Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par ANDRE

Terre de Provence

 

La terre de Provence est enfin apaisée, aujourd’hui, le mistral est tombé.

Sur quoi, sur qui ? Nul ne le sait ! Le mistral s’est absenté et nos âmes vont profiter de l’absolue sérénité. Le ciel à peine voilé de coton blanc semble tout près de caresser les arbres immobiles, parfois un peu secs sous la chaleur retrouvée…

L’esprit qui vagabonde est par instants surpris par le déchaînement des cigales.

Mais la pensée s’envole à travers les feuillages, le regard se perd au travers d’un bosquet où il surprend un mas dissimulé, à l’abri du passant, sous les reflets bleutés d’une piscine désertée à l’heure de la sieste des enfants, et peut-être des grands.

800px-saule_pleureur_cascade.jpg

La chaleur monte du sol, l’envie de ne rien faire guide mes pas, attiré par le silence réconfortant, même si par instants, le moteur d’un avion me fait lever la tête au moment où le planeur abandonné par son porteur, continue, lui, de chercher le vent qui va le transporter.

Terre de Provence, terre d’espérance, que cette paix immense qui m’envahit, comme une grave maladie, se répande alentour, et illumine  les êtres par la haine engourdis…

 

André Obadia

Pelissanne. 11 août 2010.

Commenter cet article