Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 

Présidentielle J-69 : la campagne vue par Jean-Pierre Sinapi

Le 10 février 2012

Jusqu'au 1er tour de l'élection présidentielle, Télérama.fr publie le journal de campagne collectif de cent personnalités du monde culturel. Aujourd'hui, le réalisateur Jean-Pierre Sinapi.

         


presidentielle-j-69-la-campagne-vue-par-jean-pierre-sinapi-.jpg

« Toutes les civilisations ne se valent pas… »

 On est en train de s'acclimater à l'inacceptable et j'en suis malade. De colère.

Je vis près de la place de la Bastille. Il fait moins huit degrés ce soir, et comme tous les soirs je passe devant des familles Roms qui ont élu domicile dans les cabines téléphoniques de la place. Comment j'accepte ça ? Je parle avec des « maraudeurs » de la ville de Paris qui les visitent. Ils me disent que ces hommes, ces femmes, ces enfants, préfèrent vivre ici, dans le froid, dans le dénuement, plutôt que chez eux où ils crèvent de faim et sont en danger. Ils mangent bien mieux dans nos poubelles que là-bas.

Il y a quelque chose que je ne comprends plus. Comme j'ai du mal à comprendre que la tourista du fils rebelle rappeur de notre estimé président (sans majuscule), rapatrié par Falcon d'Ukraine, nous a coûté 40 000 euros. Ça fait cher la chiasse. Très cher.

Et pendant ce temps-là, depuis des années, dérapages honteux par ci, raccourcis ignobles par là, en veux-tu en voilà, dans notre beau pays. Prenons le dernier en date, il vaut son pesant de merde : « Contrairement à ce que dit l'idéologie relativiste de gauche, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l'humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient. Celles qui défendent la liberté, l'égalité et la fraternité nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique ». A partir de là, il y a trois hypothèses, et les trois sont puantes. Soit le pyromane de la place Beauvau y croit sincèrement, et c'est alors le signe que cet individu est raciste. Soit il fait un cynique calcul politique et court après les voix du FN. Alors Claude Guéant (la nuit, il doit oublier le « u » à son patronyme) est dangereux pour notre pays. Soit, troisième hypothèse à laquelle je crois, il est effectivement raciste et il veut absolument que son patron reste aux affaires, et ce fouteur de merde (au sens propre) est prêt à vendre l'idéal républicain pour que son boss aux mains toujours propres reste sur son fauteuil.

En tout cas, une chose est sûre, un ministre qui accepte de flatter la xénophobie des brèves de comptoir, qui souffle sur les braises de l'extrême droite, n'a pas sa place dans notre République. Et ce n'est pas négociable. Tout d'un coup je pense à ma mère paysanne qui disait : « Le poisson pourrit toujours par la tête… » Ça me perturbe.

Comment comprendre que le peuple de France accepte l'inacceptable ? Comment comprendre que lundi matin, nous ne soyons pas allés devant le ministère de l'Intérieur hurler : « Ça suffit, on en a marre de vos ignominies » ? Sommes-nous si fatigués ? Avons-nous renoncé à ce point à défendre nos valeurs ? Notre humanisme ? Il y a quelque chose qui ne tourne plus rond. On passe d'une provocation à l'autre, on ne sait plus où donner de la tête, sonnés qu'on est ! Et vas-y le discours de Grenoble contre les Roms et les délinquants étrangers, et vas-y le discours de Wauquiez (On aide trop les assistés, faut les remettre au travail...), et vas-y le point presse de la député Chantal Brunel à l'Assemblée nationale :« Il faut rassurer les Français sur toutes les migrations de populations qui viendraient de la Méditerranée. Après tout remettons-les dans les bateaux ! (…) Marine Le Pen n'a aucune solution à proposer. Nous, on doit montrer qu'on a des solutions [pour] assurer la sécurité en France et rassurer les Français ». J'en passe et des meilleures.

La grandeur de notre pays c'est que dans ses veines coule le sang de l'étranger. J'en connais quelques-uns et ils n'ont pas démérité. Le fils de rital que je suis ne peut s'empêcher de penser en particulier à un autre fils d'italien, né à Cahors comme moi, naturalisé français comme moi, et qui s'appelait Gambetta, l'un des pères fondateurs de notre République.

Comment comprendre cette acclimatation devant l'abject ? Au rejet de l'étranger ? La République n'a pas beaucoup d'ennemis, c'est comme ça qu'on peut la reconnaître. Mais ses quelques ennemis sont mortels : l'intolérance et l'ignorance, le ressentiment et la méchanceté. Le triste sire Claude Guéant en est un exemple odieux. Marine Le Pen aussi. Si j'ai bien compris, elle aime donc aller au bal à Vienne, avec les nostalgiques du IIIe Reich. Je ne veux plus jamais entendre dire que le Front national a changé, qu'il est devenu un parti républicain comme les autres ! Comment peut-on encore inviter Marine Le Pen au JT de 20h ?! Et arrêtez une bonne fois pour toutes, vous les médias, de nous faire chier avec ses cinq cents signatures et de la laisser jouer les victimes !

Arrêtons de banaliser le Front national ! Arrêtons de banaliser Guéant et sa clique qui nous mènent toujours un peu plus loin vers l'inacceptable. Ils veulent nous faire perdre notre humanité. Et faire de nous des barbares !


PS : un extrait du discours de Georges Clémenceau à la chambre des députés le 28 juillet 1885 :

« … Races supérieures, races inférieures, c'est bientôt dit ! Pour ma part, j'en rabats singulièrement depuis que j'ai vu des savants allemands démontrer scientifiquement que la France devait être vaincue dans la guerre franco-allemande parce que le Français est d'une race inférieure à l'Allemand. Depuis ce temps, je l'avoue, j'y regarde à deux fois avant de me retourner vers un homme et vers une civilisation, et de prononcer : homme ou civilisation inférieurs. Race inférieure, les Hindous ! Avec cette grande civilisation raffinée qui se perd dans la nuit des temps ! Avec cette grande religion boudhiste qui a quitté l'Inde pour la Chine, avec cette grande efflorescence d'art dont nous voyons encore aujourd'hui les magnifiques vestiges ! Race inférieure, les Chinois ! Avec cette civilisation dont les origines sont inconnues et qui paraît avoir été poussée tout d'abord jusqu'à ses extrêmes limites. Inférieur Confucius ! En vérité, aujourd'hui même, permettez-moi de dire que, quand les diplomates chinois sont aux prises avec certains diplomates européens… (rires et applaudissements sur divers bancs), ils font bonne figure et que, si l'un veut consulter les annales diplomatiques de certains peuples, on y peut voir des documents qui prouvent assurément que la race jaune, au point de vue de l'entente des affaires, de la bonne conduite d'opération infiniment délicates, n'est en rien inférieure à ceux qui se hâtent trop de proclamer leur suprématie. [...] Et vous verrez combien de crimes atroces, effroyables, ont été commis au nom de la justice et de la civilisation. Je ne dis rien des vices que l'Européen apporte avec lui : de l'alcool, de l'opium qu'il répand partout, qu'il impose s'il lui plaît. [...] Non, il n'y a pas de droits de nations dites supérieures contre les nations dites inférieures ; il y a la lutte pour la vie, qui est une nécessité fatale, qu'à mesure que nous nous élevons dans la civilisation, nous devons contenir dans les limites de la justice et du droit ; mais n'essayons pas de revêtir la violence du nom hypocrite de civilisation ; ne parlons pas de droit, de devoir ! La conquête que vous préconisez, c'est l'abus pur et simple de la force que donne la civilisation scientifique sur les civilisations rudimentaires, pour s'approprier l'homme, le torturer, en extraire toute la force qui est en lui au profit du prétendu civilisateur. Ce n'est pas le droit : c'en est la négation. Parler à ce propos de civilisation, c'est joindre à la violence l'hypocrisie. [...] »

presidentielle-j-69-la-campagne-vue-par-jean-pierr-copie-1.jpgJean-Pierre Sinapi, fils d’immigrés italiens, né en France, diplômé d’une grande école d’ingénieur (« C’est beau la France ! » disait sa mère), scénariste et réalisateur de téléfilms et de longs-métrages, heureux de payer ses impôts, même si la dernière fois où il a eu besoin de renouveler sa carte d’identité française, on lui a demandé de prouver qu’il était français.

 

Je partage totalement l'indignation de Jean-Pierre Sinapi

Published by ANDRE - ACTUALITES

commentaires

Sidonie 13/02/2012 12:14


Oui, je partage.... Voir : "LE FOUQUET'S ? POPULAIRE ?", dans


http://egarements.canalblog.com/.


Soutenons aussi le peuple grec, étranglé par l'Europe et le FMI, ce peuple qui a reçu en héritage une magnifique civilisation, parmi toutes les autres magnifiques
civilisations....

ANDRE 13/02/2012 13:29



Il y a beaucoup de causes à défendre.


 


Je suis d'accord pour plaindre le peuple Grec, mais aussi le peuple Syrien.


Notre monde est indigne!!!



BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog