Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. Musique, cinéma, théâtre, arts plastiques, cuisine, littérature, voyages, tourisme, histoire, humour etc...

NORMA / OPERA DE ROUEN / BELLINI

Publié le 2 Octobre 2017 par ANDRE in OPERA, ACTUALITES, LOISIRS, CULTURE

Diana Axentii (Norma), Ludivine Gombert (Adalgisa), Lorenzo Decaro (Pollione) et Wojtek Smilek (Oroveso)....
Diana Axentii (Norma), Ludivine Gombert (Adalgisa), Lorenzo Decaro (Pollione) et Wojtek Smilek (Oroveso)....
Diana Axentii (Norma), Ludivine Gombert (Adalgisa), Lorenzo Decaro (Pollione) et Wojtek Smilek (Oroveso)....
Diana Axentii (Norma), Ludivine Gombert (Adalgisa), Lorenzo Decaro (Pollione) et Wojtek Smilek (Oroveso)....

Diana Axentii (Norma), Ludivine Gombert (Adalgisa), Lorenzo Decaro (Pollione) et Wojtek Smilek (Oroveso)....

Magnifique soirée d'opéra au Théâtre des arts de Rouen, avec les interprétations splendides de Diana Axentii (Norma), Ludivine Gombert (Adalgisa), Lorenzo Decaro (Pollione) et Wojtek Smilek (Oroveso)....

Dans de somptueux décors, j'ai eu le plaisir de voir un spectacle intense, plein d'émotions, en un mot grandiose!

Frédéric Roels, metteur en scène, Fabrizio Maria Carminati, chef d’orchestre et Lionel Le Sire, costumes, lors de la présentation de Norma à la presse le vendredi 15 septembre 2017

Du 29 septembre au 7 octobre, l’Opéra de Rouen présente Norma de Bellini, opéra en deux actes créé le 26 décembre 1831 à la Scala de Milan.

Bellini est un compositeur italien du XIXème siècle, l’un des trois principaux représentants, avec Rossini et Donizetti, du Bel Canto, qui privilégie le « beau chant ». Pour autant, l’orchestration n’est pas négligée, même si elle passe au second plan, derrière la voix. Dans Norma, on peut souligner la complexité de la partition et la qualité du livret de Felice Romani.

Frédéric Roels met en scène cette production de Norma, assisté de Frédéric Rouillon. Sa lecture de l’opéra repose sur le fait que tout y est caché : les relations entre Pollione et Norma, puis Adalgisa, les enfants de Norma, la préparation de la révolte des Gaulois. Pour évoquer cela, il a choisi de situer l’action sous terre, avec une ouverture vers le ciel, représentant le rêve et la liberté. Les arbres et leurs racines rappellent l’attachement des Gaulois à leurs traditions, au moment où la Gaule se romanise.

L’opéra comprend de longs passages orchestraux sans action, ce qui constitue un défi pour un metteur en scène. Frédéric Roels nous propose des chorégraphies et des vidéos. Trois danseurs, deux femmes et un homme, interrogent les relations entre les personnages du très classique triangle amoureux.

Le chef d’orchestre Fabrizio Maria Carminati a dirigé très souvent la partition. Il a voulu revenir à la création initiale de Bellini, et confier le rôle de Norma à une mezzo-soprano et celui d’Adalgisa à une soprano, comme l’avait écrit Bellini, à l’inverse de la tradition qui s’est imposée depuis. Cecilia Bartoli a été la première à prendre ce rôle au festival de Salzbourg en 2013.

Ce choix pose cependant un problème, dans la mesure où ce sont les sopranos qui ont l’habitude de chanter Norma et les mezzos Adalgisa, nous aurons donc à Rouen des prises de rôle pour les deux sopranos et les deux mezzos de la double distribution.  Anna Kasyan et Ludivine Gombert, sopranos, chanteront Adalgisa et Ruxanda Donose et Diana Axentii, mezzo-sopranos, Norma.

Cette Norma que nous allons voir à Rouen est une coproduction avec l’Opéra Royal de Mascate, capitale du Sultanat d’Oman, où l’Opéra de Rouen se produira en février 2018.

Commenter cet article