Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

Chercher, écouter, entendre, transmettre

Guillaume Perret en concert le 20 décembre à la Maroquinerie ! / ACTUALITE MUSICALE

Guillaume Perret en concert le 20 décembre à la Maroquinerie ! / ACTUALITE MUSICALE

GUILLAUME PERRET

_______EN CONCERT ________

LE 20 DÉCEMBRE A LA MAROQUINERIE

23 rue Boyer – 75 020 Paris

 

 

 

Après avoir ébloui la scène hexagonale avec son Electric Epic, et parcouru le monde avec

un projet solo particulièrement singulier, Free, Guillaume Perret revient avec un nouveau

quartet : Elevation.

 

Une aventure qui naît lorsque Pierre-Emmanuel Le Goff lui demande de composer la bande

originale de son film 16 levers de Soleil qui retraçant l’épopée spatiale de Thomas Pesquet.

Toujours porté sur un son électrique, entre rock, électro et jazz, Guillaume Perret

présente un répertoire contemplatif, la tête dans les étoiles.

Avec : 
Guillaume Perret - Sax
Yessaï Karapetian - Keyboards
Julien Herné - Bass
Martin Wangermée - Drums

 

 

 

 

 

 

_______

 

 

___16 LEVERS DE SOLEIL ___

 

Bande Originale du film évènement sur l’épopée spatiale de

Thomas Pesquet - dans les bacs le 28 septembre 2018

 

 

 

Après le succès de ses précédents opus, en particulier les albums Open Me et Free,

le saxophoniste GUILLAUME PERRET revient avec un nouvel album issu de la collaboration

avec Pierre-Emmanuel Le Goff, le réalisateur du film 16 LEVERS DE SOLEIL sur la mission

de l’astronaute français Thomas Pesquet.

Fidèle à son style, Guillaume Perret a mêlé aux sonorités électriques de son instrument

les sons de la station spatiale et les fréquences émises par les planètes grâce à

un partenariat avec la NASA et l’Agence Spatiale Européenne.


Guillaume Perret a aussi fait appel à deux rappeurs, Lino, du groupe Arsenik, et Nya

(qui a notamment collaboré avec Erik Truffaz) et au contre-ténor Fabrice Di Falco

qui apporte sa voix particulière à plusieurs titres de l’album.


Point d’orgue de cet album, le morceau Into The Infinite interprété par l’astronaute

Thomas Pesquet lui-même en apesanteur, dans la coupole de la station spatiale

internationale. Jamais le titre original d’un album n’avait été enregistré dans l’espace et

encore moins filmé en très haute définition dans une séquence majeure d’un long-métrage.

_______

 

 

FACEBOOK // TWITTER // SITE OFFICIEL

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article