Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A quoi bon que tu saches !


Une légère fumée s’échappe de mes oreilles,

Je suis comme fatigué des travaux de la veille.

Les verres de mes lunettes, embués par l’ennui,

Ne laissent plus paraitre les beautés de la vie.

L’impressionnant nuage des désirs inhumains

Envahit par étage tout mon être en chagrin.

Où est passée ma poésie ?

Où sont parties mes espérances ?

La civilisation se languit

Aux portes de la décadence.

J’avais rêvé un monde de tendresse et beauté,

Mais je vis à la ronde une promiscuité

De haine et de remous,

De peur et de gros sous,

Un univers invraisemblable

De cœurs peu charitables,

Des assistés du quotidien

Des conquérants de trois fois rien.

Je traverse un ruisseau,

Je traverse un étang,

J’y trouve des pourceaux

Et des pâtres méchants.

J’ai voulu surnager,

J’ai cru changer de rive,

Je n’ai fait que croiser

Des âmes à la dérive.

Où est passée la poésie,

La naïveté des gens heureux,

Que reste-t-il de nos vies

Dans cet univers de lépreux ?

Où est passée la poésie,

Mon imagination se perd,

Où est le temps où je souris

En ressortant de cet enfer ?

Les verres de mes lunettes

N’ont plus de trace de buée,

Sous la pression des baïonnettes

Ils viennent juste d’éclater.

Mes yeux se perdent dans la nuit

A la recherche du présent,

Le souffle de la poésie s’enfuit,

Pourchassé par l’air du temps.

Un tout petit sourire

Me rappelle un passé

Joyeux du souvenir

De la fraternité.

Mes yeux ne voient plus rien…

Mais que sera demain ?

Mes mains crispées sur mes oreilles

Ne peuvent m’empêcher d’écouter

Le bruit sourd des abeilles

A leur perte occupées.

Les forces m’abandonnent

Au milieu du tumulte,

La poésie détonne

Au milieu des insultes…

Poésie, Poésie,

Je ne veux pas savoir où tu te caches,

J’ai envie, j’ai envie…

A quoi bon que tu saches !

 

André Obadia

Published by ANDRE - ECRIT PERSONNEL

commentaires

monica methol 23/04/2011 21:24



Très beau!



ANDRE 26/04/2011 11:18



Merci Monica



BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog