Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par ANDRE

Jean Ferrat - La porte à droite / SOUVENIR PREMONITOIRE / PRESIDENTIELLE 2012

 

Si Jean Ferrat était encore parmi nous, il aurait sûrement encore très envie de chanter cette chanson "La porte à droite"...


 

J'espère qu'en ce moment, c'est une grande majorité de Français qui s'indigne de la probité de François Fillon, ex-premier ministre de Nicolas Sarkozy.


 

Quelle image de notre pays peut porter un tel donneur de leçons?

 

 

 

 

Voici les paroles ou lyrics de La porte à droite interprétées par Jean Ferrat :

 
On m'a dit tes idées ne sont plus à la mode
Quand on veut gouverner ce n'est pas si commode
Il faut évidemment s'adapter au terrain
Mettre jour après jour un peu d'eau dans son vin

On m'a dit dans la jungle il faut qu'on se débrouille
On est bien obligé d'avaler des magouilles
De laisser dans un coin les projets trop coûteux
On va pas tout rater pour des canards boiteux

La porte du bonheur est une porte étroite
On m'affirme aujourd'hui que c'est la porte à droite
Qu'il ne faut plus rêver et qu'il est opportun
D'oublier nos folies d'avant quatre-vingt-un

On m'a dit qu'il fallait prêcher le sacrifice
A ceux qui n'ont pas pu s'ouvrir un compte en Suisse
Qu'il fallait balayer tous nos vieux préjugés
Et que ceux qui travaill'nt étaient privilégiés

On m'a dit tu comprends tes idées archaïques
Ne feront qu'aggraver la crise économique
Ainsi la liberté dans un monde plus juste
Fait partie des slogans qui sont un peu vétustes

La porte du bonheur est une porte étroite
On m'affirme aujourd'hui que c'est la porte à droite
Qu'il ne faut plus rêver et qu'il est opportun
D'oublier nos folies d'avant quatre-vingt-un

Puis d'autres sont venus beaucoup moins présentables
Qui parlaient de la France en tapant sur la table
Qui disaient faut changer c'est la loi du pendule
On va pour commencer supprimer la pilule

Ensuite il faudra bien flytoxer la vermine
Rétablir la morale avec la guillotine
Et pi gn'a qu'à virer les mauvais syndicats
Pour conserver celui qui plaît au patronat

La porte du bonheur est une porte étroite
On m'affirme aujourd'hui que c'est la porte à droite
Qu'il ne faut plus rêver et qu'il est opportun
D'oublier nos folies d'avant quatre-vingt-un

Ils ont dit qu'il fallait se montrer réaliste
Qu'il y avait du bon dans les journaux racistes
Qu'il fallait nettoyer ce cher et vieux pays
Si l'on ne voulait pas qu'il devienne un gourbi

Dois-je vous l'avouer ces propos me renversent
Quand je vais boire un verre au café du commerce
Parfois je crois revoir sur du papier jauni
La photo de Pétain dans mon verr' de Vichy

La porte du bonheur est une porte étroite
Qu'on ne me dise plus que c'est la porte à droite
Qu'il ne faut plus rêver et qu'il est opportun
D'oublier nos folies d'avant quatre-vingt-un
 

Paroles: Guy Thomas. Musique: Jean Ferrat

 

 

Un mari a besoin des revenus de sa femme (prélevés curieusement sur l'argent public) pour assurer le confort de sa famille.

Un mari a besoin des revenus de sa femme (prélevés curieusement sur l'argent public) pour assurer le confort de sa famille.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 27/04/2012 17:28


Concernant la REPUBLIQUE IRREPROCHABLE, tant promise par  M.SARKOZY...LETTRE OUVERTE A M. SARKOZY:


...Arrivez-vous, Monsieur SARKOZY, à être en sérénité avec votre conscience lorsque vous vous regardez dans votre miroir, le matin en vous
rasant? Alors que vous savez, la situation catastrophique dans laquelle se retrouvent des centaines de justiciables à travers votre pays.


Consulter BLOG : combatcontreinjustice.over-blog.com


 

ANDRE 29/04/2012 19:08



Je crois que cet homme là n'est pas normal.


Vivement le changement


Merci de votre visite