, les chansons de Guillo ont la couleur des super 8 de l’enfance.

 

 

Guillo livre 11 titres cohérents d’une grande sincérité où la marque omniprésente du temps qui s’accélère se mêle aux souvenirs de l’enfant et à ceux de l’homme qui ne s’est pas vu grandir. Un va-et vient s’installe entre les deux au gré des chansons à l’image des deux titres qui ouvrent et clôturent SUPER 8, de Dix doigts demain , comme autant de propositions de vie faites à l’enfant qui vient de naître aux Premières fois, ultime chanson de cet opus, inventaire des premières expériences qui jalonnent et marquent toute une existence.

 

Le temps qui passe, véritable matière vivante que Guillo travaille tout au long de l’album, impose à son auteur un constat, celui que ni les films Super 8 qui immortalisent les scènes de famille, ni l’emprise qu’il voudrait avoir sur ce dernier dans Si j’étais Marty McFly (à l’image du héros de Retour vers le Futur), ne pourront freiner sa marche inexorable…Au final, Que restera t-il de tout ça ?

 

Album autobiographique ? Oui, mais pas seulement, tant il est palpable que la poésie des chansons de Guillo et l’humanité qui les parcourent semblent s’adresser à chacun(es). Combien d’entre nous n’ont pas fait l’expérience terrienne de la séparation (Une maison sans toit), de la solitude (Chère Anna), de la difficulté d’aimer (Comme un pied) ? Autant de thèmes abordés avec justesse et simplicité qui nous rappellent qu’entre les premiers pas sur un tapis et le moment venu de n’emporter que l’essentiel pour voyager dans l’au-delà, il y a une vie d’homme qui se construit, encore et toujours, au fil du temps… SUPER 8 a été enregistré entre Paris, les Vosges et le sud-ouest de la France, (par David Mignonneau du groupe Fergessen qui en assure également la réalisation et le mixage, aux côtés de Guillo) et sera distribué par SOCADISC et IDOL, avec l’aide de QUART DE LUNE et de la TEAMZIC.

 

Guillo en est l’auteur-compositeur principal. Avec la participation amicale de Boris Jardel (Guitariste pour Indochine, Vanessa Paradis, Zazie…), Pierre-Yves Lebert (Auteur pour Daran, Axel Bauer, Maurane…), et d’autres artistes amis comme Jérémie Bossone, Nicolas Vitas, Gérard Védêche, Michaela Chariau…

 

 

Les premières dates de la tournée:

19/02 Théâtre Francis Planté - Orthez

07/03 Atrium - Dax

15/03 Le Vieux Bourg - Mase / Suisse

16/03 Theater "Z" + Evelyne Gallet - Burgdorf / Suisse

20/03 Foyer Marie José Marchand - Givry 71

22/03 L'esprit Frappeur 1ère partie de Stéphane Côté - Lutry / Suisse

23/03 Le Café du Soleil - Saignelégier / Suisse

04/04 Espace Treulon - Bruges

09,10, 11, 12, 13/04 Théâtre du Grand Rond / Apéro-Spectacles - 19h00 - Toulouse

20/04 ACP LA MANUFACTURE CHANSON – Paris

27/04 Festimai / 1ère partie de La Grande Sophie –Tarnos

22 /06 Kiosque en Scène - 17h - Courbevoie 19/10 1ère partie de Daguerre - La Force

+ de dates sur http://www.guillolesite.fr

 

GUILLO1.jpg

 

 

 

Guillaume Galiana voit le jour en 1974, deux jours après Noël... Ses premiers souvenirs sont ceux d’une école plantée au beau milieu des tours d’une cité de Gonesse où il habite avec des parents instituteurs. La salle de classe qui accueille également les fêtes de famille, la diversité culturelle, la cour de récréation qui résonne des cris des mômes aux origines cosmopolites et souvent plus modestes, seront pendant de longues années le théâtre où naitront les émotions de l’enfance. A 18 ans, il quitte Gonesse et part s’installer dans le sud de la France avec la ferme intention de poursuivre ses études…Première guitare, premier groupe et premier prix d’interprétation lors d’un tremplin organisé à Pau par l’association AMPLI…Il participera dés lors à l’aventure de plusieurs troupes en tant qu’interprète et officiera comme chanteur d’un groupe de bal pendant 7 ans… En parallèle il mène le projet GUILLO qui connaitra plusieurs configurations scéniques et dont il reste à ce jour l’auteur compositeur interprète…Nul besoin ici de faire sauter et danser les foules. Il trouve alors enfouis dans sa mémoire les thèmes de prédilection qui nourriront ses chansons…

