Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par ANDRE

Eddy de Pretto / CHANSON FRANCAISE / ACTUALITE MUSICALE

Ce grand blond au teint blafard avec une boucle d'oreille est un véhicule hybride. Eddy de Pretto, 25 ans, a carburé aussi bien aux punchlines de Booba, Sinik et Rohff, qu'il entendait en bas des immeubles du quartier Kennedy, à Créteil (Val-de-Marne), où il a grandi, qu'aux riches rimes de Brassens, Nougaro et Brel, dont sa mère passait les disques à la maison. Dans sa chambre, Eddy l'ado, lui, montait des chorégraphies avec sa voisine sur la bande-son des Spice Girls - le sens du spectacle, déjà. Inconnu en 2016, cet adepte du mélange des genres est aujourd'hui à la Une des magazines et de tous les festivals grâce à ses titres rentre dedans comme La Fête de trop, Kid. Le public ondule sous la houle de sa langue crue et de son réalisme froid, assénés avec une diction parfaite sur des productions électro lourdes. Eddy de Pretto affûte la chanson française sur la pierre à aiguiser du hip-hop. Ses mots tranchent car le garçon ne cache rien de ses maux. Dans les poésies urbaines de son premier album, Cure, il se raconte sans filtre et frontal : l'homosexualité, la vie la nuit, sa mère, son père, la drogue... Un parler vrai qui claque et qui soigne.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article