Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le-Marite.jpg

La Semaine du Golfe, dans le Morbihan, s'est terminée hier après-midi par son traditionnel bouquet final : la grande parade. Des milliers de personnes sont venues admirer l'armada. Le vent, ingrédient du jeu nautique, a accéléré la fête et contraint les plus petits à attendre à l'abri mais il a aussi gonflé les voiles pour faire le spectacle.

 


 

Les grandes parades se suivent... et ne se ressemblent pas. Le cru 2013 aura été un peu moins fourni en bateaux. Un peu plus étiré. Mais aussi beaucoup plus rassurant pour les équipages. Parmi les ingrédients du spectacle, le courant était là, comme toujours. Le ciel a, une nouvelle fois, choisi d'être clément, tout en s'habillant de quelques nuages pour parfaire la lumière et le décor. Quant au vent, il avait annoncé la couleur toute la semaine : ouest et très soutenu. Du coup, après une Semaine du Golfe plus longue que d'habitude, certains équipages ont préféré s'abstenir. Et pour des raisons de sécurité, les voiles-avirons et les plus petites unités ont été privées de sortie du Golfe.

« Une armada déboulait derrière nous ! »

À 15 h, l'effet de masse n'a donc pas été le même que d'habitude. En tout cas pour les équipages fidèles du rendez-vous. Anne, pour sa première grande parade à bord de Topaze, de La Rochelle, n'est pourtant pas prête d'oublier ce moment. « Sans faire exprès, on est passé les premiers. On avait eu le Golfe pour nous tout seuls ! Mais quand on s'est retourné, une armada déboulait derrière nous. C'était très impressionnant ». Le premier aurait dû être le France (lire ci-dessous). L'ancien bateau du baron Bich est le coup de coeur de Jacques Blanken, commentateur de la grande parade, avec Bernard Cadoret et Michel Philippe, à Port-Navalo. « L'équipage naviguait avec toute la toile. Il a lancé son spi sous notre nez. Une belle manoeuvre, très appréciée du public ». Dans son sillage se sont engouffrés deux bateaux de pêche tout frais sortis de restauration : le Biche, fier survivant des thoniers à voile, et le Marité, dernier grand terre-neuvier français. Ils ont ouvert le passage aux « petits » de la plaisance traditionnelle restés abrités à Port-Navalo et à tous les autres.
Caravelle.jpg
« La grande parade c'est stressant »

Quelle que soit la taille du bateau, c'était alors la plongée, toujours très agitée, dans le grand bouillon du Golfe. D'ailleurs les barreurs sont unanimes : « La grande parade, c'est stressant. À chaque instant, un mauvais choix peut amener à la collision ». En faisant interdire, pour la première fois, le chenal aux bateaux non inscrits, c'est la sécurité que Jakez Kerhoas, poisson pilote de l'événement, a voulu renforcer. Mission accomplie, avec le soutien des Affaires maritimes. « Ça a été une parade rassurante », estime Jakez Kerhoas. « Il y avait peut-être moins de bateaux. Mais n'oublions pas que ce n'est pas un défilé militaire : c'est une fête populaire maritime qui laisse une grande liberté aux participants ». À 19 h, à la pleine mer, alors que la grande majorité de ces participants était à l'apéro des au revoir, l'Elbe 1 a mis un point final à ce beau spectacle en rentrant dans le Golfe. Le plus grand bateau-phare d'Allemagne, venu célébrer les 50 ans du jumelage Vannes-Cuxhaven, a été salué à coups de corde de brume par l'Étoile du Roy, déjà au mouillage à Port-Banc. Une conclusion de la grande parade qui symbolise l'esprit de la fête : l'amitié.

  • Catherine Lozac'h
  • Bretagne-0153.jpg

 

L-entree-du-Golfe.jpg

 

 

Une-yole-de-mer-qui-n-a-pu-sortir-de-Port-Navalo-a-cause-d.jpg

 

 

Bretagne-0160.jpg

Voilà un avant goût de l'Armada qui va arriver sur Rouen.

Merci à Jean-Pierre pour ses photos de Port Navalo.

Published by ANDRE - TOURISME

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog