Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. Musique, cinéma, théâtre, arts plastiques, cuisine, littérature, voyages, tourisme, histoire, humour etc...

Aziz Sahmaoui & University of Gnawa, album...

Publié le 9 Décembre 2019 par ANDRE OBADIA

commentaires

Aziz Sahmaoui https://t.co/PTK0JO1tHB

Publié le 9 Décembre 2019 par ANDRE OBADIA

commentaires

Aziz Sahmaoui & University of Gnawa, album Poetic Trance + La Cigale le 25/03/2020 / ACTUALITE MUSICALE

Publié le 9 Décembre 2019 par ANDRE dans ACTUALITES, CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, LOISIRS

Aziz Sahmaoui & University of Gnawa, album Poetic Trance + La Cigale le 25/03/2020 / ACTUALITE MUSICALE
Aziz Sahmaoui & University of Gnawa
 
Album Poetic Trance déjà disponible
 
En concert le 25/03/2020 à La Cigale
Avec l'album Poetic Trance, Aziz Sahmaoui reprend la route avec son groupe au nom magique, University of Gnawa, évocateur de rêves sonores et de transes ensorcelantes. Dans ce nouveau voyage où les refrains entêtants cohabitent avec un groove divinement chaloupé, le chanteur poète marocain atteint un superbe équilibre entre rock maghrébin, jazz et musique gnawa.
Produit par Martin Meissonnier, l'album Poetic Trance nous fait entrer dans un univers musical où l’on chante la liberté à en perdre la tête. Armé de sa voix envoûtante, le co-fondateur de l’Orchestre National de Barbès et ancien compagnon de Joe Zawinul s'affirme comme un auteur-compositeur-interprète les plus en vue des fusions d’aujourd’hui.
Aziz Sahmaoui a lancé avec plusieurs instrumentistes University of Gnawa en 2010 après avoir fondé l’Orchestre National de Barbès, l’un des groupes phares des années 90. Avec ses Sénégalais, Maghrébins, Français et musiciens sans origine fixe, Aziz Sahmaoui & University of Gnawa nous transportent avec une musique solaire et irrésistible. Le 25 mars, ils fêteront les dix ans du groupe à La Cigale à Paris. Un concert anniversaire qui s’annonce déjà haut en couleurs et qui va vous faire tourbillonner au rythme des ritournelles gnawa dont ses musiciens hors pairs ont le secret.  
 
 
 
« Album solaire au groove irrésistible... La démonstration que la musique du monde est bien vivante, moderne, éblouissante » LE PARISIEN MAGAZINE
 
 
 
« Poetic Trance, un album tout simplement magique, mystique et envoûtant qui d’ores et déjà peut compter parmi les meilleurs de l’année » RFI MUSIQUE
 
 
 
« Nord, Sud, Orient, Occident, la musique d’Aziz est universelle » OUEST France
 
 
 
Aziz Sahmaoui n’est pas seulement un prodigieux musicien, qui mène l’un des meilleurs groupes de son époque : University of Gnawa, il porte aussi un pan entier de l’histoire méditerranéenne. Né à Marrakech, il est confronté à l’essentiel des musiques populaires du Maghreb, des plus électroniques à celles que l’on sculpte dans le boyau ou la peau tannée. A l’issue de ses études de lettres, il débarque à Paris et y fonde l’un des groupes phares des années 90, l’Orchestre National de Barbès, une machine à effrayer les groupes identitaires et les garde-frontières. Deux albums plus tard il rejoint l'un des pionniers du métissage cosmopolite, le pianiste Joe Zawinul, ancien de chez Miles Davis et fondateur de Weather Report qui n'aimait qu'une seule chose : installer des virtuoses africains dans son ensemble à ciel ouvert.
 
Avec Poetic Trance, Aziz Sahmaoui & University of Gnawa nous proposent un 3ème opus des plus aboutis. 
Accompagnés par Martin Meissonnier à la production, ils continuent à tisser des liens entre le Nord et l'Ouest de l'Afrique, l'Orient et l'Occident et viennent éclairer de leur lanterne les chemins réservés aux seuls initiés... S'inspirant de la tradition foisonnante de leurs régions d'origines, ils n'hésitent pas à l'exposer à l'universel.
 
Sorti en janvier 2019, leur dernier album intitulé Poetic Trance est un véritable petit bijou et les médias sont unanimes : Pour son nouvel album d’une beauté magnétique, Poetic Trance, il nourrit la sève gnaouie de son Maroc natal de sonorités ouest-africaines, de rock planant…Avec son groupe University of Gnawa, le chanteur, joueur de mandole et de n’goni, installé en France, compose l’accord parfait entre l’Europe et l’Afrique.
 
 
 
En tournée :
 
22 novembre : Bordeaux – Le Rocher de Palmer
14 décembre : Louvain la Neuve – Centre Culturel
31 janvier 20 : Epernay – Th Salmanazar
07 février 2020 : Cournon – La Colo’c de la culture
28 février 2020 : Gennevilliers – Le tamanoir
25 mars 2020 : Paris – La Cigale
08 avril 2020 : Le Havre – Le Volcan - Scène Nationale
 
 
 
 
 
commentaires

Cyril Mokaiesh feat. Bachar Mar-Khalifé : "la Vie...

Publié le 9 Décembre 2019 par ANDRE OBADIA

commentaires

Cyril Mokaiesh feat. Bachar Mar-Khalifé : "la Vie est Ailleurs" / ACTUALITE MUSICALE

Publié le 9 Décembre 2019 par ANDRE dans CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, LOISIRS, ACTUALITES

Cyril Mokaiesh feat. Bachar Mar-Khalifé : "la Vie est Ailleurs" / ACTUALITE MUSICALE

Paroles de la chanson La vie est ailleurs par Cyril Mokaiesh

Il pleut des cordes, il pleut des cordes, que la ville se passe au cou
Foutu désordre, foutu désordre, tous les quartiers mis en joue
Il pleut des cordes, il pleut des cordes de ??? à ???
Réapprendre à nager, enfance imaginée, enfant

Puisse ce torrent, ce sauvage, charrier les mots de nos cœurs
La vie est ailleurs, la vie est ailleurs

Il pleut des cordes, il pleut des cordes, amochés, accrochons-nous
Foutu désordre, foutu désordre, mais à qui rendre les coups


Il pleut des cordes, il pleut des cordes, sur les hauteurs de Juigné
Réapprendre à voler, condor s’imaginer, condor

Puisse un jour trouver le nord, nos chants d’amour migrateurs
La vie est ailleurs, la vie est ailleurs

Il pleut des cordes, il pleut des cordes, pour un premier rendez-vous
Foutu désordre, foutu désordre, oui j’en attendais beaucoup
Il pleut des cordes, il pleut des cordes, sur les roses décapités
Ré éclore, s’imaginer, ré éclore

Puisse le divin sans pudeur, agir en libérateur

 


La vie est ailleurs, la vie est ailleurs
La vie est ailleurs, la vie est ailleurs
La vie est ailleurs, la vie est ailleurs

commentaires

Cyril Mokaiesh - La vie est ailleurs (feat. Bachar...

Publié le 9 Décembre 2019 par ANDRE OBADIA

commentaires

POMME / CHANTEUSE FRANCAISE / ACTUALITE MUSICALE...

Publié le 7 Décembre 2019 par ANDRE OBADIA

commentaires

POMME / CHANTEUSE FRANCAISE / ACTUALITE MUSICALE

Publié le 7 Décembre 2019 par ANDRE dans CHANSON-MUSIQUE, ECOUTE, LOISIRS, ACTUALITES

POMME / CHANTEUSE FRANCAISE / ACTUALITE MUSICALE

Pomme

Nom de naissance Claire Pommet

Naissance 1 janvier 1996

Genre musical Chanson française, Folk pop

 

« Grandir, c’est décevoir un peu » chante Pomme dans “Comme si j’y croyais”. Pourtant, elle fait exactement le contraire. Plus elle grandit (et elle n’a que 20 ans), plus elle enchante, surprend, et surtout n’en fait qu’à sa tête. 

Après “En Cavale”, un premier EP remarquable, elle part seule sur les routes et par les trains, sa guitare et son auto harpe sous le bras, pour partager ses chansons, crânement, tel un elfe à la personnalité déjà mature. 

C’est ainsi sur une centaine de dates, quelques-unes en tête d’affiche, la plupart en lever de rideau parfois dans des Zénith bondés (pour Vianney, Louane, Olivia Ruiz, Cœur de Pirate, Benjamin Biolay, Yael Naim…) que sa candeur et sa détermination conquièrent peu à peu ce public venu applaudir les chanteurs populaires. 

Au bout de ce marathon modeste, et avant d’en reprendre un nouveau, Pomme enregistre son album, “À peu près”, en binôme avec un duo de réalisateurs, Benjamin “Waxx” Hékimian et Matthieu Joly.

Elle travaille sur un catalogue de chansons écrites par elle ou pour elle, auquel s’ajoute une exception, “A Lonely One”, signée Don Cavalli, dont les mots en anglais qui ne racontent cette fois pas l’amour auront eu raison d’elle. 

Avec ses complices, elle réfléchit, teste, et trouve des arrangements qui vont de l’épique au dépouillé, prouvant qu’une appartenance folk n’empêche pas de surfer sur la pop avec aisance. Elle joue de ses trois instruments (guitare, violoncelle, auto-harpe), donne de l’espace au territoire supposé confiné de l’acoustique (en posant un basson sur “Ceux qui rêvent”, par exemple) et assume de ne rentrer dans aucune une case. Ni celle du post-folk chlorotique. Ni celle d’une pop contemporaine rigidifiée par ses gimmicks dance. 

Mais ce que l’on retiendra et qui transcende “À peu près”, c’est la voix de Pomme : étonnamment mature, nuancée, chaude et sensuelle. De cet organe rare, elle caresse des mots simples pour faire du quotidien une poésie touchante. Si elle chante aussi l’insomnie, ou des sentiments parallèles, l’amour est l’ingrédient majeur d’un album vitrine des tourments du cœur et des sens. 

Ici, on y embrasse des filles et des garçons. Les histoires se racontent au fil des titres et l’on se surprend bien vite à s’approprier la “Même robe qu’hier”, à fredonner “Comme si j’y croyais”, à s’attarder à “La Gare”, ou à s’émouvoir de “Là-haut”… “Pauline”, elle, est un hommage racé au “Jolene” de Dolly Parton : même thème (mais d’une écriture plus incisive), et mélodie imparable, pour un jeu de rôle que Pomme s’amuse à interpréter comme un sitcom accrocheur. Même si elle écoute moins de country ces temps-ci, elle garde un tropisme prononcé pour la musique du cœur américaine. 

D’“À Peu Près”, il subsiste, après écoute, l’impression durable d’avoir pénétré, un peu par effraction, dans un univers profondément féminin, jamais mièvre, résolument passionné, profond et séduisant. Des chansons abouties qu’elle ira bientôt présenter en live, accompagnée d’un musicien avec qui elle travaille sur des versions différentes de l’album. 

Pomme fut une hobo 2.0, mascotte des TGV : « J’adore bouger, prendre le train avec mes instruments et ma valise. J’aime être en voyage, cette découverte permanente m’inspire. » 

Clara, Juliette, Cléa, Fishbach… La chanson française n’a jamais été aussi pertinente qu’à travers cette théorie de jeunes femmes qui la revigorent avec un allant et une diversité réjouissants, Pomme est la benjamine de cette génération de filles déterminées et autonomes, et pas la moins affutée.

“À Peu Près” est une litote : Pomme est parfaitement là, exactement prête, idéalement inspirée et maîtresse de son art. Ses chansons fragiles en robes à fleurs sont en réalité des points d’eau où chacun trouvera la fraîcheur nécessaire à la perpétuation de l’espèce des gens de goût. 

 


 

commentaires

https://t.co/hF3IDA0TGU

Publié le 7 Décembre 2019 par ANDRE OBADIA

commentaires

Gauthier Toux - Nouveau clip Prinzess à...

Publié le 6 Décembre 2019 par ANDRE OBADIA

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>