On ne sera jamais Alceste d'après Molière et la comédie classique de Louis Jouvet Adaptation et mise en scène Lisa Guez

On ne sera jamais Alceste  d'après Molière et la comédie classique de Louis Jouvet Adaptation et mise en scène Lisa Guez
On ne sera jamais Alceste

d'après Molière et la comédie classique de Louis Jouvet
Adaptation et mise en scène Lisa Guez

 

Depuis 1680, la Comédie-Française a donné près de 2 500 représentations du Misanthrope et il n’est pas un acteur de cette Maison qui n’ait travaillé ou Philinte ou Alceste pour préparer ses concours.

Cette pièce est un matériau inépuisable au travail du jeu et à la direction d’acteur. Louis Jouvet, dans ses cours au Conservatoire dans les années 1940, disait à Michel, un de ses jeunes élèves : « On ne sera jamais Alceste. Alceste est un personnage qui existe avant nous, et qui existera après nous. Quand tu seras un grand comédien et un grand homme, tu joueras Alceste, mais tu ne seras pas Alceste ; tu mourras et Alceste vivra ».

Lisa Guez, qui a reçu le prix Impatience 2019, propose à trois sociétaires de la Troupe de retraverser les travers d’apprentis comédiens pour faire revivre les leçons enflammées de Jouvet.

Acte I. Scène 1. Sur scène, Michel et Léon répètent inlassablement la première scène de la pièce sous le regard inquiet de leur professeur. Jouvet arrête le jeu, relève un « o » trop ouvert, une intention trop raisonnée, le sens d’une « respiration indignée », il s’acharne à faire naître l’exigence infinie du théâtre.

Cette création propose aux spectateurs l’expérience inédite et jubilatoire de suivre ces ébauches d’interprétation, d’entrer dans la cuisine du jeu de l’acteur et dans les coulisses du travail sur une grande scène du répertoire.

 

 

La Comédie Française nous offre un spectacle époustouflant au Carrousel du Louvre. On est transposé dans un cours de théâtre dirigé par Louis Jouvet. Michel Vuillermoz, sous la direction de Lisa Guez, est plus vrai que nature, et le bonheur est total.

Gilles David et Didier Sandre lui donnent la réplique.

C'est une pièce à voir absolument! Vous avez jusqu'au 8 mai.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Eclipse © 2014 -  Hébergé par Overblog