Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

evt Cannes logo

 

 LES PALMES D’OR 

De 1955 à 2012 


De 1946 à 1955 la Palme d’Or n’avait pas encore été créée, le Jury du Festival décernait 
alors un Grand Prix. 
 
1955: Marty de Delbert Mann 

1956: Le Monde du Silence de Jean-Yves Cousteau et Louis Malle
 
1957: Friendly Persuasion (La Loi du seigneur) de William Weyler 

1958: Letiat Jouravly (Quand passent les cigognes) de Mikhaïl Kalatozov 

1959: Orfeu Negro de Marcel Camus
 
1960: La Dolce Vita de Federico Fellini 

1961: Viridiana de Luis Buñuel 
          Une aussi longue absenced’Henri Colpi
 
1962: O Pagador de Promessas (La Parole donnée) d’Anselmo Duarte 

1963: Il Gattopardo (Le Guépard) de Luschino Visconti
 
1964: Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy
 
 
De 1966 à 1974 le Festival de Cannes décide de revenir à la remise d’un Grand Prix 
International en lieu et place de la Palme d’Or. 
 
1966: Un homme et une femme de Claude Lelouch   
          Signore e Signori (Ces messieurs-dames) de Pietro Germi
 
1967: Blow up de Michelangelo Antonioni

1969: If de Lindsay Anderson
 
1970: M.A.S.H. de Robert Altman
 
1971: The Go-Between (Le Messager) de Joseph Losey
 
          Il Caso Mattei (L’Affaire Mattei) de Francesco Rosi

1973: Scarecrow (L’Epouvantail) de Jerry Schatzberg 
          The Hireling (La Méprise) d’Alan Bridges 

1974: The Conversation (Conversation secrète) de Francis Ford Coppola 
 
1975: Chronique des années de braise de Mohammed Lakhdar-Hamina 

1976: Taxi Driver de Martin Scorsese 

1977: Padre Padrone de Vittorio et Paolo Taviani 


1979: Apocalypse Now de Francis ford Coppola 
          Die Blechtrommel (Le Tambour) de Volker Schlondorff 

         Kagemusha d’Akira Kurusawa 

1981: Czlowiek Z Zelaza (L’Homme de fer) de Andrezj Wajda
 
1982: Missing de Costa Gavras 
          Yol de Yilmaz Guney 

1983: Narayama-Bushi-ko (La Ballade de Narayama) de Shohei Imamura 

1984: Paris Texas de Wim Wenders 

 
1986: Mission de Roland Joffé 

1987: Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat 

 

1990: Wild at Heart (Sailor et Lula) de David Lynch 

1991: Barton Fink d’Ethan et Joël Coen
 

1993: Bawang Bieji (Adieu ma concubine) de Kaige Chen
         The Piano (La Leçon de piano) de Jane Campion
 
1994: Pulp Fiction de Quentin Tarantino 

1995: Underground d’Emir Kusturica 


1997: Unagi (L’Anguille) de Shohei Imamura 
          Tam’e Guilass (Le Goût de la cerise) d’Abbas Kiarostami
 
 
1999: Rosetta de Jean-Pierre et Luc Dardenne
 
2000: Dancer in the Dark de Lars Von Trier 

2001: La Stanza de Figlio (La Chambre du fils) de Nanni Moretti 

2002: The Pianist (Le Pianiste) de Roman Polanski
 
2003: Elephant de Gus Van Sant 

2004: Fahrenheit 9/11 de Mickael Moore
 
2005: L’Enfant de Jean-Pierre et Luc Dardenne 



2008: Entre les murs de Laurent Cantet
 
2009: Das Weiss Band (Le Ruban Blanc) de Michael Haneke
 
antérieures) d’Apichatpong Weerasethakul
 
2011: The Tree of Life de Terrence Malick 

2012: Amour de Michael Haneke

Published by ANDRE - CINEMA

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog