Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par ANDRE

Rentrée littéraire 2021


La rentrée littéraire a été lancée le 18 août 2021 avec de nombreux livres très attendus (et pour lesquels vous n’aurez aucun mal à trouver des critiques positives ou non) : Premier sang (Amélie Nothomb), Seule en sa demeure (Cécile Coulon), Satisfactions (Nina Bouraoui), Chevreuse (Patrick Modiano), Il était une fois à Hollywood (Quentin Tarentino)^ou encore La porte du voyage sans retour (David Diop).
J'aimerais surtout lire Klara et le soleil (Kazuo Ishiguro, l’auteur du livre Les vestiges du jour) et Le premier exil (Santiago Amigorena, l’auteur du livre Le ghetto intérieur).

Parmi les ouvrages moins guettés, les lecteurs, blogueurs et chroniqueurs ont-ils découvert des pépites ? Oui ! Ils sont relativement unanimes sur Le chat, le général et la corneille de Nino Haratischwili (Belfond) qui bénéficie d’une note de 4,26/5 sur Babelio à l’heure où j’écris. J’ai particulièrement aimé que l’auteur développe ses personnages et l’histoire de façon à ce que le lecteur emboîte les pièces du puzzle les unes aux autres sans jamais se perdre. Une histoire de vengeance, de rédemption, de pouvoir et d’exil. Lire la chronique complète sur le site Dequoilire (coup de cœur).




Les chroniqueurs ont aussi beaucoup apprécié Les indécis, d’Axel Daunel (4,37/5 sur Babelio). Premier livre de l’auteur, il a été publié dans une nouvelle collection - Instants suspendus - des Éditions L’archipel. "Après un accident qui lui a coûté la vie, Max doit choisir un genre littéraire pour inspirer un auteur sur Terre et pouvoir ainsi gagner l’au-delà." C’est bourré de références littéraires, forcément, et c’est amusant. 
Lire la chronique complète sur le site Dequoilire.




Enfin, le dernier livre de Camille de Peretti, Les rêveurs définitifs (Calmann-Lévy), qui alterne rêverie et réalité dans un monde hautement technologique a été plutôt bien accueilli (4/5 sur Babelio).
Lire la chronique complète sur le site Dequoilire.




Le livre Bellissima de Simonetta Greggio (Stock) est un livre de souvenirs que j’ai trouvé décousu. La narratrice alterne les anecdotes personnelles avec des évènements historiques qui ont surtout eu lieu en Italie. Il semble que les lecteurs de Babelio ne soient pas plus enthousiastes que moi, deux critiques (dont la mienne) et une note de 3,38/5 .
Lire la chronique complète sur le site Dequoilire.




Je n’ai pas encore publié la chronique de L’homme qui riait sous les bombes de Benoît Christal (parution le 01/09/2021 aux Éditions du Rocher). Le sujet m’avait attirée : un journaliste rend hommage à un fixer irakien, Bakhtiyar, un homme joyeux et intelligent, mais le livre hésite entre roman et reportage. Je n’ai pas été convaincue.

Livre en cours : La carte postale d’Anne Berest (coup de cœur) — 18/08/2021 — Grasset
Prochaine lecture : Enfant de salaud — Sorj Chalandon — 18/08/2021 — Grasset.

Je vous parlerai de ces livres dans la newsletter de septembre.
 

Actualités


Avant sa mort, Louis-Ferdinand Céline s’était plaint du vol de certains de ses manuscrits pendant la Libération. Deux ans après le décès de Lucette Destouches, l’épouse de Céline, ils viennent de réapparaître. Ils ont été authentifiés et sont actuellement dans les mains des ayants droit. 
Par qui ont-ils été volés ? Secret des sources a répondu Jean-Pierre Thibaudat qui a passé quinze ans de sa vie à les retranscrire en attendant la mort de Lucette Destouches, condition requise par le mystérieux donateur qui lui avait confié les documents.

Après une plainte contre Jean-Pierre Thibaudat pour recel, les ayants droit ont récupéré les documents. Ils envisagent de remettre l’intégralité de Mort à Crédit à la BNF, moyen de régler les droits de succession. Sources : ActuaLitté

Antoine Gallimard rêve d’éditer Casse-Pipe (inédit) dès l’année prochaine. Source : France-Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article