Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

Chercher, écouter, entendre, transmettre

"cesar 2020 palmares" / CINEMA / ACTUALITE

"cesar 2020 palmares" / CINEMA / ACTUALITE

Avec 4 César, dont Meilleur Film et Meilleur Espoir masculin, "Les Misérables" est le grand vainqueur de cette 45ème édition, qui voit également le triomphe de Nicolas Bedos et la consécration de Roschdy Zem.

BORDE-JACOVIDES / BESTIMAGE

Meilleur Film, Meilleur Espoir masculin, Meilleur Montage et César du Public... Les Misérables de Ladj Ly s'impose comme le grand gagnant à l'issue d'une cérémonie également marquée par le triomphe silencieux (à l'exception notable des sièges claqués à l'annonce du César du Meilleur Réalisateur) de Roman Polanski, récompensé par deux fois à titre personnel (il partage le César de la Meilleure Adaptation avec Robert Harris).

Cette 45ème édition voit aussi la consécration de Nicolas Bedos comme réalisateur. Son film, La Belle époque, repart de la salle Playel (qui accueillait pour la 4ème année les César) avec 3 Prix, dont le César de la Meilleure Actrice décernée à Fanny Ardant (le 2ème de sa carrière).

De ce palmarès émerge la pépite Papicha qui, repérée au Festival de Cannes 2019, n'a fait que monter en puissance pour finir par décrocher 2 César majeurs (Meilleur Premier Film, Meilleur Espoir féminin pour Lyna Khoudri). Citons aussi les consécrations d'Anaïs Demoustier, l'un des atouts majeurs d'Alice et le maire, et de Roschy Zem, impérial dans son discours comme dans sa composition en commissaire dans Roubaix, une lumière de Desplechin.

Sous tensions

Placés sous le signe du malaise (le cinéma français dans la tourmente après les révélations d'Adèle Haenel, la fin de règne d'Alain Terzian, les 12 nominations de J'accuse...) et de la contestation (des manifestants se sont fait entendre avant et après l'évenement, affichant des slogans sans ambiguïté comme "Polanski violeur, César complices"), les César 2020 n'ont pourtant pas été le rendez-vous du renouveau annoncé. Au grand désespoir de la maîtresse de cérémonie elle-même, qui n'a pas hésité à quitter la salle Pleyel avant de publier un post cinglant sur son compte Instagram.

 

 

 

La colère de Florence Foresti fait écho aux cris entendus aux alentours de Pleyel, mais aussi à la réaction d'Adèle Haenel et Céline Sciamma, qui ont choisi de quitter la salle quelques secondes après le sacre de Polanski, sans attendre la fin de la cérémonie.

 

 

 

Meilleur film : Les Misérables de Ladj Ly

Les autres nommés :

Meilleur réalisateur : Roman Polanski pour J'accuse

Les autres nommés :

Meilleure actrice : Anaïs Demoustier pour Alice et le maire

Les autres nommées :

Meilleur acteur : Roschdy Zem pour Roubaix, une lumière

Les autres nommés :

Meilleur acteur dans un second rôle : Swann Arlaud pour Grâce à Dieu

Les autres nommés :

Meilleure actrice dans un second rôle : Fanny Ardant dans La Belle Epoque

Les autres nommées :

Meilleur espoir féminin : Lyna Khoudri pour Papicha

Les autres nommées :

Meilleur espoir masculin : Alexis Manenti pour Les Misérables

Les autres nommés :

César du public : Les Misérables de Ladj Ly

Les autres nommés :

  • Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon Dieu de Philippe de Chauveron
  • Hors normes d'Eric Tolédano et Olivier Nakache
  • Nous finirons ensemble de Guillaume Canet
  • Au nom de la terre d'Edouard Bergeon

Meilleur premier film : Papicha de Mounia Meddour

Les autres nommé(e)s :

Meilleur documentaire : M de Yolande Zauberman

Les autres nommé(e)s :

Meilleur film étranger : Parasite de Bong Joon-Ho

Les autres nommés :

Meilleur scénario original : Nicolas Bedos pour La Belle Epoque

Les autres nommé(e)s :

  • François Ozon pour Grâce à Dieu
  • Eric Toledano et Olivier Nakache pour Hors Normes
  • Ladj Ly, Giordano Gederlini et Alexis Manenti pour Les Misérables
  • Céline Sciamma pour Portrait de la jeune fille en feu

Meilleure adaptation : Roman Polanski et Robert Harris pour J'accuse

Les autres nommé(e)s :

Meilleurs costumes : Pascaline Chavanne pour J'accuse

Les autres nommé(e)s : 

Meilleurs décors : Stéphane Rozenbaum pour La Belle Epoque 

Les autres nommés :

Meilleur film d'animation : J'ai perdu mon corps de Jérémy Clapin

Les autres nommé(e)s :

Meilleur court métrage d'animation : La nuit des sacs plastiques de Gabriel Harel

Les autres nommé(e)s :

Meilleure musique originale : Dan Lévy pour J'ai perdu mon corps

Les autres nommé(e)s :

Meilleur court métrage : Pile poil de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller

Les autres nommé(e)s :

Meilleure photographie : Claire Mathon pour Portrait de la jeune fille en feu

Les autres nommé(e)s :

Meilleur montage : Flora Volpelière pour Les Misérables

Les autres nommé(e)s : 

Meilleur son : Nicolas Cantin, Thomas Desjonquières, Raphael Mouterde, Olivier Gonnard et Randy Thom pour Le Chant du Loup

Les autres nommé(e)s :

La bande-annonce des Misérables :

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article