Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

piege-nuptial.jpg

 

 

 

Piège nuptial - Par Christian de Metter d’après le roman de Douglas Kennedy (Cul de sac)

 Casterman

 

 

cul-de-sac.jpgdouglas_kennedy.jpg

Nick a choisi l’Australie sur un coup de tête. Blasé de son boulot de journaliste, il veut découvrir autre chose, loin des sentiers battus. La liberté passe aussi par une fourgonnette d’occasion, avec laquelle Nick fera la route, à l’écart des grandes cités.

piege-nuptial2.jpg

Il prend en stop une jeune femme. Sympathique, ouverte, curieuse : et pourquoi pas une petite idylle en prime ?

piege-nuptial3.jpg

Mais la relation légère prend vite des allures de cauchemar : Nick se réveille un matin marié, et arrivé au village d’origine de la demoiselle : un trou tellement perdu qu’il faut des heures pour retrouver le chemin d’une quelconque métropole. Et la famille le surveille de près, de très près...

piege-nuptial4.jpg

Avec des couleurs impressionnantes de richesse et de précision,   

Christian De MetterChristian de Metter illustre avec maestria le premier roman de Douglas Kennedy, paru en France en 2010. L’atmosphère de paranoïa, voire de terreur, qui s’installe dès l’arrivée à Wollanup (la ville-prison !) rappelle les pages de Shutter Island, autre adaptation signée du dessinateur.

Des cadrages aux attitudes des personnages, des ambiances nocturnes au quotidien assommé de soleil implacable, Piège Nuptial fascine continuellement. Et l’auteur nous mène à la pirouette finale sans qu’on n’envisage une seconde d’interrompre la lecture. Un véritable modèle de BD noire.

On a l'impression d'être dans un film et les personnages crèvent l'écran.

Published by ANDRE - ARTS PLASTIQUES

commentaires

stéphanie 07/10/2012 07:30


Mon culture du neuvième art est à l'état de jachère, à mon grand désespoir. J'ai lu vos différents articles et cela a été pour moi une découverte.


J'ai découvert il y a une dizaine d'années Enki Bilal. J'apprécie son univers.


Bonne journée


Stéphanie

ANDRE 07/10/2012 22:56



Tristin et Bilal étaient très intéressant, même si je ne suis pas trop fan du surréalisme.


Je préfère les histoires bien contemporaines.


A bientôt


cordialement



BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog