GUNWOOD // Nouveau Clip "Dream Boat Jane" disponible

GUNWOOD // Nouveau Clip "Dream Boat Jane" disponible

GUNWOOD

 

NOUVEAU CLIP

DREAM BOAT JANE

|| LIEN DU CLIP ||

 

 

 

“Dream  Boat  Jane” : voilà un titre  intriguant, comme  ce doux visage qui vous happe dans le

clip. "Dreamboat” en un mot, c’est beau gosse ou belle gosse. Et en deux mots c’est le bateau

de rêve  qui  t'embarque ailleurs",  confie  Gunnar (le  chanteur de Gunwood). Jane,  c’est un

personnage fictif. C’est la fille qui arrive à se défaire du monde réel en clignant des yeux telle

Alice  au  pays des merveilles, mais  aussi  celle qui te fait oublier  tes  soucis. Elle  représente

toutes les échappatoires existantes.

 

Avec  ce clip réalisé par Auréliane Camps on entre  dans un univers  intérieur  poétique  et

contemplatif, un voyage de décors en décors à contre-sens de l’absurdité du monde. C'est

une ode à l’évasion qui s’appuie  sur  une fièvre boogie blues et le tranchant d’une guitare

slide pour s’élancer, comme grisée par plus de liberté.

 

|| VOIR LE CLIP ||

 

 

 

« Dream Boat Jane est pour moi un bateau de  sauvetage qui vient  nous rassurer après qu’on se

soit échoué, qui nous fait garder le  sourire au  milieu d'une  tempête en pleine mer. J'avais  envie

d'écrire sur le monde  qu'on se crée  pour  faire face  aux absurdités  avec légèreté.  L'ivresse  que

l'on utilise pour s'échapper le  temps d'un sourire  ou  d'une soirée,  mais  également  la  pièce de

vie qu'on décore  et  qu'on fortifie à travers les années.

 

Dream  Boat  Jane  c'est  aussi  les  chansons qu'on a  pu  préparer  durant  les confinements, qui

nous ont permis  de nous  plonger  dans une  bulle  imaginaire  loin du  monde  chaotique, et  qui

pourront servir de radeau à leur tour. »

 

- Gunwood

 

 

A PROPOS DE GUNWOOD

 

Oubliez les armes à feu, ce Gun-là, c’est pour Gunnar, Gunnar Ellwanger. Une naissance

en   Angleterre, des parents allemands, une adolescence en région parisienne après une

enfance  outre-Rhin  :  et voilà un trilingue au prénom… scandinave. Comme un symbole

du   brassage  de cultures qui alimente l’identité de Gunwood. Le “wood”, c’est  le  bois,

l’arbre,  ses  racines enfouies et ses branches conquérantes, tels des chemins de vie qui

fusionnent et se séparent, se fendillent et repoussent de plus belle.

 

À  quoi   bon   choisir  entre  poésie  folk et puissance rock, entre liberté des seventies et

tranchant des nineties, entre  harmonies irlandaises et reliefs américains quand  on peut

 tout  entremêler et créer ainsi de nouvelles boutures ? Gunnar Ellwanger (chant, guitare),

Jeff  Preto  (basse, chant), David Jarry Lacombe (batterie, chant) : la sève de Gunwood se

Distille    à  trois  depuis  les premiers  pas  d’un  groupe qui, dans le sillage d’ensorceleurs

des  années  2010   comme  Alabama Shakes, Feist ou les Black Keys, s’impose aujourd’hui

en   ciseleur   de   vibrations   marquantes.  Fort de  la  ribambelle d’éloges et de  concerts

qui   avait   logiquement   suivi   la sortie   du   saisissant   “Traveling  Soul” en 2017, le trio

revient avec un deuxième album cousu de main de maître avec Jean Lamoot.

 

 

 

 

NOUVEL ALBUM

DREAM BOAT JANE

DEBUT 2022

FACEBOOK|| INSTAGRAM ||YOUTUBE

 

Logo_Ephelide ROTB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Eclipse © 2014 -  Hébergé par Overblog