 

En 2007 et après quelques 250 concerts, Guillo participe comme auteur aux 26èmes Rencontres d’Astaffort …Le repérant à cette occasion, le Staff de Voix du Sud lui propose un accompagnement de 2 ans. En octobre 2008 il est retenu pour effectuer 4 premières parties sur la tournée « Des roses et des Orties » de Francis Cabrel (Nantes/ Rennes / Tours / Le Mans). Il joue dans les mois suivants au Festival des Nuits de Champagne puis en première partie d’Emily Loizeau (Auch, Villeneuve sur Lot, Mimizan, Saint André de Cubzac, Troyes), de Juliette (Agen) et participe au Festival de la Chanson de Tadoussac au Québec.  En 2011 il devient intervenant pour l’association Voix du Sud dans le cadre d’ateliers d’écriture de chansons organisés auprès de publics divers dans les locaux de l’association ou hors les murs, notamment en milieu scolaire, où il fait preuve de réelles compétences pédagogiques.

 

En avril 2012 Guillo participe au concours de la Médaille d’Or de la Chanson à Saignelégier en Suisse et y remporte la médaille de bronze, le Prix du public, le Prix du chant Laboureur et le Prix du Café du Soleil.

En décembre 2012 il remporte le prix de l’ODDAC au tremplin de la Ruée vers l’Aure de Bayeux.

 

Guillo a donné environ 400 concerts à ce jour en trio, solo et en 1ères parties de Francis Cabrel, Emily Loizeau, Claire Denamur, Alexis HK, Juliette ou encore Adrienne Pauly et Vincent Baguian.

Des Festivals: Festival des Nuits de Champagne, Festival de la chanson de Tadoussac, Chantons sous les pins, Only French…

Des salles: Zénith (Nantes), Le Vinci (Tours), Antarès (Le Mans), Le Musikhall (Rennes), La Boule Noire (Paris), Le Lion d’Or (Montréal)…

Aimant la proximité et les échanges, Guillo parcourt également la France seul avec sa guitare et son système-son, dans le cadre du « Tour des Toits », concerts à domicile qu’il affectionne particulièrement et dont il assume seul l’organisation et la logistique.

 

http://www.guillolesite.fr

 

http://www.facebook.com/guillomusique

GUILLO2.jpg

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

  dom.jpg

 

DOM LA NENA

Album Ela

sortie le 28/02/2013 chez Six Degrees/Universal

En concert le 21 mars à la Boule Noire

 

Voici un coup de coeur, un trésor intime de chansons folk tendres et lusophones, qui font la part belle aux choeurs et à des arrangements acoustiques insolites et élégants. La chanteuse violoncelliste brésilienne, installée en France, Dom La Nena, a accompagné Jane Birkin, Coming Soon, Étienne Daho, Rosemary Standley de Moriarty, Piers Faccini. A 23 ans, c’est avec ce dernier que Dom La Nena a enregistré son 1er album Ela. Piers Faccini lui a offert l’asile poétique en l’invitant à enregistrer en solitaire dans son home studio. Sur ce premier album délicat, on retrouve Piers Faccini, Camille qui est un soutien de la première heure, ainsi que deux prodiges de la scène brésilienne Thiago Pethit et Kiko Dinucci.

