Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

1903
1 juillet

Départ du premier Tour de France


60 coureurs prennent le départ du Tour de France à Paris. Organisé par le journal sportif "l'Auto", que dirige Henri Desgrange, le tour se déroule en six étapes de Paris à Paris via Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes. L'arrivée le 18, consacrera le cycliste Maurice Garin qui remportera l'étape, et le tour, avec trois heures d'avance sur ses concurrents. Sur les 60 cyclistes présents au départ seuls 20 franchiront la ligne d'arrivée.



1903
19 juillet

Fin du premier tour de France


Partie le 1er juillet de Montgeron dans l'Essonne, la plus grande course cycliste jamais organisée en France arrive à Paris au parc des Princes. C'est le coureur français d'origine italienne Maurice Garin, surnommé "Le ramoneur", qui l'emporte. L'idée de créer le Tour de France vient du directeur du quotidien sportif "l'Auto", futur "l'Équipe", Henri Desgrange. Sur les 60 concurrents présents au départ, seuls 20 arriveront jusqu'à Paris.


1904
30 novembre

Henri Cornet, vainqueur du Tour


Alors âgé d’à peine 20 ans, Henri Cornet est déclaré vainqueur du Tour de France. Il était d’abord classé cinquième mais l’Union Vélocipédique de France élimine les quatre premiers coureurs qui n’avaient pas respecté le règlement. Ce Tour restera marqué par les batailles entre spectateurs qui sont allés jusqu’à agresser certains coureurs et jeter des clous sur la route. Desgrange, le fondateur du Tour, a même failli mettre un terme à cette course annuelle.



1913
juillet

Eugène Christophe casse sa fourche


Heurté par une voiture dans la descente de l’Aubisque, le jeune coureur chute et casse sa fourche. Les organisateurs du Tour interdisent aux participants de recourir à une aide quelconque en cas de problème technique. Eugène Christophe est alors contraint de réparer seul son vélo. Il devra marcher près de 15 km pour trouver une forge et prendra un retard de quatre heures sur les premiers coureurs. Il perdra cette course mais sera le premier à porter le maillot jaune en 1919.



1919
29 juin

Le Tour de France reprend sa course, avec le maillot jaune en prime


Après une interruption de trois ans, le Tour de France est à nouveau organisé. La course précédente s’était terminée en 1914, une semaine avant l’entrée de la France dans la Première Guerre mondiale. C’est un Tour endeuillé par la mort au combat de plusieurs coureurs qui débute avec une nouveauté : le maillot jaune, qui récompense le premier coureur du classement général. Le français Eugène Christophe sera le premier à porter ce maillot aux couleurs du journal « l’Auto », le 19 juillet.



1929
juillet

Premier tour de France suivi par la radio


Paris PTT met en place un matériel permettant de suivre les différentes étapes du Tour de France. Le journaliste Jean Antoine se charge de la transmission. Toutefois, la qualité de diffusion n’est pas idéale.



1930
2 juillet

Les équipes nationales concourent au Tour


Le Tour de France connaît quelques remodelages. Desgrange, directeur et fondateur de la course, décide de réunir les coureurs non plus sous une même marque mais par leur nationalité. Les dépenses occasionnées par la participation à la course sont désormais prises en charge par les organisateurs. Pour ce financement, la caravane du Tour de France est créée et passe sur le parcours avant les coureurs pour distribuer objets et bricoles publicitaires. Finalement, les équipes de marque seront de nouveaux de vigueur en 1962, pour encore laisser la place aux nationales en 1967 et revenir une fois de plus en 1969.



1936
15 avril

Naissance du cycliste français Raymond Poulidor


Naissance du coureur cycliste français Raymond Poulidor, le 15 avril 1936. Appelé « l'éternel second » car il n'a jamais gagné un Tour de France, bien qu'ayant terminé huit fois sur le podium, cette malchance fait de lui l'un des personnages préférés des Français. On notera, toutefois, que ce n'est pas Raymond Poulidor mais le Néerlandais Joop Zoetemelk qui détient le record de « second » du Tour de France.



1936
7 juillet

Desgrange commence son dernier Tour de France


Fondateur de la course, Henri Desgrange suit comme pratiquement chaque année le parcours des coureurs. Malheureusement, de graves problèmes de santé le contraindront à interrompre ses activités dès la seconde étape, à Charleville. Il laissera la place à Jacques Goddet, rédacteur du journal « l’Auto », qui occupera ses fonctions jusqu’en 1962.



1945
17 juin

Naissance d'Edy Merckx


Eddy Merckx est né le 17 juin 1945 à Meensel-Kiezegem. Passionné de cyclisme dès son adolescence, il commence une carrière de coureur cycliste en 1961. L'année suivante, il remporte le titre de champion de Belgique des débutants. Au cours de sa carrière, il gagne 11 grands tours, dont cinq Tours de France. À partir de 1976, ses performances ne suivent plus et il décide d'arrêter la compétition en 1978. Il tient depuis une usine de cycles.



