Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par ANDRE

FRANCO FAGIOLI. CONTRETENOR

FRANCO FAGIOLI. CONTRETENOR

Soirée surprenante hier soir à la chapelle Corneille, avec la voix hors norme du contretenor Franco Fagioli, qui nous a fait découvrir un domaine musical peu connu pour moi, mais très agréable.

Le chanteur était entouré par l'ensemble Pomo d'Oro, composé de 3 violons, un clavecin, un violoncelle et une contrebasse.

Franco Fagioli, le contreténor vedette chante les grands airs d’opéras de Vinci avec Il Pomo d’Oro.

En quelques années, l’Argentin Franco Fagioli, dont la voix allie beauté du timbre, tessiture de trois octaves, virtuosité pyrotechnique et expressivité, est devenu l’une des stars incontournables de la scène baroque. C’est avec quelques-uns des airs les plus célèbres de Vinci que le contreténor déploie toute la palette de ses talents. De la mélancolie à la profondeur en passant par des vocalises de haute technicité, un feu d’artifice vocal qui ressuscite l’art des castrats.

Selon le souhait de l’artiste voici le programme :

Francesco Durante Concerto a quattro n°2 en sol mineur
Leonardo Vinci Il Trionfo Di Camila « Sembro quell’usignolo »
Leonardo Vinci Il Trionfo Di Camila « Più non so finger sdegni »
Johan Adolf Hasse Sinfonia Op 5 n°6 en sol majeur
Leonardo Vinci Siroe « Gelido in ogni vena »
Leonardo Vinci Gismondo « Nave altera »

– Entracte –

Leonardo Vinci Gismondo « Quell’usignolo che innamorato »
Leonardo Vinci Ernelinda « Sull’ali del suo amor »
Francesco Durante Concerto a quattro n°1 en fa mineur
Leonardo Vinci Elpidia « Barbara mi schernisci »
Nicola Fiorenza Sonata a Tre violini
Leonardo Vinci Medo « Scherzo dell’onda instabile »

 

Rouen, Chapelle Corneille
Vendredi 5 avril 2019, 20h

Durée 1h20

Distribution

Contreténor Franco Fagioli
Ensemble Il Pomo d’Oro
Direction Zefira Valova

ENSEMBLE IL POMO D'ORO

ZEFIRA VALOVA

 

ROSSELLA POLICARDO. ECOUTE AU CLAVECIN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article