Maisons-de-poupees-019.JPG

 

 

A l'époque, en 1996 je crois, j'avais eu envie de faire un peu de manuel pour me changer de mon quotidien professionnel, axé sur la finance...

Inspiré par la maison que Margaret, ma femme, venait de faire fabriquer par un artisan anglais, je me suis lancé à mon tour dans ce passe-temps plutôt "British".

Maisons-de-poupees-002.JPGMaison de style victorien réalisée par un artisan anglais

 

Je vous parlerai bientôt de cette belle maison, mais j'en reviens à ma création plus modeste, la maison de type deauvillaise que j'avais voulue moderne, en contraste avec celle que vous découvrez ci-dessus.

Si vous le souhaitez, commencez par regarder la petite vidéo que j'ai faite récemment pour vous la présenter:

 

 

C'avait été un réel plaisir de la construire, d'y intégrer tout un circuit électrique commandé aux Etats Unis, et que la douane avait eu du mal à me laisser parvenir ...
Pour l'intérieur, la déco vient pour beaucoup du passage Jouffroy à Paris, et de nos divers voyages dans les pays anglo-saxons, (USA et Royaume Uni) très passionnés de maisons de poupées, ainsi que du Quebec, où l'on trouve beaucoup de jolies choses, et en particulier à Montréal, et aussi un peu de Suède (Gamla Stan).

 

 

Maisons-de-poupees-028.JPG

 

Ensuite, c'est un vrai plaisir de mettre en scène tous ces personnages au 1/12ème, échelle de cette maison, et des maisons de poupées en général. Les Allemands, eux, préfèrent le 1/10ème.

Maisons-de-poupees-027.JPG

Les moules, dans la casserole, ont été faites en pâte Fimo, cuite au four après moulage

 

Le seul problème, avec les maisons de poupées, c'est qu'elles tiennent beaucoup de place, et que nos habitations ne sont pas extensibles. Il faudrait avoir un château comme celui de Vandeuvre près de Falaise, en Normandie ou celui de Windsor, pour pouvoir laisser libre cours à sa passion...

Retour à l'accueil