Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
VERTIGO

VERTIGO

SCENE DE CRIME

SCENE DE CRIME

authouart.gif


Daniel AUTHOUART naît le 17 septembre 1943 à Lillebonne. Son père est maréchal-ferrant, sa mère épicière. Son père meurt en 1950.

 

AUTHOUART2.JPG

En 1953, il déménage pour Rouen où sa mère, qui vient de se remarier, achète une épicerie dans le quartier Martainville. À cette époque, c’est l’endroit le plus mal fréquenté de la ville. Tous les paumés de l’après-guerre semblent s’y être donné rendez-vous. On y croise les truands, les clochards et les prostituées. De la fenêtre de sa chambre, l’enfant assiste à des bagarres qui font voler en éclats les vitrines des bars voisins. Tout autour, Rouen est un immense champ de ruines qui commence à peine à se relever des bombardements alliés de 1944. C’est dans ce décor surréaliste qu’il joue avec ses copains d’école, s’inspirant des scènes de films que les cinémas du quartier programment. Ces premiers films en couleur venus d’Outre-Atlantique transportent avec eux la «légende américaine».
À 14 ans, Daniel Authouart quitte l’école. Trop jeune pour pouvoir s’inscrire aux cours des Beaux-Arts de Rouen, il doit patienter deux ans, pendant lesquels il dessine et peint, conseillé par le peintre Gustave Legros. Celui-ci lui fait copier, comme premier exercice, le tableau de Toulouse-Lautrec Au Moulin Rouge.
Pour l’adolescent, dont la culture se limitait au cinéma et à la bande dessinée, c’est la révélation. Le style de Toulouse-Lautrec, fait de vie, de mouvement et de couleurs vives, l’attire naturellement. L’œuvre de Toulouse-Lautrec sera la porte d’entrée dans le monde de l’art. Dans une biographie, il lit que ce peintre dessinait sans cesse.
Depuis ce jour, Daniel Authouart ne sort jamais sans son carnet et son crayon.
A l’âge de seize ans, Authouart est admis aux cours de l’école des Beaux-Arts de Rouen, où il étudiera successivement la peinture, l’architecture intérieure et la publicité, accumulant les diplômes de ces différentes disciplines.
Parallèlement à la poursuite de ses études, il commence à travailler dans des cabinets d’architecture intérieure et de publicité, sans cesser de peindre.

 

authouart3.gif

                                                       Autoportrait

Devenu professeur de dessin dans les collèges, il trouve plus de temps libre pour peindre.
L’Education nationale envoie Daniel Authouart à l’Ecole normale de Paris (E.N.A.) pour un stage de formation. Là, il rencontre Geneviève, une jeune artiste qui suit les mêmes cours. C’est une nouvelle vie qui commence. Elle l’encourage à abandonner l’enseignement et à se consacrer exclusivement à la peinture.
Le 1er janvier 1974, Daniel Authouart s’inscrit à la Maison des Artistes. À partir de ce jour, il ne fera plus que peindre.

 


1972 UCJG, Le Havre

1973 Galerie de l’Estuaire, Honfleur

1974 Galerie de l’Estuaire, Honfleur
FIAC Paris Bastille

1975 Galerie de l’Estuaire, Honfleur
FIAC Paris Bastille

1976 Galerie Much, Nantes

1977 Galerie Rollin, Rouen

AUTHOUART1.jpg

1978 Galerie Documenta, place Beaubourg, Paris 4e

1979 Sigma, Entrepôts Lainé, Bordeaux

1980 FIAC Paris Bastille, galerie du Centre

1981 FIAC Paris Bastille, galerie du Centre

1982 Geneviève et Daniel Authouart, galerie Maga, Paris

1983 Bibliothèque municipale, Le Havre
Center Art Gallery, New York (USA)

AUTHOUARThommage-a-walt-disney.jpg

Center Art Gallery, Hawaï (USA)

1984 Rétrospective, Maison du festival, Rouen

1986 Galerie du Centre, Paris 4e
Rétrospective, Maison de la culture, Le Havre
Galerie Hamon, Le Havre

1988 IGI, New York (USA)

1989 Maximilien Gallery, New York (USA)
Michael Schwartz Gallery, Los Angeles (USA)
Rétrospective, Carré des Arts, Parc floral de Vincennes

1990 «Autopsy of Marilyn», Galerie du Centre, Paris 4e

1991 Centre d’art contemporain, Saint Gaudens
Galerie Rollin, Rouen

1992 Musée des Terres-Neuvas, Fécamp
Reliure du manuscrit de Gustave Flaubert
Bouvard et Pécuchet, bibliothèque municipale, Rouen

1993 Galerie Kellerman, Essen (Allemagne)
Galerie Hamon, Le Havre
Galerie J.-C. Robert, Honfleur

1994 Galerie F.G. Conzen, Düsseldorf (Allemagne)
Art New York, New York (USA)

1995 Centre culturel du chateau du Val-au-Grès, Bolbec
Galerie Pieters, Knokke-le -Zoute (Belgique)
«Tableaux d’une exposition», Galerie du Centre, Paris 4e

1996 Galerie Pieters, Knokke-le-Zoute (Belgique)

1997 Galerie Braun, Wüppertal (Allemagne)
Galerie Otto Büchinger inh. Pohlman, Linz (Autriche)
Galerie Kugel, Duisburg (Allemagne)
Galerie Vonderbank, Francfort (Allemagne)
«Estampes», Fnac, Nice
«Estampes», Fnac, Monaco
Regenbogen Gallery, Stuttgart (Allemagne)
Galerie F.G. Conzen, Düsseldorf (Allemagne)

1998 «La trilogie new-yorkaise», Galerie du Centre, Paris 4e
«Ciné France» Art Paris, Galerie du Centre, Paris 4e

1999 «Fin de siècle», Galerie du Centre, Paris 4e

2000 Centre culturel Juliobonna, Lillebonne
Galerie F.G. Conzen Düsseldorf (Allemagne)
Rétrospective «1970-2000», musées de Saintes
Rétrospective «1970-2000», Corderie Royale,
Rochefort-sur-Mer
Rétrospective «1970-2000», musée de Cognac
Scène Nationale Le Moulin-du-Roc, Niort
Centre culturel, Montville

2001 Galerie F.G. Conzen, Düsseldorf (Allemagne)
Art-Gallery, Wiesbaden (Allemagne)
Galerie des Sources, casino, Forges-les -Eaux

2002 galerie du Centre, Paris 4e
Art Paris 02, Carrousel du Louvre, Paris

2003 Rétrospective «Le grand canyon du supermarché des images», Palais Bénédictine Fécamp
Art Paris 03, Carrousel du Louvre, Paris

2004 Art Paris 04, Carrousel du Louvre, Paris

2005 F.G. Conzen, Düsseldorf (Allemagne)
Art Gallery, Wiesbaden (Allemagne)
Galerie du Centre, Paris 4e

AUTHOUART6.jpgArt Paris 05, Carrousel du Louvre, Paris

2006 Galerie Rollin, Rouen
Galerie Hamon, Le Havre
Art Paris 06, Grand Palais, Paris

2007 Art Paris 07, Grand Palais, Paris
Rétrospective, Avenue Matignon, Paris 8e

authouart98g.jpg

Ouvrage sur l'artiste

 

Les gravures numérotées de ce peintre "hyper-réaliste" sont très prisées et très présentes dans les vitrines des galeries normandes de Rouen, Le Havre ou Honfleur.

J'aime beaucoup la précision de son dessin et les images dans l'image, ce qui, comme chez Dali, peut vous retenir longtemps devant le tableau, à la recherche de toutes les références et de tous les clins d'oeil...

 

Published by ANDRE - ARTS PLASTIQUES, CULTURE, LOISIRS

commentaires

gérard 04/02/2010 16:51


Bien bel article sur l'ami Authouart.
Bémol ! Authouart est un peintre figuratif, très inspiré par la bande dessinée, mais en rien un hyperréaliste.
L'hyperréalisme, c'est la continuation des trompe-l'oeil de jadis, en réaction à l'expressionisme abstrait, voire à cette superbe impasse que sont les monochromes.

Dans les années soixante, en France et aux USA, on voit des images qui sont encore plus "vraies" que les photos dont elles s'inspirent. C'est généralement froid. On y aime les reflets dans les
carroseries, les scènes de rues désertes ou presque, le jeu de la lumière dans l'eau des piscines mais prises en diapo que l'on projète sur la toile ou le support et que l'on s'applique à
rigoureusement peindre. en la complétant parfois d'un excès de pigmentation.
C'est un peu ce que donne le Blue Ray et la HD par rapport aux DVD habituels.

Authouart, lui, il raconte des histoires, il émeut. Certes, il possède une maîtrise du trait et de la chromatique tout à fait remarquable, et c'est un bonheur renouvelé que de se laisser emporter
par le fouillis de ses toiles, souvent en grand format.
Le seul reproche que je serais tenté de lui faire, c'est de ne pas trop se renouveler. Il fait du Authouart. C'est ce qu'attendent ses admirateurs, certes ! mais il faudrait qu'il évolue, qu'il
cesse de tâcheronner, et qu'il essaie de s'éclater vers cette expressionisme brun de ses tout débuts et qui en étonnerait plus d'un.
J'ai la chance d'avoir des amis qui possèdent un grand format de lui, des années soixante. Authouart avant Authouart.


ANDRE 06/02/2010 15:26


Bonjour Gérard
Merci pour tes remarques éclairées
Bon week-end
cordialement
André


BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog