Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par ANDRE

ADIEUX-A-LA-REINE.jpg

En 1789, à l’aube de la Révolution, Versailles continue de vivre dans l’insouciance et la désinvolture, loin du tumulte qui gronde à Paris. Quand la nouvelle de la prise de la Bastille arrive à la Cour, le château se vide, nobles et serviteurs s’enfuient… Mais Sidonie Laborde, jeune lectrice entièrement dévouée à la Reine, ne veut pas croire les bruits qu’elle entend. Protégée par Marie-Antoinette, rien ne peut lui arriver. Elle ignore que ce sont les trois derniers jours qu’elle vit à ses côtés.

ADIEUX-A-LA-REINE1.jpg

Adapté du roman de Chantal Thomas, "Les Adieux à la Reine" cueille le petit monde de la Cour indifférent à la colère qui gronde, enfermé dans ses secrets, ses faux espoirs et ses minables petits complots à l'ombre des monarques.

 

 

Le film ne nous apprend pas grand chose d'original. Il nous rappelle qu'autour du couple royal vivait une cour peu soucieuse de confort et d'hygiène...l'important semblait être de pouvoir croiser les monarques. Sidonie Lenoble ira jusqu'à risquer sa propre vie pour satisfaire le caprice de sa reine.

On s'ennuie un peu à la suivre dans les couloirs sombres de Versailles, alors qu'à Paris d'autres enjeux plus importants se règlent, pour faire de la France une république.

Dommage que notre République soit devenue bananière!

Notre peuple aura-t-il un sursaut d'intelligence le 6 mai prochain?

ADIEUX-A-LA-REINE2.PNG

Commenter cet article