Les grandes tiges et les petites pommes / souvenir francois truffaut

L’homme qui aimait les femmes

  • Année de Sortie: 1977
  • Réalisé par : François Truffaut
  • Avec : Charles Denner, Brigitte Fossey, Nelly Borgeaud, Geneviève Fontanel, Nathalie Baye

Le réalisateur du Dernier Metro, Fahrenheit 451 et La Sirène du Mississippi nous livre là son film probablement le plus érotique sans jamais tomber dans la facilité et la vulgarité comme l’ont fait bon nombre de réalisateurs en ces années 70 en proie à la libération sexuelle et à tous ses excès.

Le film que je vais tenter de vous faire découvrir en une vingtaine de minutes au travers d’extraits choisis en relation avec notre thématique de séduction, mais aussi de relations homme-femme, est, n’ayons pas peur des mots, un chef-d’œuvre ! Certes, c’est un film méconnu de François Truffaut, mais ô combien une œuvre magnifique sur l’obsession dévorante que peuvent susciter les femmes et le fétichisme, entrainant son héros jusqu’à la mort.

Il est à noter qu’en matière de séduction dans le sens technique du terme, ce film n’est absolument pas intéressant, le héros Bertrand Morane est mu par une obsession des femmes, de toutes les femmes, et le fétichisme de leurs jambes, le poussant à poursuivre les femmes jusqu’à chez elles, les suivre et même simuler un accident de voiture pour décrocher un numéro… dans la vie cet homme ferait peur, un psychopathe en puissance…

Mais l’intérêt de ce film est bien au-delà d’un pseudo coté technique, mais plutôt dans la réflexion sur les rapports homme femme, et tout lecteur qui à pratiqué et fait nombre de rencontres, ce film aura un écho très particulier…

Maintenant, mettez-vous au calme, et laissez vous porter par l’ambiance de ce film…

1/ Le film s’ouvre sur un enterrement, celui de notre héros Bertrand Morane, enterrement auquel seules des femmes sont présentes…

Les grandes tiges et les petites pommes / souvenir francois truffaut

et vous

vous êtes grandes tiges

ou

petites pommes?

Retour à l'accueil