SUCCESSION, la série qui fait la course au pouvoir / SERIE TELEVISEE

Pourquoi il faut regarder la série "Succession",

plébiscitée par la critique mais restée

confidentielle pour le grand public

 

Le parallèle entre Succession et Game of Thrones n'est pas un hasard. Alors que tout le monde cherche depuis des mois un potentiel remplaçant à la série événement qui s'est achevée au printemps dernier après huit saisons, Succession, arrivée en juin 2018, est vite apparue à certains comme une évidence. A la fin de la première saison, le site Bloomberg* faisait ce constat implacable : Succession est "devenue le Game of Thrones des cadres dirigeants". Sur le papier, les similitudes sont presque trop évidentes : même diffuseur et même case (le dimanche soir sur HBO aux Etats-Unis), dix épisodes d'une heure environ par saison et surtout un paquet de thématiques voisines.

Un trône convoité, un empire à défendre

Succession parle de pouvoir, d'un empire à défendre et d'une bande de dégénérés qui se bousculent pour monter sur un trône. Ce siège-là n'est pas de fer. Il s'agit du poste de PDG de Waystar Royco, un conglomérat de sociétés influentes dans les médias et le tourisme. Occupé par Logan Roy (Brian Cox), milliardaire colérique et vieillissant, le fauteuil est convoité par les quatre enfants que le patriarche s'amuse à mettre en compétition.

Il y a Connor (Alan Ruck), aîné issu d'un premier mariage, peu intéressé par les entreprises familiales, mais dont l'excentrique train de vie le lie financièrement à son père. Suivent Kendall (Jeremy Strong), successeur naturel, dont la polytoxicomanie pose de nombreux problèmes, Roman (Kieran Culkin), le benjamin aussi névrosé qu'immature. Enfin arrive Siobhan, alias "Shiv" (Sarah Snook), seule fille de Logan Roy, seule démocrate de la famille, qui a choisi d'embrasser une carrière de communicante politique tout en rêvant secrètement d'impressionner enfin son père, pour pouvoir lui succéder.

 

SUCCESSION, la série qui fait la course au pouvoir / SERIE TELEVISEE
Retour à l'accueil