Jay Jay Johanson - le dandy suèdois au café de la danse / ACTUALITE MUSICALE

JAY-JAY JOHANSON EN CONCERT AU CAFÉ DE LA

DANSE !

 

LE MERCREDI 8 MAI 2019

 

C’était en 1996. Jay-Jay Johanson, un jeune homme fasciné par le jazz et la soul modifiée de Bristol et l’un de ses groups phares Portishead frappait avec une délicatesse toute particulière à nos oreilles. C’était le début d’une passionnante aventure pour ce type tellement attachant qui, en quelques chansons à peine, nous avait livré un arbre généalogique que l’on fantasmait ainsi : Lee Hazlewood, la pop de Talk Talk ou de Nilsson, le duo John Coltrane et Johnny Hartman de lautre, et une armée de disques calmes, jazz ou symphoniques. Près de vingt ans plus tard, c’est avec un nouvel album d'une incroyable tenue que Jay-Jay Johanson vient se rappeler à nous.

Ce nouvel essai s'appelle Opium et l’on y retrouve l’essence même de la musique de Johanson : une aisance à inventer des mélodies, une voix aussi discrète que caressante, et ces rythmiques entêtantes.

Le premier extrait de ce nouvel album est apparut le 19 avril, Jay-Jay Johanson a dévoilé Heard somebody whisle au gimmick entêtant. Un tempo rapide cadencé par des beats aux accents jazz et un sifflement comme un refrain, comme une mélodie populaire qui semble faire partie de nous depuis toujours.

« J’ai un petit rôle dans un très gros film » confie t-il au sujet de sa premiere apparition au cinéma. Aux cotés de Zara Larsson, Jay-Jay y joue le rôle d’un chanteur pianiste pendant la deuxième guerre mondiale. Sur la bande originale, Jay-Jay y chante une nouvelle version de Suicide is painless de Johnny Mandel ainsi que ce nouveau titre qui cloture le film.

NOUVELLE DATE À LA GAITÉ LYRIQUE

LE MERCREDI 6 NOVEMBRE 2019 !

Évènement / Billetterie

Retour à l'accueil