 « Ce disque tranquillement idéal n’est pas l’oeuvre d’un vieux sage, type Robert Wyatt ou Caetano Veloso, mais d’une jouvencelle poupine de 23 ans qui en paraît cinq de moins : Dominique Pinto. Elle est jeune, mais a vécu mille vies distillées dans son premier album, Ela. “La Nena” de son pseudo veut dire “la petite” en espagnol et en portugais, deux langues auxquelles elle s’est frottée dans son enfance à Porto Alegre, dans le sud du Brésil, près de la frontière uruguayenne. Le secret de ces chansons légères et profondes, en état de grâce, est celui des premiers albums et du folk au sens large : musique de vraies gens, comme un carnet intime à partager, bilan et nouveau départ. » Stéphane Deschamps dans Les Inrockuptibles

 

 

C’est une histoire d’exil et de mémoire, sur laquelle soufflent à la fois un vent de liberté et un parfum de nostalgie. C’est un voyage intérieur dans l’espace et le temps, à mi-chemin du réel et de l’imaginaire. C’est une musique comme seul le cœur des déracinés sait en inventer. C’est la musique de Dom La Nena, dont la vie sans attaches tisse en filigrane, par petites touches suggestives, la trame de son premier album, Ela.

Dom née en 1989 à Porto Alegre. C’est là, dans cette métropole ronronnant au sud du Brésil, qu’elle s’abandonne très tôt aux charmes de la musique. Elle découvre et explore alors les richesses du piano, puis du violoncelle, qui deviendra son indéfectible compagnon de route. Mais c’est sous d’autres cieux que se jouera l’essentiel de son apprentissage. D’abord à Paris, où elle vivra cinq années de son enfance ; puis à Buenos Aires où, adolescente, elle partira se forger son destin d’instrumentiste auprès de sommités du violoncelle comme la grande Christine Walevska.

Lorsqu’elle revient à Paris, Dom n’a que 18 ans ; mais elle est déjà mûre pour faire le mur. Après avoir franchi des frontières pour parfaire la maîtrise de son art, elle est désormais prête à briser les barrières des genres musicaux. S’échappant des couloirs du conservatoire, trop étroits pour elle, et d’une possible carrière de musicienne d’orchestre, elle s’embarque comme violoncelliste dans l’équipe de Jane Birkin, qui l’entraîne dans une longue tournée internationale. Avide de rencontres et d’expériences, elle frotte aussi occasionellement son archet contre les cordes sensibles de Camille, du groupe Coming Soon et de Piers Faccini, avec lesquels elle s’initie aux vertiges de l’échange, de l’écoute et de l’improvisation. Elle se crée aussi une belle complicité avec la chanteuse Rosemary Standley (Moriarty), avec laquelle elle revisite aujourd’hui sous le nom de Birds on a Wire un vaste répertoire de classiques de tous les temps, depuis Monteverdi jusqu’à Leonard Cohen.

 

 

dom2.jpg

De cette odyssée de jeunesse, entre parcours initiatique et éducation musicale, Dom La Nena a tiré la partition intime des chansons d’Ela, qu’elle a composées au retour du périple avec Jane Birkin, dans la pleine solitude de son home parisien. Des chansons si proches d’elle qu’elle a préféré un temps les garder secrètes. “J’ai écrit les textes en portugais car je ne voulais pas que mon entourage les comprenne, dit-elle. J’avais peur de trop me dévoiler.” Ela, pourtant, n’entre pas dans le registre rebattu de la confession autobiographique. Mais c’est bien à travers un prisme expressif éminemment personnel que Dom, d’une voix nue et dénuée de tout effet tapageur, fait passer sa propre histoire. Mêlant réminiscences, images, évocations et éléments de pure fiction, ses textes semblent emprunter autant à la mécanique poétique du souvenir qu’à la mystérieuse science des rêves.  Et c’est ainsi, sans jamais s’abaisser à la moindre impudeur, que la musicienne, effectivement, se dévoile, à nulle autre pareille, dans toute l’évidence de sa singularité.

