Rouquine chante le spleen avec une ironie mordante, dans une langue explicite et poétique. Les mélodies sont obsédantes et la tête remue sur une électro-pop élégante
Rouquine aime bien James Blake et Boris Vian. Jouant avec les codes urbains sur des thèmes actuels, Rouquine dépoussière la chanson et prend son public à contre-pied.
 
Comme ils le disent eux-mêmes : 
« On ne savait pas où on allait et c’est comme ça qu’on a créé Cyborg. C’est le premier de la liste.
D’autres vont suivre. Toute une galerie de persos qui viennent de ce qu’on a vu, entendu, vécu.
Des bandes originales, des films dont on se fait les images.
Y a trop de trucs à raconter. Alors autant les chanter. »
- Rouquine 
Retour à l'accueil