Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par ANDRE

FANTASIO / OPERA D'OFFENBACH / THEATRE DES ARTS. ROUEN

Figure emblématique du personnage romantique, Fantasio est un jeune homme en décalage avec sa société et son époque. Mais l’ennui qui l’habite ne l’empêche ni d’aimer, ni d’agir en héros. L’opéra d’Offenbach fut longtemps boudé des scènes mais refait plusieurs apparitions (réussies) depuis quelques années et semble acquérir enfin la réputation qu’il mérite.

La photographie de Raphaël Neal, avec son personnage perdu dans son champs, un petit bouquet à la main, est un écho au destin du personnage, dont l’attente et la lassitude initiales se révèleront être autant de promesses d’un destin qui le dépasse et le bouleversera intimement.

FANTASIO / OPERA D'OFFENBACH / THEATRE DES ARTS. ROUEN

Mention spéciale à Sheva Tehoval qui donne avec sa voix, une dimension extraordinaire à la Princesse Elsbeth.

"Renaissance. Ressuscité, le Fantasio d’Offenbach mis en scène par Thomas Jolly est un opéra comique où la bouffonnerie le dispute à l’engagement pacifiste du musicien. Une œuvre pétillante à redécouvrir.

     
     

    Dans une mise en scène éclatante, Thomas Jolly dessine un château en ombres chinoises au décor féerique où évoluent les protagonistes d’un mariage forcé que veut contrarier le bouffon Fantasio. Après sa création à Paris, l’Opéra comique d’Offenbach est présenté au Théâtre des Arts et affiche complet.

    Ballade à la lune

    On y retrouve l’énergie du très doué metteur en scène rouennais, son sens du rythme et de la lumière, dans une scénographie inventive. La partition elle-même, récemment ressuscitée par le musicologue Jean-Christophe Keck, s’avère riche.

    Dans le rôle de Fantasio, Marianne Crebassa, Victoire comme artiste lyrique de l’année 2017, est remplacée par Angélique Noldus. La composition du maître de l’opérette cher à Etretat, est gorgée de belles mélodies, de chœurs majestueux dans l’action, de duos ou d’airs gracieux comme la Ballade à la lune de Fantasio.

    Une œuvre plus fine et complexe qu’il n’y paraît. Où le mélange des genres entre bouffonnerie aristocratique et esprit de révolte du peuple, histoire d’amour et propos politique, permet de changer de registre et de tempo, chacun des trois actes possédant sa propre couleur.

    Thomas Jolly venge Offenbach, le plus Français des compositeurs allemands, émule de Mozart et Rossini, qui deux ans après la défaite de Sedan vit son œuvre rejetée pour des raisons politiques.

    Fantasio

    À l’Opéra de Rouen vendredi 26, dimanche 28 et mardi 30 janvier. Complet."

     Véronique BAUD
    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
    Commenter cet article