Qu’elles revêtent les atours d’une valse (Anjo Gabriel, Dessa Vez, Buenos Aires) ou adoptent le tempérament d’une comptine (Você, Cançao Boba), qu’elles se laissent entraîner dans le tourbillon d’une danse (Batuque, Sambinha) ou dans des humeurs plus songeuses  (Conto de Fadas, Menina Dos Olhos Azuis), les chansons de Dom La Nena relèvent toutes de la ritournelle, au sens premier et profond du terme. Tout en elles invite en effet à une forme de retour : retour sur soi comme à l’essence même du jeu, du chant et du geste musicaux, retour aux sources sensibles de l’enfance comme sur le temps écoulé. De leurs mélodies s’exhalent ainsi la naïveté des primes années comme la mélancolie diffuse qui accompagne toute entrée dans l’âge adulte, la fraîcheur des origines comme les subtiles fragrances de la saudade.

dom3.jpg

En panachant éclats de lumière et plages d’ombre (voir l’inquiétude qui court dans les traits de violoncelle de O Vento ou tout au long d’Ela), Dom, dans un fourmillement de nuances instrumentales et vocales, parvient aussi à mêler les sentiments contrastés qui fondent sa condition d’apatride. No Meu País ou l’ultime Saudade retranscrivent ainsi ce doux déchirement qu’imprime la distance avec la terre natale, et cet écart insondable qui, au fil du temps, se creuse avec elle. “Dans Saudade, raconte Dom La Nena, j’évoque le retour dans une grande ville comme Porto Alegre, qui est finalement assez provinciale : les lieux et les gens n’ont pas changé, alors que moi, je ne suis plus la même. Avec l’éloignement et la sensation de manque, on a facilement tendance à se créer un mélange d’images et de souvenirs idéaux : tout cela crée un décalage qui grandit avec le temps. Aujourd’hui, je vis à la fois avec une sorte d’orgueil national ancré au fond de moi et avec l’impression de ne pas être brésilienne… Petit à petit, j’en suis venue à rechercher et à inventer par moi-même un repère, à me créer mon propre pays idéal, qui n’existe pas vraiment. ”

Ce pays intérieur, Dom La Nena, grâce aux ressources mouvantes, impalpables et inépuisables de la musique, est donc parvenue à lui donner la forme d’un album. Mais pour qu’Ela soit conforme à ses visions et à ses espérances, encore fallait-il qu’elle puisse le fixer dans un environnement propice à la création et à l’introspection. Un vœu exaucé grâce à Piers Faccini, qui lui a offert l’asile poétique en l’invitant à enregistrer en solitaire dans son home studio – un mazet situé à l’arrière de sa maison, en plein pays cévenol. Là, en retrait du tumulte et au cœur de son propre monde, Dom a pu recréer les conditions dans lesquelles elle avait imaginé ses chansons. “Comme à Paris, j’ai fait avec ce qu’il y avait autour de moi, dans la pièce, pour échafauder ces constructions fragiles comme des châteaux de cartes, où chaque élément a sa place, où l’on ne peut pas en enlever ou en rajouter un sans prendre le risque de rompre l’équilibre”. Piers Faccini, lui, aura finalement tenu bien plus qu’un rôle de maître d’hôte : actif dans la coréalisation de l’album, glissant sa voix dans les replis de Dessa Vez, il hante avec un tact infini le décor d’Ela, ici avec des chœurs spectraux, là avec de discrètes touches instrumentales ou rythmiques. “J'ai travaillé seule pendant quelques jours, puis j'ai fait écouter le résultat à Piers, qui a immédiatement adoré. Ayant beaucoup écouté sa musique depuis l'adolescence, je rêvais secrètement de lui demander de participer, mais je n'osais pas trop… Heureusement il s'est proposé de lui-même, et à mon grand bonheur notre collaboration s'est faite en harmonie totale : tout ce que Piers ajoutait était juste, parfait, il n'y a pratiquement rien eu à enlever ni à modifier ! ”

La musicalité fluide et naturelle d’Ela provient de ce ludique travail de précision, de ce plaisir de construire combiné à un permanent souci de justesse, de ce goût pour les trouvailles d’arrangements associé à un sain mépris pour tout son superflu. Elle doit aussi beaucoup aux intuitions et à la clairvoyance de Dom La Nena, qui a su ouvrir son univers à une poignée d’autres présences amies, afin qu’une légère mais vitale brise d’altérité traverse ses chansons sans en altérer la dimension intimiste. Telle une partenaire de récréation, Camille, soutien de la première heure, participe ainsi aux jeux de mains et de voix de Você, tandis que le chanteur brésilien Thiago Pethit, dont Dom a appris incidemment qu’il avait vécu dans la capitale argentine au même moment et dans le même quartier qu’elle, vient logiquement poser son chant sur Buenos Aires. Kiko Dinucci, autre prodige de la nouvelle scène brésilienne, apporte avec son comparse Guilherme Kastrup les soubassements percussifs de Batuque.

Et c’est ainsi, entre cette plongée dans les profondeurs de l’âme et ces élans vers le monde extérieur, entre ces longs moments de solitude et ces vifs instants de partage, que respire la matière ô combien vivante d’Ela. “C’est un disque de passage, conclut Dom La Nena. J’avais besoin de régler certaines choses, de m’enlever un poids.” Ce poids, elle ne s’est pas contentée de l’ôter de ses épaules ; elle l’a converti en une musique qui lui ressemble, à la fois intense, joueuse et libre comme l’air.

Texte : Richard Robert

 

http://www.domlanena.com/

 

A la Boule Noire le 21 mars

 

Au Printemps de Bourges

24 et 25 mars au Théâtre Jacques Cœur

dom4.jpg

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

 

 

Buridane-sotteville-8-mars-2013--11-.JPG

 

Dans le cadre du "Café maritime", le Trianon Transatlantique de Sotteville-les-Rouen, recevait hier soir "BURIDANE".

J'avais découvert cette jeune chanteuse à Lyon en 2009, et pour ne rien vous cacher, je la suis depuis avec beaucoup d'intérêt.

Elle a offert un magnifique concert à une salle comble. C'était un retour sur ses terres d'origine, et j'ai pu apprécier tout le chemin parcouru depuis 4 ans. Ce n'était plus les 5 chansons de 2009, mais un vrai spectacle abouti de près d'une heure et demie. Buridane a su s'entourer d'excellents musiciens qui apportent un volume au rythme qu'elle a dans la peau, ce qui ne l'empêche pas de faire quelques chansons, seule à la guitare.

Elle nous a fait passer un délicieux moment dans cette salle très sympathique.

 

 

 

Buridane-sotteville-8-mars-2013--16-.JPG

Buridane et votre serviteur

 

Et si vous n'aviez pas remarqué que j'avais déjà parlé d'elle, vous trouverez ci-dessous les liens des articles précédants:

 

 

Session acoustique de Buridane, "Vice et vertu" / CHANSON FRANCAISE

 

Buridane - Pas Fragile - Teaser / CHANSON FRANCAISE

 

BURIDANE A BERLIN / CHANSON FRANCAISE

 

BURIDANE / LE SERMENT / CHANSON

 

BURIDANE / CHANSON FRANCAISE

 

BAZBAZ / BURIDANE / LES JOYEUX URBAINS

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

PHILIPS.jpg

 

Phillip Phillips

Premier single Home

Disponible chez Polydor

 

Phillip Phillips, retenez bien ce nom, a tout d’une révélation entre pop et rock pour 2013. Ce guitariste à la voix intense immédiatement reconnaissable connaît un succès fulgurant grâce à son premier single Home. Il y avait bien longtemps qu’un gagnant d’American Idol n’avait remporté un tel succès au pays de l’oncle Sam. En l’espace de quelques mois, le premier single de Phillip Phillips, Home, est devenu un tube incontournable. Cette semaine, le titre a passé la barre des 3,5 millions de ventes pour devenir triple platine. Venez le découvrir lors de son concert privé le 04 mars 2013 à 20h30 dans un lieu encore tenu secret.

 

Phillip a commencé la musique à l'âge de 14 ans et étudié la guitare de façon autodidacte. Il maîtrise alors rapidement les riffs de morceaux cultes tels que « Smoke On The Water » de Deep Purple ou encore « Crazy Train » d'Ozzy Osbourne. Quelques années plus tard, influencé dès lors par Eric Clapton, il monte un groupe acoustique avec sa sœur et son beau-frère, et commence alors à chanter. « Avant cela, je ne chantais que pour moi et je m'arrangeais pour que personne ne m'entende, mais ma sœur et son mari m'ont surpris un soir et ils m'ont proposé de chanter dans le groupe. Nous avons joué dans une église le dimanche suivant. L'église était pleine à craquer. J'ai bien cru que j'allais faire un malaise, mais tout s'est bien passé ».

 

Encouragé par sa famille et ses amis, Phillip quitte sa Géorgie natale et passe les auditions pour tenter sa chance dans l'émission American Idol diffusée au printemps 2012. Il se retrouve alors rapidement sur la scène de l'émission, à interpréter des morceaux puissants et exigeants. Il s’est démarqué grâce à des reprises version folk d’artistes comme Michael Jackson, Damien Rice, Otis Redding, Stevie Wonder, Billy Joel,  Chris Isaak, Gnarls Barkley, Maroon 5, Madcon…et est devenu très rapidement le favori de l’émission, remportant haut la main la victoire.

 

Quelques semaines plus tard, il sort son premier single « Home », titre aux sonorités riches et rauques. Ce single bat le record du titre le plus téléchargé des gagnants d’American idol en 1ere semaine (300.000 ventes). « Home » devient la synchro de l’équipe américaine de gymnastique féminine lors des JO de Londres l’été dernier. Depuis quatre mois, le titre fait un carton aux US et au Canada : 2.5 millions de singles vendus, #7 du Billboard Hot 100,  #1 des téléchargements, #1 de l’airplay radios adultes, #8 du top 40, #2 sur Shazam, 7.5 millions de vues pour son clip…

 PHILIPS4.jpg

 

 

                  

« Home » est le premier extrait de son album « The World From The Side Of The Moon » produit par Greg Watten (Train, O.A.R, Chantal Kreviazuk…). Par sa musique, le jeune prodige entend bien insuffler un esprit soul dans un rock acoustique mis en valeur par un son authentique et simple. Dès sa sortie, l’album s’est classé directement #4 du Billboard et #2 sur iTunes Us et Canada.

 

Outre les radios, la presse US s’empare de ce nouveau talent, de Time Magazine en passant par Rolling Stone….

 

« Home » est un titre au son universel que peut s’approprier la jeune génération ainsi qu’un public plus adulte. Avec sa voix déjà mature et son allure de beau gosse, Phillip se rapproche artistiquement d’un Jason Mraz, d’Ed Sheeran ou du groupe Mumford & Sons.

 

PHILIPS3.jpgPHILIPS5.jpg

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

muse02.jpg

 

Muse est un groupe  de rock alternatif f originaire de Teignmouth, Devon en Angleterre. Apparu sur la scène musicale en 1994, le trio est composé de Matthew Bellamy (chant, guitare, piano), Christopher Wolstenholme (basse, chant, chœurs) et Dominic Howard (batterie, percussions).

Muse a sorti six albums studio depuis ses débuts: Showbiz (1999), Origin of Symmetry (2001), Absolution (2003), Black Holes and Revelations (2006), The Resistance (2009) et The 2nd Law (2012). Ce dernier a pris la première place des charts en France dès sa sortie, ainsi que dans d'autres pays dont le Royaume-Uni. Ils ont également trois DVD live à leur actif : Hullabaloo Soundtrack (2002), Absolution Tour (2005) ainsi que HAARP (2008).

À l'occasion des jeux olympiques de Londres en 2012, le groupe a été invité à composer l'hymne officiel de l’événement (la chanson Survival), et a également fait une apparition lors de la cérémonie de clôture de ces mêmes Jeux . À ce jour, Muse a vendu plus de 15 millions d'albums à travers le monde. Régulièrement récompensés par des prix, ils ont notamment remporté le Grammy Award du « Meilleur album rock » en 2011.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog