Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

Chercher, écouter, entendre, transmettre

Clou « Jusqu’ici tout va bien » / CHANTEUSE FRANCAISE

Clou « Jusqu’ici tout va bien » / CHANTEUSE FRANCAISE

Clou, de son vrai nom, Anne-Claire Ducoudray, a grandi dans une famille de « classe moyenne intello », avec des parents mélomanes, qui écoutent aussi bien de la musique baroque que Madonna, Bob Dylan, Demis Roussos ou Toto Cutugno. « Mes parents écoutaient vraiment de tout ça allait de Demis Roussos à quelqu'un comme Toto Cotugno, des artistes bien plus intéressants que ce qu'on peut penser. » (bazart.com)

Dès ses cinq ans, elle étudie le piano au Conservatoire. Crise d’ado aidant, elle le boude une petite décennie plus tard, apprend la guitare en secret et écrit ses propres chansons d’un timbre déjà affirmé. « J’ai très vite écrit des chansons ; plus pour moi que pour devenir chanteuse ; j’ai commencé à travailler avec ma meilleure amie sur des titres de Simon & Garfunkel… » (laparisiennelife.com)

Sans ambition : sa timidité la dévore… Et puis, dit-elle, « pour ma famille, la musique ne pouvait être qu’un hobbie, un bagage culturel important, pas un métier. » (DP, 2020)

Après le bac, direction la fac de droit où elle s’ennuie, puis elle s’oriente vers la communication et le journalisme. Lors d’un master à New York, loin de son environnement habituel, elle se libère de ses peurs artistiques. Un soir, sur un coup de tête, elle se retrouve à jouer lors d’un open mic à Brooklyn. Le pire moment de sa vie, se souvient-elle. Elle se contente alors d’enregistrer un album, toute seule sur Garage Band : « pour poser mes questions uniquement, et surtout pas les vivre sur scène. » (DP, 2020)

De retour en France, elle travaille d’abord comme pigiste puis comme attachée de presse dans la mode. En parallèle, elle créé un groupe de folk, Folk’U, qui se produit en première partie de Revolver, Irma et Rover. (DP, 2020)

2014

Elle participe à un radio crochet organisé par Didier Varrod, de France Inter. Elle termine deuxième du concours, mais cette fois, elle en est convaincue : cette formation express de la scène lui a démontré que c’était bien là que se trouvait sa place. « Ce radio-crochet m'a vraiment permis de changer de voie et a été un énorme catalyseur pour moi. Je n'ai pas remporté la course, je suis arrivée deuxième mais le simple fait de passer sur France Inter, sur une radio de cette qualité, d’être écoutée et même entendue a vraiment tout changé et m'a permis de me lancer et de changer d’orientation professionnelle. Tout cela m’a permis de faire mes premières scènes toute seule et d’assumer mes chansons tout simplement. » (bazart.com)

2015

Elle signe avec un tourneur, et donne sa lettre de démission à son travail. La voici à assurer les premières parties de Benjamin Biolay, Dionysos, Thomas Dutronc… « C’est extraordinaire de partager la scène avec des artistes qu’on aime et dont on apprend beaucoup ». (DP, 2020)

2018

Elle assure les premières parties de Vianney. (corsematin.com)

Elle interprète « Les gauloises bleues » sur l'album hommage à Yves Simon Génération(s) Eperdue(s).

2019

Elle interprète « Back to one » en duo avec Cocoon sur son album « Wood Fire ». « Mark Daumail m’a trouvée via les réseaux sociaux. Il avait entendu « Les Gauloises Bleues » et m’a dit que c’était son morceau préféré. Quel compliment !! Du coup, il m’a invitée sur son album, « Wood Fire ». C’est assez incroyable comme histoire car j’adore « Cocoon » depuis longtemps et c’est un honneur de se retrouver à chanter avec lui. Nous sommes bien sûr restés en contact, je lui ai envoyé des compositions personnelles et peut-être un jour cela débouchera-t-il sur quelque chose… Même si généralement, Mark reste auteur-compositeur de l’intégralité de ses disques. » (headlinemagazine.net)

2020

En mai, elle sort son 1er Ep « Comment ».

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article