1947
25 juin

Le retour du Tour


Après une interruption de huit ans à cause de la Seconde Guerre mondiale, le Tour de France est à nouveau lancé. Sous la direction de Jacques Goddet, le journal "l’Auto" est devenu "l’Equipe" et organise la course sur des routes en piteux état. Ce sera Jean Robic qui terminera premier du classement.



1953

3 juillet

Création du maillot vert


Le Tour de France a cinquante ans et met en place une nouveauté : le maillot vert. Ce dernier récompense le meilleur sprinter évalué par un système de classement par points. Ainsi, le maillot jaune, qui revient au premier du classement général, n’est plus le seul prix convoité du Tour de France.

 

la-grande-histoire-du-tour-de-france-1947-1956-louison-bobe.jpg



1964
14 juillet

Jacques Anquetil remporte le maillot jaune


tour-de-france-1964-anquetil-poulidor.jpgAnquetil bat tous les records en sortant vainqueur pour la cinquième fois du Tour de France. Il a donné le meilleur de lui-même tout au long de la course et s’est battu avec acharnement contre l’obstination de son adversaire, Raymond Poulidor. Les deux sportifs ont remarquablement confronté leurs forces dans la montée du Puy de Dôme. Finalement, Poulidor franchit la ligne d’arrivée avec à peine une minute de retard sur le vainqueur. Avec déjà une victoire au Giro (Tour d’Italie) dans la poche, Anquetil gagne ici son dernier Tour.


1967
13 juillet

Tom Simpson trouve la mort au mont Ventoux


Au cours de la 13e étape du Tour de France, Tom Simpson semble bien parti. Il entame un sprint puis s’effondre brutalement au mont Ventoux. Les analyses prouveront que la prise d’amphétamines, alliée à la chaleur, à la fatigue et à l’alcool, est responsable du décès du sportif. L’année précédente, les coureurs s’étaient mis en grève contre l’adoption d’une loi anti-dopage en France.



1970
juillet

Création du maillot blanc


Le maillot blanc s’ajoute aux maillots jaune et vert du Tour de France. Il récompense le jeune coureur le mieux placé au classement général et concerne uniquement les cyclistes de moins de 25 ans.



1974
21 juillet

Eddy Merckx remporte le Tour pour la 5e fois


merckx.jpgDéjà vainqueur en 1969, 1970, 1971 et 1972, Eddy Merckx termine une fois de plus en tête du classement général. Il réalise ainsi le même exploit que Jacques Anquetil : remporter cinq Tours de France. Après lui, Hinault, Indurain et Lance Armstrong atteindront ce record. Multipliant les victoires en cyclisme depuis 1965, Merckx est considéré comme l’un des plus grands coureurs de son temps.



1975
juillet

Le maillot à pois est créé


Encore un nouveau maillot au Tour de France. Le maillot à pois récompense, cette fois-ci, le meilleur grimpeur. Pourtant, ce classement avait été mis en place dès 1933 et consistait à attribuer des points en fonction de la difficulté des montagnes à franchir. Désormais, le premier du classement pourra revendiquer ses exploits à l’aide de ces gros pois rouges sur fond blanc. Richard Virenque battra tous les records en le remportant pour la septième fois en 2004.




1975
20 juillet

Merckx perd le maillot jaune contre Thevenet


Cinq fois vainqueur du Tour de France, le belge Eddy Merckx se voit devancer par Bernard Thevenet. Il était pourtant bien parti mais l’étape du Pra-Loup lui a été fatale. De plus, il a reçu dans la montée du Puy de Dôme un violent coup de poing au foie de la part d’un spectateur favorable à Thevenet. Quant à Poulidor, qui tentait en vain de remporter son maillot doré, il a souffert d’une bronchite durant toute la course.
     



1985
21 juillet

Cinquième Tour de France pour Bernard Hinault


Hinault.jpgLe coureur français Bernard Hinault remporte à 31 ans son cinquième Tour de France. Après avoir parcouru 4127 kilomètres à une moyenne de 39km/heure, il se place premier au classement général à son arrivée sur les Champs-Elysées. Avec cette cinquième victoire, Bernard Hinault déjà vainqueur en 1978, 1979, 1981 et 1982 égale les records de Jacques Anquetil et d'Eddy Merckx.
  



1986

27 juillet

Hinault et Lemond franchissent la ligne ensemble


Avec cinq victoires au Tour de France, le français Bernard Hinault franchit la ligne d’arrivée main dans la main avec l’américain Greg LeMond. Dès la première étape dans les Pyrénées, il était monté en puissance et avait remporté le maillot jaune. Finalement, la dernière étape mènera les deux hommes en tête de peloton et Hinault respectera son engagement de laisser la victoire à l'Américain.

 

 

1995
18 juillet

Décès tragique de Fabio Casartelli, au Tour de France


L’italien Fabio Casartelli, de l’équipe Motorola, fait une chute mortelle dans les Pyrénées, au col du Portet-d’Aspet. Dans un virage, plusieurs coureurs glissent et sont propulsés hors de la route. Personne ne semble blessé, excepté le jeune italien à l’avenir prometteur qui ne se relève pas. Sa tête a violement heurté le parapet de pierre, au bord de la route. L'ancien champion olympique (1992 à Barcelone) n’y survivra pas.
  



1995
23 juillet

Indurain, Indurain, Indurain


Miguel-Indurain.jpgLe cycliste espagnol de 31 ans, Miguel Indurain Larraya, entre dans la légende de la "petite reine" en devenant le premier coureur à remporter cinq Tours de France consécutifs. Il fait une arrivée triomphale sur les Champs-Elysées à Paris. Anquetil, Merckx et Hinault ont également remporté cinq victoires mais aucun n'avait gagné l'épreuve cinq années de suite. Lance Armstrong égalera ce record en 2003 avant de le porter à sept victoires consécutives.
 



1998
8 juillet

Début de l’ "affaire Festina"


La voiture de l’équipe Festina est interceptée quelques jours avant le premier jour du Tour de France. À son bord, le soigneur belge Willy Voet n’a aucune possibilité de dissimuler les nombreux produits dopants (EPO) qu’il transporte. Immédiatement arrêté, il passera aux aveux avec Bruno Roussel, le directeur sportif de l’équipe. Un dopage organisé existait bel et bien au sein du groupe. Les coureurs, dont Richard Virenque, finiront eux aussi par avouer leur implication dans ce trafic. Les cyclistes sont mis hors course et devront attendre leur procès jusqu’en 2000.



2004
25 juillet

Richard Virenque remporte son 7e maillot à pois


Virenque entre définitivement dans la légende du Tour en sortant premier du classement des meilleurs grimpeurs, récompensé par le maillot à pois. C’est là un véritable record. Il avait déjà remporté ce prix en 1994, 1995, 1997, 2000, 2002 et 2003.
     



2005
24 juillet

Armstrong domine le Tour une dernière fois


armstrong.jpgLance Armstrong achève sa carrière sur une septième victoire consécutive au Tour de France. Il assoit ainsi son record du nombre de victoires dans cette compétition. Tout comme son prédécesseur Miguel Indurain, celle-ci était son seul véritable objectif sportif. Ce palmarès est d’autant plus impressionnant que le sportif avait subi un cancer des testicules en 1996. Mais il est également terni par des suspicions de dopage qui persistent après son départ.
 



2007

25 juillet

Le Tour rattrapé par le dopage


Le maillot jaune est chassé du Tour de France pour des soupçons de dopage. Michael Rasmussen est en effet accusé d’avoir menti sur son emploi du temps du mois de juin pour échapper à des contrôles inopinés. Après l’exclusion d’Alexandre Vinokourov, convaincu de dopage et qui s’était distingué en gagnant deux étapes, le Tour continue à être dans la tourmente. C’est finalement Alberto Contador, jeune coureur espagnol, qui remportera l’édition 2007.

 


Depuis cette époque, un gros doute plane sur le tour de France et sur le sport cycliste en général.

Les aveux récents d'Amstrong ont confirmé qu'il n'était pas possible de gagner une épreuve aussi longue et aussi dure pour les organismes, sans avoir recours à des substances "suspectes".

Mais y a-t-il un sportif de haut niveau qui échappe à cette règle?

Je préférerais admirer des champions pour des exploits moins spectaculaires mais plus authentiques et en rapport avec les capacités humaines.

Quoi qu'il en soit, le tour reste une épreuve mythique, avec la particularité de nous faire découvrir des lieux fantastiques, et cette année la Corse, oubliée par le tour dans toutes ses précédentes éditions.

Ci-dessous quelques figures qui ont marqué ce sport:

bahamontes-l-aigle-de-tolede.jpgFédérico Bahamontes, surnommé l'Aigle de Tolède.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

contador1.jpg

Contador

Coppi-Bartali.jpgBartali et Fausto Coppi

 

gimondi2.jpg

Felice Gimondi

 

laurent-fignon.jpgLe regretté Laurent Fignon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et je pourrais en citer beaucoup d'autres...

Published by ANDRE - SPORT

commentaires

Sidonie 30/06/2013 19:03


Pourquoi passer sous silence Laurent Jalabert? Ils se sont tous dopés. Je regrette les commentaires de Laurent Jalabert pendant le tour, de loin les plus intelligents. Jalabert
restait discret sur la vie privée des joueurs. Il parlait dans un français impeccable. Sans ironie malveillante comme je l'ai entendu aujourd'hui à propos du vainqueur d'hier, de la part d'un
imbécile patenté et prétentieux.


Non, ce n'est pas bien de s'être dopé mais c'était de rigueur pour tous. Ne tirez pas un trait sur les qualités humaines et intellectuelles de l'ancien coureur.

ANDRE 30/06/2013 19:31



Je ne pouvais les citer tous...


Mais je partage votre avis sur la qualité de ses commentaires, ils vont nous manquer cruellement cet été



BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog