Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par ANDRE

Agatha
de Marguerite Duras
Mise en scène Hans Peter Cloos
Distribution Alexandra Larangot & Florian Carove
Au Café de la Danse, du 07 septembre au 07 octobre 2017
 
Hans Peter Cloos adapte Agatha, l'une des oeuvres les plus fortes de Marguerite Duras ! A partir du 07 septembre 2017, la pièce Agatha de Marguerite Duras sera jouée au Café de la Danse pour des représentations exceptionnelles pendant un mois avec les comédiens Alexandra Larangot et Florian Carove.
 
"On entend le bruit de la mer. La lumière d’hiver est brumeuse et sombre. Il n’y aura aucun autre éclairage que celui-là, il n’y aura que cette lumière d’hiver. Il y a là un homme et une femme…" Marguerite Duras - « Agatha »
 
La provocation est dans le monde.

"Non seulement depuis, mais également bien avant Shakespeare, la force de l’amour et ses conséquences sont encore et toujours matière à histoires. Prenons « Agatha » : Elle – Lui – L’amour - Ils sont frère et soeur - Le secret – L’inceste, alors la provocation …..
Dans l’inceste, il y a le tout du désir, et le tout de l’amour. Aucune passion ne peut remplacer celle de l’inceste. L’inceste, ça ne se reproduit jamais avec d’autres gens. Parce que c’est une double donnée, justement, c’est un amour et c’est la mémoire. Pour moi, une évidence, faire la mise en scène d’une pièce écrite il y a presque quarante ans, avec de tous jeunes comédiens, signifie faire le grand écart."
Hans Peter Cloos
 
 
 
 
Comme souvent dans l’œuvre de Marguerite Duras, cet amour-là — qui s’inspire de la relation qui unissait l’écrivaine à son plus jeune frère — flirte avec les lignes de l’impossibilité. Un amour entre un frère (Lui) et une sœur (Elle, Agatha), qui se retrouvent dans leur maison d’enfance, au bord de la mer, avant de se quitter, de nouveau, cette fois-ci définitivement.
La brûlure de l’attirance interdite qui pousse ces deux êtres l’un vers l’autre vient irradier ce dernier face-à-face fait de paroles amples, de souvenirs indécis et de multiples silences… « L’inceste ne peut être vu du dehors, affirmait Marguerite Duras. Il n’a pas d’apparence particulière. Il ne se voit en rien. Il en est de lui comme la nature. Il grandit avec elle, meurt sans être jamais venu au jour, reste dans les ténèbres du fond de la mer, dans l’obscurité des sables des fonds des temps. »
Avec Agatha (texte publié aux Editions de Minuit), l’écrivaine a signé, en 1981, l’un de ses textes de théâtre les plus exaltants. Un texte aujourd’hui incarné, sur la scène du Café de la Danse, par le comédien autrichien Florian Carove et la comédienne française Alexandra Larangot.
 
Manuel Piolat Soleymat / La Terrasse 
 
 
 
AGATHA
de Marguerite Duras
Mise en scène Hans Peter Cloos
Distribution Alexandra Larangot & Florian Carove
Décor Marion Thelma
Costume Marie Pawlotsky
Lumière Nathalie Perrier
Vidéo Matti Dolleans
Musique Pygmy Johnson
Assistante Clémence Bensa
Photographies du spectacle Laurencine Lot
Durée du spectacle : 1h40
 
au Café de la Danse
du jeudi 7 septembre au samedi 7 octobre 2017
du mardi au vendredi à 20h30,
le samedi à 17h00 et 20h30,
le dimanche à 16h30,
relâche dimanche soir et lundi
 

Commenter cet article