Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Francois-Cavanna.jpeg

La Hache et la Croix de François Cavanna

Il n'est jamais trop tard pour apprendre à rire.

 

 

Maria de François Cavanna

quand, venant du passé, on a rattrapé le présent, il ne reste qu'une seule direction possible : vers l'avenir.

 

 

Coups de sang de François Cavanna

Peuples, pourquoi êtes-vous si beaux, si nobles, si dignes, si généreux, si hospitaliers, quand vous crevez de faim, et devenez-vous si laids, si gras, si arrogants, si cons, quand vous avez régulièrement le ventre plein ?

 

 

Les Russkoffs de François Cavanna

Il faut bien vivre, puisqu'on ne meurt pas

 

 

Lune de miel de François Cavanna

J’ai atteint l’âge où ceux qui font métier d’écrire n’écrivent plus. Ce qu’ils doivent s’emmerder ! Je n’étais pas « fait » pour être esclave de la chose écrite. Je le suis devenu. Écrire m’est nécessaire, vital. Raconter. Expliquer. Amener le lecteur dans l’état où l’on a décidé qu’il serait, et cela rien qu’en arrangeant des mots. C’est-à-dire séduire. Ou s’indigner. De toute façon : dominer. Comment s’en passer quand une fois on a goûté à cette ivresse ?

 

 

Les doigts pleins d'encre de François Cavanna

Y a aussi les carambars et les malabars, et aussi les cigarettes en chocolat, mais ça c'est pour les tous petits, les bébés. Nous on met nos sous ensemble et on achète des vraies pipes, on se les fume dans des coins secrets, ça donne mal au coeur, alors on a peur, on se dit que c'est le cancer du poumon qui rapplique, juste comme le maître a dit en classe, merde, vachement la trouille on a, faudrait le dire aux parents pour qu'il t'emmènent chez le médecin vite vite quand c'est pris au début, t'as une petite chance, oui mais faudrait avouer qu'on a fumé, et les sous, hein, où tu les as pris les sous, petit voleur ? Alors bon, on attend la mort et puis on se dit que crever pour crever, autant fumer la sèche jusqu'au bout, alors on dégueule, et justement c'est ça qu'il fallait, c'est le cancer qui s'en va, ouf, t'es sauvé, mais qu'est-ce que t'as eu peur !

 

 

François Cavanna

- Le 11 novembre, tous les morts de la guerre fêtent la victoire.

 

1974. [...] Valéry Giscard d'Estaing est élu, serré de si près par François Mitterrand qu'il s'en est fallu d'un cheveu que la France ne passe à gauche. L'argent repasse la frontière suisse en sens inverse.

 

 

Les Ritals de François Cavanna

La lecture emplissait tous les interstices de ma vie. A peine éveillé, je tâtonnais de la main vers le livre comme un fumeur vers ses clopes .

 

 

 

 

Bete et mechant de François Cavanna

Rien ne me fait plus chier que bonjour-bonsoir et l’idée que le voisin puisse venir m’emprunter le sel. Je préférerais acheter une énorme boîte à sel et l’accrocher à ma porte, à l’extérieur.


 

Cavanna de François Cavanna

Que celui qui n'a jamais péché demande à son voisin de lui raconter.

 

 

Le saviez-vous ? Le petit Cavanna illustré de François Cavanna

Quand la tour de Pise penche vers la droite, c'est qu'il va pleuvoir. Quand elle penche vers la gauche, c'est que vous arrivez par l'autre bout de la rue.

 

 

 François Cavanna, le co-fondateur de Hara-Kiri et Charlie Hebdo nous a quittés, il nous laisse son humour...

 

Published by ANDRE - ACTUALITES

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog