Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par ANDRE

* HERMAN DUNE *

NOUVEAU CLIP

“MOOKIE MOOKIE”

 

||VOIR LE CLIP||

 

 

Aussi à l’aise dans l’indie-folk que dans l’esthétique country-blues, HERMAN DUNE poursuit

l’exploitation de son nouvel album avec la sortie de Mookie Mookie, un morceau aux accents

rhythm and blues façon Chuck Berry, qui vient logiquement s’ajouter au puzzle de Notes

From Vinegar Hill aux côtés de Say You Love Me Too sorti quelques semaines plus tôt.

 

****

 

“I’ve got my mind on the whisky I’m drinking 5 Jessica Jones”

 

Écrite dans les débris d’un lendemain de querelle. Avec l’aide d’un Whisky au Rye Michter,

que l’on peut apprécier comme Jessica Jones (ou Krysten Ritter). C’est une chanson construite

comme un Blues, avec une structure typique de Chuck Berry, et quelque chose du Voodoo de

Screamin’Jay Hawkins. Mookie est un chat noir, qui vous rend fou autant que vous en êtes fou.

Il est devenu l’image d’une relation volcanique. Pensons au Chat Noir d’Edgar Allan Poe.

 

 

 

 

NOUVEL ALBUM

-NOTES FROM VINEGAR HILL-

SORTIE LE 6 NOVEMBRE

(Santa Cruz Records)

 

 

 

 

Notes from Vinegar Hill  est le nouvel album d’Herman Dune.

Exactement 20 ans après le premier.

 

Il y a un mythe de la Californie, plus précisément Los Angeles qui va au-delà du scope de la culture

populaire, des opportunités, du soleil et des stars de cinéma. On le trouve près du Port Of Los Angeles

et du Vincent Thomas où le français d’origine suédoise, David Ivar « Yaya » Herman Dune, s’est

retrouvé,dans le rêve réveillé de Los Angeles. En quarantaine dans le quartier matinal de San Pedro

qu’on appelle Vinegar Hill, dans la même rue près du port où Charles Bukowski a vécu ses dernières

années, David Ivar, artiste visuel et membre fondateur du projet pionnier anti folk Herman Dune,

transforme l’angoisse covidique en visions intérieures et sort de son studio avec un nouvel album.

 

On y trouve du Folk-Rock, du Bakersfield Twang, du Big Pink Style Americana, du 70s Am Gold, et du

Cold Turkey blues, le tout enrobé d’un point de vue d’outsider sur la Californie.

 

Produit, joué et enregistré par David Ivar “Yaya” Herman Dune (Voix, piano, guitars, contrebasse,

batterie, percussions, harmonica et sifflet) avec les invités de confinement Spencer Cullum III (Pedal

Steel), Caitlin Rose au choeurs (et duo sur Vinegar Hill), Mayon aux choeurs, et Jon Natchez aux cuivres.

 

En invite special, on trouve l’Inspecteur Morrison, le chat noir qui est la mascotte de Santa Cruz Records,

et que l’on peut entendre miauler et ronronner sur l’album entier.

 

Pour les fans de:

Tom Waits, Kimya Dawson, The Moldy Peaches, Beck, Lucinda Williams, Michael Kiwanuka, The Silver

Jews, Lana Del Rey, Pavement, Nicki Minaj, Bob Dylan, Joan Baez , Leonard Cohen , John Lennon

 

 

REVOIR LE CLIP DE  “SAY YOU LOVE ME TOO”

|| VOIR LE CLIP ||

 

 

 

 

Souvenirs d’un soir ivre et flou, où le cœur a parlé et attend une réponse. C’est la première

chanson qui a été enregistrée pour cet album. Elle a été écrite par David Ivar au piano.

Après que le Pedal Steel ait joué toute la chanson, David Ivar l’a samplé pour créer un riff.

Caitlin rose et Mayon chantent les chœurs, et Jon Natchez a arrangé et joué les cuivres.

 

Réalisé pendant le confinement par Mayon Hanania et David Yvar, avec en special guest,

l’Inspecteur Morrison, le chat noir, mascotte du label Santa Cruz Records.

 

 

 

FACEBOOK || INSTAGRAM || YOUTUBE ||OFFICIEL

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article