FESTIVAL ART ROCK 2020

 

 

AaRON et ABD AL MALIK rejoignent la programmation !

Les 29, 30 & 31 Mai 2020 à SAINT BRIEUC (22)

 

Pour cette 37e édition, annoncée comme Supernatural, les surprises ne cessent de pleuvoir ! Art Rock

ajoute deux nouveaux noms à sa programmation 2020, et pas des moindres !

 

C’est le duo versaillais AaRON qui remplacera Koba LaD sur la Grande Scène du festival, le vendredi

29 mai, rejoignant ainsi Alex Cameron, Morcheeba, IAM et Kompromat. Leur pop mélancolique,

découverte aux débuts des années 2000, se transforme sur les nouveaux morceaux du duo en tornade

électro-pop.

 

Il sera plutôt question d’une tempête de mots le dimanche 31 mai en début de soirée au Grand Théâtre

de La Passerelle, avec le spectacle Le Jeune Noir à l’épée du poète slameur Abd Al Malik, chorégraphié

par Salia Sanou. Entre danse et musique, art et projections, c’est un spectacle total qui saura réjouir les

festivaliers curieux.

 

 

_____________AaRON _____________

VENDREDI 29 MAI 2020  / GRANDE SCENE

 

 

 

Retour en force pour le duo versaillais, qui s’est absenté près de 5 ans sans rien perdre de sa flamme.

AaRON - aka Simon Buret et Olivier Coursier - glorifié pour le tube U-Turn (Lili) sorti en 2006 (B.O. du

film Je vais bien ne t’en fais pas), se réinvente à chaque album et donne tout à chaque concert.

 

Toujours aussi efficace, le tandem revient avec une pop résolument électro et synthétique, couplée

à une poésie sensuelle. Sortant de leur zone de confort, on est immédiatement séduit par ce pas

de côté vers la lumière, qui nous embarque dans un univers onirique, efficace et dansant. Leur

dernier EP Flame est la parfaite illustration de ce tournant audacieux. Après trois albums

et un demi-million d’exemplaires vendus, ainsi que des centaines de concerts à l’international,

c’est la promesse d’un live flamboyant sur la Grande Scène d’Art Rock, le vendredi 29 mai.

 

|| CLIP DE OSYSEE ||  || THE FLAME ||

 

 

Abd AL MALIK et Salia Sanou

DIMANCHE 31 MAI 2020  / GRAND THEATRE

 

 

 

Présenté lors de l’exposition Le Modèle Noir l’an passé au Musée d’Orsay, le tableau Le Jeune Noir à

l’épée de Pierre Puvis de Chavannes (1850) a bouleversé Abd Al Malik et l’a inspiré pour ce spectacle

créé en collaboration avec le chorégraphe burkinabé Salia Sanou. C’est un long poème musical rempli

d’humanité qui se développe devant nos yeux, véritable manifeste du vivre ensemble, ode à la tolérance

sublimée par l’écriture chorégraphique de l’un et la plume sous forme d’uppercut politique de l’autre.

 

Convoquant tour à tour les esprits de Bashung, Ferré, Rimbaud ou encore Verlaine, avec une diction

millimétrée et des punchlines qui font frémir, Abd Al Malik s’exprime sur le thème de l’identité à l’ère

de la mondialisation, s’inspirant de son propre vécu pour nous conter la vie de ce jeune noir, à peine

sorti de prison, dans sa cité HLM. Entre art, danse, théâtre, rap, slam et chanson, le poète s’entoure

de deux musiciens et quatre danseurs pour nous bouleverser. Il est à parier que le public sera conquis

et acclamera la performance puissante de cet artiste protéiforme.

 

|| TEASER DU SPECTACLE ||

 

________________________________________________________

 

 

 

SITE OFFICIEL || FACEBOOK || INSTAGRAM

 

Retour à l'accueil