MICHEL BERNARD

MICHEL BERNARD

Le 16 novembre 1980, le philosophe Louis Althusser,  étrangle sa femme Hélène. Il est reconnu « non responsable » de son acte selon l’article 64 qui permet aux criminels atteints de démence de « profiter » de soins psychiatriques, à la place du circuit judiciaire. Son autobiographie publiée après sa mort répond à un besoin vital : le criminel voudrait un procès qu’on lui refuse. Il souhaite redevenir responsable de sa vie. Pourtant l’interrogation reste totale : pourquoi a-t-il tué Hélène ? Le metteur en scène Michel Bernard donne vie aux tourments d’Althusser sous les traits d’Angelo Bison qui nous livre une performance d’acteur sidérante.

Michel Bernard nous présente la partie affective du drame de Louis Althusser, après le meurtre par strangulation de son épouse Hélène.

Seul en scène, avec une diction parfaite, il nous entraine dans la folie du philosophe, n'abordant pas la philosophie de l'homme et professeur.

Belle émotion théâtrale...

Retour à l'accueil