Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Karimouche.jpg

 

 

 

Karimouche commence en expérimentant l’acoustique entraînante des cages d’escaliers et accorde la comédie à ses tours de chants dans un "one woman show". Comédienne et auteur au "Nombril du monde " ou encore comédienne et danseuse pour la "compagnie Kafig" dans "Terrain vague", son talent et son expérience l'amèneront à composer de nouvelles mélodies tout en affinant les contours de son univers musical éclectique. Irrésistiblement attirée par la scène, Karimouche veut jouer à raconter des histoires. La mélodie et le théâtre s’unissent pour offrir une musique évocatrice d’images et faire dans la simplicité du verbe des chansons empreintes d’une poésie universelle. Tchatches, papotages, causettes, chants et slams subissent des mues surprenantes sur des rythmes hiphop, funk, ou chanson, depuis longtemps trimballés dans ses concerts.
Découverte des Printemps de Bourges, "coup de coeur Fnac Indétendance" ou encore coup de coeur pro au festival "Alors... chante!", elle réalise aujourd'hui son album avec Mouss (Zebda-Origines Controlées) et son collectif, pour une sortie intervenue en janvier 2010. Cette jeune artiste, fraîchement débarquée, a de la gouaille et l’art de se balader dans un style singulier. En concert, Karimouche est accompagnée d'un human beatbox , d’un claviériste et d’un DJ/machine. Née à la jonction de deux cultures, elle s’inscrit dans une forme artistique mêlant différentes musiques urbaines.


Pour vous mettre en train, écoutez ci-dessous "Petit Kawa" 

 

 




A écouter absolument ci-dessous: "Ragamuffin"


Karimouche_ph_vernhet-3.jpg
Ci-dessous, article du Point:

"Je m'appelle Carima et je chante des chansons françaises." Karimouche, de son nom de scène, le crie haut et fort : "On pense que comme je suis une Berbère du Maroc, je dois chanter du R'n'B ou du hip-hop. Non. Je suis aussi française et c'est tout naturellement que je chante des chansons françaises." Mère de famille, cette trentenaire au caractère bien trempé revendique le mélange. Pas si évident en ces temps où le débat sur l'identité nationale fait polémique... Et c'est dans la musique qu'elle fait passer ce message, en chantant du Jacques Brel sur du hip-hop. Ses influences : Björk, Oxmo Puccino, Herbie Hancock, mais aussi Léo Ferré... un véritable choc culturel.

"Chanson française ? Hip-hop ? Je ne sais pas où me ranger. Et ça m'arrange !" Car ce que Karimouche aime avant tout, c'est allier genres musicaux et personnalités, musique et humour... Et c'est sur scène qu'elle l'exploite. Comédienne à 12 ans, "one-woman-show" à 18, Carima est une enfant de la scène. Dix ans durant, elle a tourné avec la compagnie Kafig pour laquelle elle était tour à tour comédienne et costumière. En parallèle, amoureuse des mots, elle a écrit "des chansons pour [elle] sur lesquelles [elle] posai[t] des sons hip-hop". Mais ses débuts dans la chanson, c'est à sa famille qu'elle les doit. "Ma cousine avait rencontré le producteur Philippe Delmas. Je n'ai jamais osé lui envoyer ma maquette. Du coup, elle a appelé mon cousin, qui, lui, en avait une. Et ça a plu à Delmas." Karimouche n'a pas confiance en elle, mais elle aime l'aventure. "J'avais envie de monter un truc sur scène. Ça m'amusait. Alors, je me suis lancée."

Elle l'a fait. Cette artiste scénique a tourné et enchaîné les live bien avant de sortir l'album, son premier, Emballage d'origine, en février 2010. Son explication ? "Je préfère la scène." Entourée de Kosh à la beat box et de Jean-Pierre Caporossi au clavier, ce petit bout de femme, débordante d'énergie, a déambulé de ville en ville durant deux ans. Autodidacte mais perfectionniste, elle travaillait son spectacle tout en le jouant. "Je construis les chansons comme les costumes. Je pince et dépince. Je rabote. Pareil avec les lumières sur la scène." C'est ainsi que mélodie et théâtre s'unissent pour offrir une musique évocatrice d'images, où le verbe des chansons, emprunté à une poésie universelle, est d'une simplicité étonnante.

Published by ANDRE - CHANSON-MUSIQUE

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog