Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par ANDRE

guillaume.jpg

 

 

Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : "Les garçons et Guillaume, à table !" et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : "Je t’embrasse ma chérie" ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.

 

 

Ce premier film de Guillaume Gallienne est une belle surprise. J'y allais pour rire et me distraire, et j'ai été troublé par un film assez profond et triste, plein de "nature humaine".

A l'heure où des milliers de gens incultes se révoltent encore contre le mariage pour tous, comme ils s'étaient insurgés contre le pacs ou l'avortement, voilà un film qui analyse avec brio la peur des hommes avec ses conséquences. J'ai aimé ce film profond et émouvant.

 

Guillaume-et-les-garcons.PNG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article