MORNING / LELAND ORSER / FESTIVAL DE DEAUVILLE

  • ANDRE
  • CINEMA

deaquville a 10 sept 2010 043

JEANNE TRIPPLEHORN ET LELAND ORSER

 

 

 

Comment se remet-on de la perte d'un enfant?
Leland Orser et Jeanne Tripplehorn réussissent une interprétation bouleversante qui vous cloue dans votre fauteuil. Le film est dur, sans complaisance, mais c'est une réussite incontestable!
Pour autant, je ne le reverrai pas tout de suite, tant l'impact est fort et violent...
morning_1sht_108sm.jpg
Personne ne pourra vous aider à surmonter cette douleur...Bravo Monsieur Orser, vous êtes allé au bout de vous-même pour réaliser un tel film...et j'entends encore la dame assise derrière moi dans le CID de Deauville, dont les sanglots ne pouvaient plus être réprimés...Morning n'est pas un film de divertissement, c'est une oeuvre d'auteur.

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
C
<br /> <br /> bravo pour le style "Obadia", synthèse, analyse et ressenti personnel...nous kifons... Deux admiratrices inconditionnelles...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Bonjour les filles<br /> <br /> <br /> merci pour votre visite et votre commentaire agréable.<br /> <br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br /> André<br /> <br /> <br /> <br />
Eclipse © 2014 -  Hébergé par Overblog