Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TIFAYNE.jpg

Tifayne nous apparaît enfin, après une progressive découverte par le biais d’internet et de l’émission Taratata. C'est sous les lumières de notre capitale que la belle se révèle. Pour le titre Healed, elle transpose la soul américaine dans Paris, pour une ballade nocturne magnifique, pleine de spleen, de douceur et une puissance vocale contenue et maitrisée. Le titre Healed, réalisé par la talentueuse équipe de Just Watch, est désormais visible sur toutes les plateformes vidéos web... alors ne perdez pas de temps et regardez ce premier clip d'une artiste qui n'a pas fini de vous charmer.

 

 

 

 

      
TIFAYNE1.jpg

Une sobriété dans le style et l'allure, une chaleur dans la voix, que l'on prête souvent aux artistes outre atlantique et une interprétation juste et prenante ; Tifayne est un ovni. Sans comparaisons possibles dans l'hexagone grâce à un timbre de voix singulier et un style musical très personnel, qui oscille entre soul et RnB, incorporant des pointes de Jazz, flirtant parfois avec une pop sophistiquée, elle a tous les atouts nécessaires pour charmer les plus récalcitrants à l'interprétation de la musique noire américaine sur notre sol.

 

Le terme d'ovni tient aussi du fait que la belle n'a pas fait ses gammes sur les bancs d'un cours de chant. Pas de formation classique. Elle ne fait pas face au micro depuis des lustres et ne se produit  pas sur scène depuis qu'elle à l'âge d'arpenter un couloir sans se tenir aux parois. Son cursus est loin d'être conventionnel. Mais la musique a toujours fait partie de sa vie.

 

Son père, mélomane, multi-instrumentistes, lui donne très tôt envie de découvrir sa passion. Jazzman dans l'âme mais amateur de musique au sens large, c'est sur les sons de Duke Ellington, Louis Amstrong, Franck Sinatra et bien d'autres, qu'il initiera sa fille aux joies de la soul, du jazz et autres courants noirs américains, qui font aujourd'hui partie intégrante de l'univers de Tifayne.

 

Né en 1984, elle découvre rapidement le plaisir de l'enregistrement grâce à un appareil adéquat, sur lequel elle reprenait des standards. 60 secondes seulement pour faire comme les chanteurs ou fredonner sur des faces B, en rêvant du jour où elle pourrait faire un peu plus que cela... A 14 ans elle accompagne son père à la batterie et prend conscience qu'en plus d'être autodidacte, elle bénéficie d'un sens du rythme peu commun et d'une oreille musicale aiguisée. Un sens du rythme qu'elle perfectionne grâce à la pratique de la danse. Et puisque l'investissement partiel n'existe pas chez notre artiste, elle se lance dans une pratique effrénée de la danse orientale, qui la conduira à se produire un peu partout.

 

Une passion pas si éloignée de son but premier. On le voit aujourd'hui sur scène, la danse aura eu de multiples effets bénéfiques. Même s'il lui aura fallu lever le pied. Difficile de mener de front toutes ces activités et son emploi d'animatrice auprès d'enfants ; un sacerdoce ô combien éprouvant. La danse mise de côté, elle se jette corps et âme dans le chant.

 

Concours de circonstance... c'est la danse qui lui fera pousser les portes d'un studio. Venu chez Just Watch (jeune label musical aux multiples facettes) afin de réaliser un clip de danse, elle sympathise avec les deux figures du lieu et parle de sa passion pour le chant. Jr, arrangeur, ingénieur du son, instrumentiste, lui propose de passer en studio. C'est là que la magie opère. Sans maquette, un one shot comme on en fait peu. Le titre Healed prend forme. « C'était une évidence... » Pour reprendre les mots de Jr. Tifayne avait trouvé ceux qui allaient pouvoir porter son talent et la révéler. Un travail acharné, des heures de studios à en perdre le sommeil et trente titres sont déjà prêts. La langue de Shakespeare a été préférée à celle de Molière pour des questions de profondeur et d'interprétation. Une Soul Music en v.o pour rester le plus fidèle possible à ses inspirations. Un choix osé qui en dit long sur la personne. Elle fait ce qu'elle aime et à sa manière.

 

Alors tout reste à faire certes, mais les fondations sont là. Une sérénité à toute épreuve, une modestie naturelle, un entourage solide, des qualités vocales indéniables, une aisance sur scène évidente et une récente signature chez Just Watch qui cèle leur union de manière officielle. Ne lui reste plus qu'à concrétiser son rêve...

 

 

En concert au Sunset Sunside le 10 décembre et au China le 13 décembre

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog