Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

17-copie-1.jpg

 

Ornella Muti

 

Née le 9 mars 1955 à Rome, Francesca Romana Rivelli rêve, dans sa prime jeunesse, de devenir danseuse. Mais en 1969, le sort en décide autrement. Le sort, c'est Damiano Damiani, réalisateur, qui, après l'avoir vue dans un roman-photo, confie à la toute jeune fille un rôle dans La moglie più bella. Francesca est alors âgée de 14 ans, et décide, sous les injonctions de son pygmalion, de prendre le pseudonyme qu'on lui connaît aujourd'hui afin que les échos de sa carrière naissante n'arrivent pas jusqu'aux aux oreilles de son entourage ! Elle mentira ainsi à ses professeurs, leur racontant que, pour raisons de santé, elle doit s'exiler deux mois durant à la montagne afin de se reposer. La réalité était bien sûr tout autre, puisque la jeune fille tournait en fait son premier film en Sicile.

OrnellaMuti0038.JPG

Très vite remarquée grâce à ses yeux verts de chat, Ornella apparaît rapidement dans de nombreux films, devenant l'actrice fétiche de réalisateurs italiens alors très en vogue. Son premier rôle marquant, c'est à Marco Ferreri qu'elle le doit : dans La dernière femme, elle affronte Gérard Depardieu jusqu'à une célèbre scène de castration. Dino Risi met ensuite en valeur sa sensualité acidulée dans Les nouveaux monstres et Dernier amour, et Ornella retrouve l'univers de Ferreri avec les très délétères Contes de la folie ordinaire, puis Le futur est femme. Elle tourne aussi avec Pasquale Festa Campanile, notamment dans La fille de Trieste, et son charme un peu “garce” ne semblait pas, a priori, la prédestiner à être Odette dans Un amour de Swann, réalisé par Volker Schlöndorff en 1984. Aussi à l'aise dans la comédie que dans la tragédie, l'actrice tourne énormément dans les années 80, principalement dans des films jouant sur sa beauté de sex-symbol. Internationale, elle fréquente à la fois Vincent Perez (Le voyage du capitaine Fracasse) et Sylvester Stallone (L'embrouille est dans le sac), et, après une période plus calme au milieu des années 90, effectue un retour très remarqué en France avec Pour rire !, une comédie de Lucas Belvaux, puis avec le drame stylisé Mordbüro. Actuellement femme du monde dans Jet Set après avoir été Mercedes dans la série "Le comte de Monte-Cristo", Ornella Muti présentait  à Cannes, Terra de Fuego, tourné au fin fond de l'Argentine.

ornella-muti-.jpg

FILMOGRAPHIE

 

1970 La moglie più bella (Damiani)

 

         Il sole nella pella (Le soleil dans la peau/Amour jeune, amour fou) (Stegani Casorati)

 

 

1971 Un posto ideale per uccidere (Lenzi)

 

         La casa de las palomas/Un solo gran amore (Hill)

 

1972 Fiorina la vacca (De Sisti)

 

          Experienca prematrimonial (Masò)

 

1973 Paolo il caldo (Ce cochon de Paolo) (Vicario)

 

           Le monache di Sant'Arcangelo (Les religieuses de Saint Archange) (Dominici)

 

            Cebo para une adolescente (Polop)

 

1974 Romanzo popolare (Romances et confidences) (Monicelli)

 

             Appassionata Les passionées) (Calderone)

 

1975 Leonor (id.) (J. Buñuel)

 

          La joven casada (Camùs)

 

1976 L'ultima donna (La dernière femme) (Ferreri)

 

         Come una rosa al naso (Virginité) (Rossi)

 

1977 Summer Affair (Stegani)

Ornella-Muti-dans-Summer-Affair.jpg

 

               Primo amore (Dernier amour) (Risi)

 

               Rittrato di borghesia in nero (Mœurs cachés de la bourgeoisie) (Cervi)

 

               Mort d'un pourri (Lautner)

 

               La stanza del vescovo (La chambre de l'évêque) (Risi)

 

1978 I nuovo mostri (Les nouveaux monstres) (Risi, Scola, Monicelli)

 

 

         Giallo napoletano (Mélodie meurtrière) (Corbucci)

 

         Eutanasia di un amore (Salerno)

 

1979 La vita è bella (Chukhrai)

 

1980 Flash Gordon (id.) (Hodges)

FlashGordonOrnellaMuti_0.jpg

 

         Il bisbetico domato (Le vieux garçon) (Castellano, Pipolo)

 

         Nessuno è perfetto (Personne n'est parfait) (Festa Campanile)

 

1981 Innamorato pazzo (Amoureux fou) (Castellano, Pipolo)

 

1982 Love and money (Toback)

 

         Bonni e Clyde all'italiana (Steno)

 

1983 Tales of ordinary Madness (Contes de la folie ordinaire) (Ferreri)

 

          La ragazza di Trieste (La fille de Trieste) (Festa Campanile)

 

1984 Il futuro è donna (Le futur est femme) (Ferreri)

 

          Un amour de Swann (Schlöndorff)


 

1985 Tutta colpa del paradiso (Nuti)

 

1986 Grandi magazzini (Castellano)

 

1987 Stregati (Nuti)

 

         Io e mia sorella (Verdone)

 

         Cronaca di una morte annunciata (Chronique d'une mort annoncée) (Rosi)

 

1988 Codici Privato (Maselli)

 

1989 Bandini (Deruddere)

 

         Il frullo del passero (La femme de mes amours) (Mingozzi)

 

         'O re (Magni)

 

1990 Stasera in casa di Alice (Verdone)

 

1991 Il viaggio di Capitan Fracassa (La voyage du capitaine Fracasse)

 

          Oscar (L'embrouille est dans le sac) (Landis)

 

          La domenica specialmente (Le dimanche de préférence) (sketch de G. Bertolucci)

 

          Il conte Max (De Sica)

 

1992 Vacanze di natale '91 (Oldoini)

 

          Once Upon a Crime... (Levy)

 

           Non chiarmami Omar (Staino)

 

1993 El amante bilingüe (Aranda)

 

1996 Mi fai un favore (Scarchilli)

 

         Pour rire ! (Belvaux)

 

1997 Mordbüro (Kopp)

 

         Somewhere in the City (Niami)

 

1998 L'inconnu de Strasbourg (Sarmiento)

 

         Widows – Erst di Ehe, dann das Vergnügen (Horman)

 

          Panni sporchi (Monicelli)

 

1999 Everybody Dies (Giovinazzo)

 

1999   Terra de fuego (Littin)

 

2000 Jet Set (Onteniente)34352.jpg



2001 : Um Crime Nobre, de Walter Lima Jr.


2001 : Domani, de Francesca Archibugi


2001 : Une longue, longue, longue nuit d'amour (Una Lunga lunga lunga notte d'amore), de Luciano Emmer

images-ornella-muti-nue-dans-shoot-inconnu-topless-pubis-fe.jpg

2001 : Last Run, d'Anthony Hickox


2001 : Hotel, de Mike Figgis


2002 : Cavale, de Lucas Belvaux

51R44841A5L._SL500_AA300_.jpg

2002 : Un couple épatant, de Lucas Belvaux


2002 : Après la vie, de Lucas Belvaux


2002 : Lo Zio d'America, de Rossella Izzo (TV)


2003 : Uomini & donne, amori & bugie, d'Eleonora Giorgi


2003 : The Tulse Luper Suitcases, Part 3: From Sark to the Finish, de Peter Greenaway


2003 : Le Lion, de José Pinheiro (TV)


2004 : The Tulse Luper Suitcases, Part 2: Vaux to the Sea, de Peter Greenaway


2004 : People, de Fabien Onteniente


2004 : Le Livre de Jérémie (The Heart Is Deceitful Above All Things), d'Asia Argento


2004 : Dis-moi oui (Di que sí), de Juan Calvo


2005 : La Bambina dalle mani sporche, de Renzo Martinelli (feuilleton TV)


2005 : Vendredi ou un autre jour, d'Yvan Le Moine


2006 : Les Bronzés 3 : Amis pour la vie, de Patrice Leconte

18467807.jpg-c_120_160_0-b_1_CCCCCC-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

2006 : L'enquête sacrée, de Giulio Base


2007 : Ma chi l'avrebbe mai detto, de Giuliana Gamba, Alessio Inturri (TV)


2007 : Peopling the Palaces at Venaria Reale, de Peter Greenaway


2007 : Civico zero, de Francesco Maselli


2008 : Il sangue e la rosa, de Luciano Odorisio (TV)


2008 : Io non ci casco, de Pasquale Falcone


2009 : Doc West, de Terence Hill et Giulio Base


2009 : Doc West 2 - L'Homme à la gachette (Triggerman), de Terence Hill et Giulio Base


2012 : To Rome with Love, de Woody Alle

Published by ANDRE - CINEMA

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog