Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Extrait d'un article du Monde du 20/12/2013


"Quand le dialogue social tient ses promesses

Un quasi-consensus sur la formation

Légère éclaircie du côté de l'Elysée. Alors que le dernier sondage BVA le crédite de 33 % d'opinions favorables, en hausse de 4 points sur un mois, François Hollande vient d’enregistrer de nouveaux résultats sur le front du dialogue social. Syndicats et patronat ont signé le weekend dernier un accord sur la réforme du financement de la formation professionnelle , qualifié de "majeur" par le président, qui voit dans cette avancée l’occasion de vanter sa méthode d'exercice du pouvoir.

Boudé par la CGT et la CGPME, le texte a  reçu le feu vert de suffisamment d’organisations pour être validé, y compris FO, jusqu’alors vivement opposé aux actions du gouvernement. Principale avancée, l’accord crée un compte individuel de formation, opérationnel en 2015, qui remplace le système actuel du droit individuel à la formation (DIF). Bientôt transcrit en projet de loi (en janvier), il va permettre aux salariés et aux chômeurs d’utiliser un crédit d’heures pour se former sans autorisation systématique de l’employeur, tout au long de leur parcours professionnel.

La construction d’une méthode

Partisan du dialogue social, François Hollande avait résumé sa méthode lors du débat de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle :  

"Moi, président de la République, je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés [...] et que nous puissions avoir régulièrement des discussions" 

 

 

 

Il s’était même engagé dans son programme à inscrire dans la Constitution l’obligation de consulter les partenaires sociaux sur les textes qui les concernent . Une promesse mise en doute par le report de la révision constitutionnelle, faute de majorité qualifiée.

Mais si la constitutionnalisation bat de l'aile, le dialogue social reste la méthode privilégiée du président de la République. Le gouvernement a commencé par mettre d’accord les partenaires sociaux en 2012 sur la création du contrat de génération . Puis au début de l’année 2013, syndicats et patronat se sont entendus sur la sécurisation des parcours professionnels , avec un accord interprofessionnel sur l’emploi (ANI) qui emprunte le chemin de la flexi-sécurité. Autre succès de la méthode Hollande, le délicat dossier des retraites qui vient d’être définitivement adopté à l’Assemblée, après consultation des partenaires sociaux.

Pour réussir à faire passer ces réformes, le président s’est doté d’outils de concertation. Il a organisé une conférence sociale à l’été 2012 , avant de l’institutionnaliser comme rendez-vous annuels. Voulant anticiper l’avenir, il a également mis également en place un commissariat général à la stratégie et à la prospective . Créé par décret le 22 avril dernier, il s’agit d’un lieu de discussion pour préparer les réformes et réfléchir aux perspectives en matière économique et sociale.

Le ralliement symbolique d'Edouard Martin

Même dans ses échecs, le chef de l’Etat a parfois réussi à rebondir grâce à un mélange de dialogue et de consensus. Le cas de Florange reste présenté par certains de ses opposants comme le symbole de ses promesses bafouées. Pourtant, outre le plan d’investissement de 300 millions présenté par Jean-Marc Ayrault, la plate-forme de recherche et de développement industriel pour la sidérurgie et la métallurgie, fruit d'une concertation entre le gouvernement, le groupe Arcelor Mittal et les syndicats prend forme .

Autre retournement, plus symbolique celui-là : la présence en tête de liste PS aux élections européennes du leader syndical CFDT de Florange, Edouard Martin. Il y a un an, il s’en prenait violemment à François Hollande, dans une lettre dénonçant les "mensonges" et les "absurdités" du dossier Florange. Il vient d’annoncer qu’il serait candidat PS dans le Grand-Est en 2014. Même s’il a déclaré qu’il "n’avait pas l’intention d’adhérer au PS", il rejoindra quoi qu’il en soit le groupe socialiste au Parlement de Strasbourg."

 

Avez-vous remarqué que le lynchage médiatique du Président a baissé d'intensité?

Et si on avait envie que la France gagne?

Et si on arrêtait la caricature permanente?

Published by ANDRE - ACTUALITES

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog