Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

Chercher, écouter, entendre, transmettre

Thomas Fersen : nouveau clip ! / ACTUALITE MUSICALE

Thomas Fersen : nouveau clip ! / ACTUALITE MUSICALE

 

Thomas Fersen

 

Conteur et mélodiste depuis 1993, Thomas Fersen a pris le temps de

bâtir une œuvre originale et personnelle qui occupe une place à part

dans la chanson française.

Il poursuit avec ce nouvel album les aventures théâtrales de son personnage : celui d’un farfelu se retournant sur sa longue carrière et ses frasques supposées de chaud lapin, son goût du déguisement portant tout naturellement Thomas Fersen à en enfiler la peau.

Élève de troisième, il tente sa chance auprès d’une terminale (« Les vieilles »), l’invite à passer chez lui pour faire des maths (« Mes parents sont pas là »). Mais il refuse avec fièvre de se démunir de son slip (« C’est tout ce qu’il me reste »). Une milliardaire s’éprend de lui (« Le vrai problème »), cependant, il passe l’été tout seul avec le bourdon, (« Envie de ne rien faire »), se souvient dans son bain que sa mère avait toujours peur qu’il tombe dans les eaux troubles (« La mare »), et subjugué par l’intelligence de deux singes qui s’épouillent (« Mange mes poux »), il va voir King Kong au Grand Rex (« Comme moi il aimait les filles»).

Poursuivi par cinq zombies qui ne retrouvent pas leurs trous au cimetière, une nuit de pleine lune, il gagne le million à la roue de la fortune (« Les zombies du cimetière »).

Sans rompre le fil du récit, Thomas Fersen bat les cartes, élevant son non-conformisme au rang d’atout majeur.

Au son du saz, des guitares, du banjo, du sitar de Pierre Sangrã, du synthétiseur Moog d’Augustin Parsy, de l’accordéon d’Alexandre Barcelona et de la batterie de Remy Kaprielan. Lui-même à la réalisation, aux arrangements, aux harmonies vocales, au piano, ukulélé, guitare, synthétiseurs, et à la réalisation de cet album mixé par Florian Monchatre.

Ma mère avait si peur

Que je tombe dans la mare,

Dans tout ce qui est trouble,

Dans tout ce qui est double,

Ce qui a deux côtés

Et dans tout ce qui cache

Sous sa lisse surface,

Un monde tourmenté.

La mare

Thomas Fersen

SORTIE • 27.09.2019

nouvel album

EN CONCERT

Le 3 février 2020

à la Cigale

13/09 : Versailles / Théâtre Montansier

06/11 : Noisy le Sec (93) / Théâtre des Bergeries

07/11 : Vitré (35) / Centre Culturel Jacques Duhamel

24/11 : Lille (59) / Casino Barrière

03/12 : Salle du Galet / Pessac (33)

07/12 : Istres (13) / L’Usine

14/01 : Annecy (74) / Scène nationale Bonlieu

16/01 : Notre Dame de Gravanchon / Artcade

22/01 : Grenoble (38) / Théatre Municipal

23/01 : Aubagne (13) / Théatre Comoedia

25/01 : La Talaudiere (42) / Centre culturel Le Sou

31/01 : Comines (Be) / Centre Culturel

01/02 : Bruxelles (Be) / Le 140

03/02 : Paris (75) / La Cigale

05/02 : Tournefeuille (31) / L’Escale

07/02 : Belfort (90 / Le Granit

09/02 : Concarneau (29) / Le CAC

11/02 : Nantes (44) Paul Fort

14/02 : Plédran (22) / L’Horizon

14/03 : Mézidon (14) / La Loco

27/03 : Montauban (82) / Eurythmie

28/03 : La Seyne sur Mer (13) / Espace Tisot

01/04 : Décines (69) / Le Toboggan

17/04 : Dingué (35) / Vini Circus

16/05 : Mamers (72) / Espace Saugonna

18/07 : Jonzac (17) / Jonzac en Scene

TOURNÉE

QUELQUES DATES

En 1988, Thomas Fersen sort son premier 45 tours (Phonogram) sous le pseudonyme de Thomas Fersen qu’il conservera par la suite.

En juin 1992, il enregistre dans le théâtre du Casino du Val-André dans les côtes d’Armor son premier album « Le bal des oiseaux » (Warner), sorti en janvier 1993, cet album lui donne une reconnaissance immédiate et vaut à Thomas Fersen une Victoire de la musique en tant que Révélation masculine en 1994.

En 1997, il crée sa société d’édition, Editions Bucéphale.

En 1998, le prix Raoul Breton lui est décerné.

En 2000, son album « Qu4tre » reçoit le prix de l’Académie Charles Cros.

En juin 2003, il est nommé chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres.

En juillet 2010, il est promu officier dans l’ordre des Arts et des Lettres

À partir de février 2012, Thomas Fersen entame une série de 60 représentations dont 10 au Théâtre de l’Athénée - Louis Jouvet, de « l’Histoire du soldat », texte de Charles Ferdinand Ramuz sur une musique d’Igor Stravinsky dans une mise en scène de Roland Auzet.

À l’automne 2015, il sort un cd live en tirage limité, « C’est du Limoges » puis

en janvier 2017, son dixième album « Un coup de queue de vache », pour la première fois en vingt-cinq ans de carrière, sous son propre label Éditions Bucéphale distribué par Believe.

En 2018, il reçoit la médaille de vermeil de l’Académie Française.

DISCOGRAPHIE

1993 - Le Bal des oiseaux

1995 - Les ronds de carotte

1997 - Le jour du poisson

1999 - Qu4tre

2001 - Triplex, live(Premier album live de Thomas Fersen. Il comporte

trois CD, enregistrés respectivement à l’Européen en juin 1998, au Cabaret

de Montréal en mai 2001, et à la Cigale en juin 2001.)

2003 - Pièce montée des grands Jours

2004 - La Cigale des grands jours / second album live, sorti en cd

et en dvd.

2005 - Le pavillon des fous

2006 - Bonne fête Hyacinthe, Dvd live

2007 - Gratte-moi-la puce, Best of de poche, constitué de chansons

réenregistrées au ukulélé

2008 - Trois petits tours

2011 - Je suis au paradis

2013 - Thomas Fersen & The Ginger Accident

2015 - C’est du Limoges, album live

2017 - Un coup de queue de vache

2019 - C’est tout ce qu’il me reste

 

 https://www.thomasfersen-officiel.com 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article